AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ow.. you caught me.. -soo mee-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Dim Sep 15 2013, 17:03




Ow.. You caught me...

Ce matin vous marchez dans la rue, enfin c'est Ley qui marche.  Vous ne vous êtes pas trop bien réveillé, mal dormi, ou pas dormi ? Vous ne savez pas, vous ne savez plus. Qu'importe où vous avez passé la nuit vous vous êtes réveillé dans votre lit, dans cette chambre que vous avez depuis quelques mois à Are. Alors vous êtes sorti de ce bâtiment qui est l'internat, sous les regard intrigués de vos camarades. Ils ne comprennent pas pourquoi parfois vous vous tenez droit, pourquoi parfois votre regard est noir comme l'ébène et parfois souriant et calme. Peut être qu'ils croient que vous vous drogués, haha, qu'ils sont ridicules. Ce matin c'est donc Ley qui marche d'un pas nonchalant dans la rue, qui ne sait pas où aller, peut être dans un bar, ouais pourquoi pas. Enfin c'est pas trop l'heure, qu'est ce que vous iriez faire un bar à cette heure ci ? Rien oui, rien à part croiser les vieux bourré du coin. Non, non vous n'allez pas aller là. Ley sait qu'il devrait aller étudier, mais c'est pas son truc à lui ça. C'est Su Ja qui est studieux, pas Ley. Alors qu'allez vous faire, avant même que vous ayez pu y réfléchir. Su Ja a chassé Ley pour aller à la bibliothèque. Il est rare que vous échangiez comme ça, sans prévenir, mais c'est arrivé. Voilà donc que Su Ja marche tranquillement vers la bibliothèque, la démarche n'est plus la même. L'attitude non plus. L'homme que les gens voient là, sourit et est poli. Alors que celui d'avant était totalement différent. Ça a fait bizarre à certain mais ça vous vous en foutez, oui, qu'ils vous regardent ces gens, ça vous amuse presque maintenant. Vous observez le paysage autour de vous et un fin sourire déchire votre visage. Ce paysage vous le voyez tous les jours et pourtant vous en avez des visions différentes. Vos pas vous mènent donc à la bibliothèque où vous entrez, vous dirigeant directement vers les manuels que vous n'avez évidemment pas emmené. Vous en prenez un, vous installez et commencez à étudier tranquillement. Enfin, Su Ja étudie. Mais un peu plus tard une alerte à la bombe est lancée. Tiens, ça faisait longtemps. Enfin.. non. Mais qu'importe. Les vigiles donnent l'ordre d'évacuer les lieux au plus vite, alors bien sûr vous vous faites aussi virer. Mais non, vous n'êtes pas de cet avis. Vous êtes bien trop curieux alors vous vous faufiler et allez vous planquer derrière un mur, histoire d'observer la scène de pas trop loin. Vous êtes certains qu'il n'y a pas de bombe mais c'est tout de même intéressant de voir comment la brigade gère ça. Vous qui êtes étudiant à Ares vous devriez apprendre sur le terrain, oui c'est ce que vous pensez. Vous restez là à observer en restant le plus discret possible, espérant ne pas vous faire prendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Ven Sep 20 2013, 22:22

Depuis l’échec de la mission et depuis la déclaration officielle de la guerre le 20 septembre, la brigade croulait sous les demandes d’interventions. Les habitants devenaient paranos et pour la plupart, les actes terroristes se limitaient à poser des bombes. Donc la plupart des appels provenaient de gens qui pensaient avoir un vu colis ou une valise ou quelque chose d’abandonné dans des lieux publics. Ce genre d’interventions était souvent une perte de temps vu que dans 90% des cas c’était juste un simple objet abandonné. Et c’était surement le cas du sac qui avait été repéré par une vieille dame dans une bibliothèque. Sang Hyeon avait refusé de bouger ses fesses de son bureau pour rien comme il disait et c’était donc Soo Mee qui s’y était collée. Elle avait embarqué avec elle d’autres agents et une équipe de déminage, bien que pour elle, elle était juste en train de perdre son temps. Mais il fallait toujours répondre à l’appel de détresse de la population, après tout ils étaient aussi là pour ça. Quinze minutes plus tard, ils étaient sur place et la jeune femme indiqua aux agents déjà sur place les consignes à suivre. Elle remarqua que les personnes présentes dans la bibliothèque étaient déjà dehors et elle suivit l’équipe de déminage, restant tout de même en arrière. S’il y avait bien une chose qu’elle ne transgressait pas, c’était bien les règles et consignes mises en place et apprise sur les bancs de l’école et ensuite sur le terrain. Son père avait été aussi un excellent professeur. Observant de loin, les actes des démineurs envers le sac suspect, elle détourna son regard quelques minutes après allant retrouver deux agents qui s’étaient occupés des caméras de sécurité. Peu adroits et sans doute nouveaux, ils faillirent effacer la bande. Elle pesta silencieusement avant de prendre leur place, regardant rapidement la bande. Bien entendu les caméras ne couvraient pas le champ où était le sac. Elle soupira avant de retourner du côté des démineurs et c’est là qu’elle repéra une personne dissimulée derrière un mur. Pendant un instant, elle songea que cela pouvait être la personne qui avait placé le sac, mais son attitude était un peu différente du terroriste qui le plus souvent jubilait devant ce genre de scène, fière de son acte. C’était sans doute un curieux. Elle se dirigea vers lui, sans faire de bruit, hésitante à sortir son arme, lui faire peur serait peut-être une leçon pour sa curiosité, mais après tout, elle l’était aussi. « Si ça avait été quelqu’un d’autre que moi, tu te serais retrouvé plaqué contre le mur, les mains dans le dos tu sais. » dit-elle. Sang Hyeon n’aurait pas hésité un instant. « Tu n’as pas peur qu’il y ait une bombe dans ce sac ? Si jamais les démineurs font un seul mauvais mouvement, on pourrait tous en subir les conséquences et tu m’as l’air bien jeune pour avoir envie de mourir maintenant. » Elle le fixa un moment avant de lui demander. « Ton nom ? Et qu’est-ce qui te fascine autant pour que tu restes ici alors qu’il y a eu une alerte à la bombe ? » D’ailleurs, elle s’était déjà posée la question ; est-ce que les personnes travaillant contre les terroristes étaient tous suicidaires ? Après tout, ils pouvaient perdre la vie n’importe quand. Mais ça c’était le risque du métier, elle ne le savait que trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Jeu Oct 03 2013, 20:31

La peur, ce sentiment qui tiraille l'être humain. Qui le fait parfois courir dans tous les sens, parfois trembler, parfois crier ou le rend carrément muet. Ce que l'être humain peut être ridicule quand il a peur. Il essaie pas tous les moyens de fuir, d se cacher, de sauver sa peau. Comme aujourd'hui. Un alerte à la bombe et c'est le chaos. Tous le monde se précipite vers l'extérieur, se piétinant presque les uns les autres. Ils se bousculent tous, ils crient, ils fuient. C'est bien le meilleur moyen pour avoir d'autant plus de mort. La panique. Oui, ils sont paniqués tous. Ils ont la peur de la mort. Et vous? Vous, vous les observé, vous riez presque d'eux, qu'ils sont ridicule, à quoi bon paniquer ? S'il y a une bombe, de toute façon ils mourront. En criant et en courant dans tous les sens comme en restant calme. Alors vous restez calme. Et lorsqu'on vous dirige vers l'extérieur vous ne voulez pas partir. Non, vous voulez voir ce qu'il va se passer. Après tout, c'est la grande brigade antiterroriste qui intervient sur cette affaire. Alors ce spectacle vous intéresse. Il vous impressionne autant qu'il vous fascine. Vous vous planquez là et vous observe. Il n'y a que Su Ja qui voit, il n'y a que lui qui observe et qui apprend. En même temps c'est lui le cerveau. C'est lui qui réfléchis, qui retient les stratégies. Ley lui ne fait que foncé bêtement dans le tas, bien qu'il sache être discret parfois. Mais alors que vous êtes là, à observé le spectacle qui se déroule devant vous, une voix s'élève et vous surprend. Vous ne sursautez pas non, il vous en faut plus. Vous tournez alors le regard et un léger sourire en coin étire les lèvres de votre corps.Mince, vous vous êtes fait attrapés. Vous qui êtes censés être spécialisé en infiltration, c'est raté. La jeune femme face à vous a l'air sûre d'elle. Vous la regardez de haut en bas sans rien dire alors que vous écoutez vaguement ce qu'elle raconte. Elle doit faire partie de la brigade, c'est certain. C'est Su Ja qui lui répond avec son air poli et doux. Cet air que lui seul peut avoir alors que sur ce même visage Ley est capable de montrer l'arrogance et la provocation. « Je suis Kan Ley, en première année à Ares. Cette histoire de bombe ne m'impressionne pas.. à vrai dire » tout est vrai, sauf peut être son nom. Mais c'est ce son que vous avez donnez en vous inscrivant à Ares, c'est ce nom que certains de vos amis mettent sur votre visage. Su Ja a apprit à mentir sur sa personne, parce que vous êtes trois. Qu'il ne faut pas que les gens sachent qui vous êtes, ce que vous êtes. Parce qu'ils vous jugeraient encore plus que maintenant. En un sens vous vous en foutez de ce qu'ils pensent, mais il serait embêtant qu'une femme travaillant à la brigade cherche des information sur un élève nommé Su Ja et que ce dernier n'existe pas. Elle croirait que vous avez menti. Alors que non. Vous ne savez pas quoi lui dire de plus, vous réfléchissez et un léger sourire s'affiche à nouveau sur votre visage. « Je ne penses pas qu'il y ait une bombe là dedans, et je suis sur.. que s'il y en avait une, personne ne ferait de faux mouvements, n'est ce pas ? » C'est Su Ja qui lui sourit. C'est Su Ja qui attend sa réponse et qui la regarde avec gentillesse. C'est Su Ja qui lui fait comprendre qu'il ne veut pas se sentir supérieur à elle, qu'il la respecte. Si ça avait été Ley, les événements se seraient passés autrement. C'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Lun Oct 07 2013, 21:27

Et un nouvel appel pour une bombe dans une bibliothèque, un ! Comprenant vite que son partenaire ne bougerait pas, elle s’y était donc rendue seule, rejoignant l’équipe de déminage et une équipe d’officiers déjà sur place. Ils l’attendaient tous pour commencer. Après s’être assurée que personne ne soit encore dans le bâtiment, elle y était entrée peu après l’équipe de déminage, se rendant dans le poste de surveillance pour regarder les bandes des caméras. Comme la majorité des cas, ça ressemblait plus à un oubli qu’à un véritable attentat. Elle soupira, retournant près des lieux occupés par les démineurs avant que son regard ne se pose sur un jeune homme qui observait la scène, caché. Elle le fixa un moment avant de s’approcher, l’informant qu’il avait de la chance qu’elle soit plus conciliante que certains, malgré son attitude à respecter les règles. Lui demandant son identité, elle fut surprise d’apprendre qu’il était en première année à Arès. Les sorties de ces étudiants étaient rares, surtout sans accompagnement, surtout pour se rendre dans une bibliothèque. Elle sourit légèrement en entendant que tout ça ne l’impressionnait pas. En même tant il n’y avait pas de quoi, enfin selon son intuition. « Première année à Arès hein ? Au moins, tu viens de vivre une situation que la brigade vit plusieurs fois par jours, ça te forme même en étant en permission. Qu’est-ce que tu venais faire à la bibliothèque ? La plupart des étudiants qui peuvent sortir en profite pour oublier pendant quelques temps l’académie et sa formation. » Peut-être était-il extrêmement motivé par les études qu’il entreprenait à Arès. Sa question la fait sourire. Il avait tout à fait raison. Elle hocha la tête avant de répondre.   « La plupart des alertes à la bombe sont fausses, il doit y avoir une chance sur mille pour que l’alerte s’avère exacte, même en période de guerre. Les terroristes commencent à utiliser des moyens plus modernes qu’une simple bombe posée dans un lieu public. » Les armes chimiques étaient les pires et les plus redoutées parce qu’ils ne pouvaient tout simplement rien faire. Les bombes, elle en avait plus croisé sur les missions de terrains, celles qui se déroulaient aux frontières de son pays natal. « Capitaine Baek ! » La jeune femme se retourna vers le chef de l’équipe des démineurs qui l’avaient interpellé, sur le vif. Celui-ci lui fit le signe qu’il n’y avait rien à signaler. Fausse alerte. Quelle surprise n’est-ce pas ? Sang Hyeon allait encore lui dire qu’il le savait et qu’elle avait bougé ses fesses pour rien. Elle se tourna vers Ley. « Le jour où on me dira qu’il y a une bombe, je pense que ça me surprendra réellement. » Elle salua les membres de l’équipe qui quittaient les lieux avant de s’étirer légèrement, commençant à faire quelques pas pour se diriger vers la sortie du bâtiment, avant de se retourner vers le jeune homme. « Un café ? Vu que tu m’as l’air assez sérieux et motivé, si tu veux me poser des questions ou juste t’informer de la réalité, pas celle que l’on t’apprend pendant ta formation, je me ferais un plaisir de te répondre. » Elle lui sourit gentiment. Après tout, elle le croiserait sans doute pendant une mission vu que la brigade prenait énormément d’académiciens. Et puis ils allaient faire partie de la nouvelle génération, ceux qui les relèveraient, bien que la différence d’âge n’était pas trop élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Mer Nov 06 2013, 10:06

C'est étranges comme l'être humain est toujours poussé à franchir les lignes interdites. L'interdit est fait pour être bravé non ? En tous cas quand on s'appelle Ley, ou Su Ja tout dépend, c'est comme ça que ça fonctionne. On aura beau vous interdire les choses, vous les déconseiller même, vous serez poussez à faire exactement le contraire. Comme ici. On vous ordonne de sortir, on vous le demande gentiment d'abord, puis un peu plus sèchement, parce que les gens n'écoutent rien. Ils sont ridicules, ils ont peur et n'écoutent rien. Et vous profitez de ce vent de panique pour aller vous planquer dans un coin, histoire d'observer ce qu'il se passe. On vous tombe dessus. La brigade anti terroriste en la personne d'une jeune femme. Et vous la dévisagez d'abord avant de répondre à ses paroles sèches, se voulait elle imposante ? Vous vous présentez le plus simplement possible, Kan Ley, première année à Ares. Ce n'est qu'une partie de la vérité. Mais vous n'allez pas dire Kan Ley, Su Ja et Kian, étudiants à Ares, elle vous aurait découverts, tout de suite. En ce moment c'est Su Ja qui lui parle, qui parle du fait que s'il y avait un réel danger, alors vous seriez tous sauvez, grâce à la brigade. De toute façon, vous êtes certains que la bombe n'est pas. Alors, pourquoi trembler ? La question qu'elle pose est assez.. intéressante. Oui, Qu'allez vous répondre à ça ? Oh c'est Su Ja qui voulait aller réviser, alors que Ley lui était parti pour sortir dans un bar, ou quelque part ailleurs. Mais oui, Su Ja approuve ses dire, au moins vous êtes formé même à l'extérieur de l'école. Les terroriste ne sont plus assez idiots pour poser une bombe dans un lieu publique, ou alors pas comme ça, ils sont plus intelligents que ça. On l'interpelle, elle se retourne et vous changez de personnalité.

Je me retrouve là sans savoir où je suis, un soupire s'échappe de mes lèvres. Une femme se tourne vers moi et me propose un café. Quoi ? Merde, c'est quoi ce délire. Su Ja a encore fait des siennes, ah putain ! Je souris légèrement, réellement pommé. Si je pouvais le tuer ce mec, je le ferais. Mais non, impossible haha, il est en moi. Et j'ai pas envie de me suicider pour me débarrasser de lui. Ma vie est bien trop précieuse. Bon. Qu'est ce qu'il lui a raconté. Elle doit savoir que je suis étudiant, sinon elle ne me parlerait pas de poser des questions. Mais putain Su Ja à quoi tu joues merde ? Que de vulgarité, ouais et alors. Je viens de me réveille en ville, devant.. une bibliothèque, ouais. Face à une femme que je connais pas. Je sais même pas si Su Ja la connais vraiment où s'il vient de la rencontrer. Il faut que je lui réponde avant qu'elle se pose des questions. J'imite alors le ton de Su Ja et sa façon de parler. « C'est gentil de votre part, c'est avec plaisir que je vous suis » Bah voyons, comme s'il était aussi poli que ça, pff qu'importe. De toute façon c'est dit alors, hein. Voilà, Il n'y a plus qu'à espérer qu'elle ne se doute de rien. De toute façon, qui irait se douter que j'ai trois personnalités. Putain ce que ça peut être lourd à supporter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Mar Nov 12 2013, 04:17

Elle ne s’attendait pas à rencontrer un étudiant d’Arès en plein milieu d’une affaire d’alerte à la bombe. Celui-ci n’avait pas l’air bien effrayé par la possibilité que cette alerte soit vraie et surtout il avait un raisonnement assez pragmatique et pas du tout illogique. Normalement l’équipe de déminage prendrait beaucoup plus de précaution que ça pour manier, même une fausse bombe. Mais les alertes avaient été tellement multiples depuis un certain temps qu’ils ne faisaient que regarder, quelques tests et vérifications, et cela suffisait à déterminer si elle était vraie ou non. D’ailleurs le chef de l’équipe de déminage dépêchée sur place l’interpella alors qu’elle parlait avec Ley. Soo Mee se tourna vers lui d’un seul mouvement, attendant son verdict et ne fut même pas surprise du geste qu’il venait de faire, signalant la bombe comme fausse. L’alerte était levée. Elle soupira, lassée, mais tout de même soulagée. Elle n’espérait jamais qu’une alerte soit vraie, le travail qui suivait était titanesque et mortel si un faux mouvement de la part d’un membre de l’équipe était fait. Elle salua l’équipe qui s’était de nouveau déplacée pour rien, les remerciant, il fallait avoir sacrément confiance en ces coéquipiers dans ce métier, on remettait sa propre vie dans leur moment. Surtout avec l’équipe des démineurs. Si l’un d’eux se trompe dans l’examen de vérification, ça peut être tous ces collègues et le bâtiment qui explose selon- le champ d’action de la bombe.

La jeune femme se retourna vers Ley, lui proposant de prendre un café et de lui poser toutes les questions sur la brigade, la vérité face du métier d’agents anti-terrorisme, pas celle que l’on voit dans les séries télévisées, que l’on apprend sur une chaise pendant un cours théorique. Celui-ci accepte et Soo Mee lui sourit avant de commencer à sortir du bâtiment, les barrières empêchant le public de passer pendant l’intervention commencent à être enlevées et elle entend les vigiles de la bibliothèque annoncer au public que l’alerte est levée et que l’endroit est de nouveau sécuritaire. Jusqu’à la prochaine fausse alerte, songea négativement la jeune femme. Ah quel pessimisme. Elle attendit le jeune étudiant à sa voiture banalisée, l’ouvrant pour récupérer son sac. Se tournant vers lui, elle lui sourit gentiment. « Tu as eu le droit à une alerte à la bombe sans aucun gros débordement de la foule, c’est presque un miracle. » Commençant à marcher, elle le regarde. « Tu as déjà eu affaire à une personne de la brigade anti-terrorisme en dehors de l’école ou c’est la première fois ? » Elle réfléchit un moment avant de reprendre. « Je ne me souviens pas t’avoir déjà vu ou eu en mission, mais si tu es en première année ça s’explique, vous ne partez pas souvent en mission, même avec nous. » La jeune femme s’arrêtant devant un petit commerce ambulant, où se trouvaient des tables hautes, elle regarda le jeune homme. « Tu préfères ici ou dans un vrai café-bar ? » Le laissant réfléchir, elle se fit un peu plus curieuse, le naturel qui revient au galop, mais c’est finalement un atout dans son travail, elle avait eu de nombreuses pistes pour des dossiers en fouillant un peu par curiosité. « Alors dis-moi, après ta formation à Arès, tu comptes t’engager dans la brigade ou bien tout arrêter ? J’en ai déjà vu, certains ne supportent pas la pression. » dit-elle en soupirant. Ça arrivait aussi dans la brigade, c’était même de plus en plus fréquent ces derniers temps. Il fallait avoir les épaules solides, certains craignaient encore plus pour leurs vies. Elle se demandait si vouloir faire partie de la brigade signifiait qu’on était suicidaire ou masochiste. Une réflexion qu’elle avait souvent entendue dans la bouche de son partenaire. Il pouvait devenir philosophe quand il s’ennuyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Ven Nov 15 2013, 02:09

J'adore quand je me réveille dans un endroit que je ne connais pas, que je ne sais pas comment je suis arrivé ni ce que j'y faisais. Non vraiment j'adore. Ou pas !Mo dieu ce que ça peut me rendre dingue. Sérieusement, là je me suis réveillé où ? Devant une bibliothèque, mais qu'est ce que je fous là ? Je voulais aller au bar, boire un coup. Pff. Merci Su Ja. Je sais que c'est, ça ne peut être que lui de toute façon. Avant que j'ai le temps de réfléchir à quoique ce soit une jeune femme me propose un café. Je ne sais même pas qui elle est. Elle propose un café et des conseils si j'ai des questions, questions sur quoi ? Je retiens une grimace et réponds le plus poliment possible pour ne pas éveiller de soupçons, elle parlait à Su Ja il n'y a même pas deux minutes. Enfin, qui irait se douter que je suis trois personnes, hn ? Il faudrait vraiment être taré dans sa tête pour penser à ça, ou alors avoir un diplôme en médecine en en psychologie. J'espère que c'est pas son cas. On annonce alors que la bibliothèque est à nouveau sans danger, danger de quoi ? Putain Su Ja dans quoi tu m'as fourré là ? Je sourit à la jeune femme ensuite avant de la suivre à ce qui semble être sa voiture. Elle récupère son sac puis m'annonce que je viens d'assister à une alerte à la bombe sans trop de mouvement de foule. Ah ok, super. Une alerte à la bombe, pourquoi j'ai raté ça. Elle commence à marcher j'en fais de même et j'écoute ce qu'elle a à me dire. Ah, alors elle fait partie de la brigade anti-terroriste. Super. Quel honneur. Tu parles, j'ai dut y aller une fois pour subir un interrogatoire assez chelou d'ailleurs. Je crois que Kan s'est réveillé sur la fin. Je m'en souviens plus, en fait, je ne me souviens jamais lorsqu'il intervient. Je lui souris alors légèrement « J'y ai eut affaire une fois déjà, pour subir un interrogatoire » Je ne lui dirais pas que je suis considéré comme dangereux, elle doit le savoir de toute façon, non ? Peut être pas. Enfin qu'importe. On arrive alors devant un espèce de café ambulant, pourquoi pas, après tout, je m'en fous. Elle me demande si ça me va mais avant que j'ai pu répondre elle me pose une autre question. Si je compte m'engager dans la brigade, je sais pas s'ils voudront d'un taré comme moi, haha. Mais c'est pas la réponse que je vais lui donner. « Je ne sais pas encore, je verrais bien.. » En tous cas c'est pas moi qui craquerais le premier si j'y allais. Ça c'était certain. J'avais les nerfs assez solide pour supporter trois personnalités alors, c'était pas ce genre de boulot qui me faisait peur. « Sinon.. ici ça me va ».

J'allais lui sourire aussi bêtement que Su Ja ne le fait lorsque mon portable se mit à sonner pou m'annoncer un message. J'arque un sourcil et m'excuse d'un geste avant de sortir l'appareil de ma poche. Je baisse les yeux sur l'écran pour lire le message. Je soupire et relève les yeux vers la jeune femme. « Je suis désolé.. Un ami a besoin de moi.. J'espère qu'on se recroisera » Eurk, toutes ces formules de politesses, je les utilise jamais en général. Je lui souris alors comme Su Ja le fait si bien et passe à côté d'elle pour m'engouffrer dans la première rue et prendre le chemin de l'académie, paye ton jour de permission quoi. Je soupire et me retrouve bloqué par une bande de.. mecs ? Je lève les yeux vers eux et les regarde de haut en bas, les jugeant du regard. Ils n'ont pas l'air d'apprécié, tant mieux. La provocation fait partie de moi. Ils me demandent alors de vider mes poches. Ça va ou quoi ? Et puis quoi encore ? Je souris en coin avant de soupire « Non mais aller c'est bon.. bouge de mon chemin » Il a pas comprit que je leur donnerais rien ? Je suis pas un magasin ambulant. Ou un petit home faible qu'on peu braquer à la sortie des cours. En voyant le regard qu'il me lance je me dit que j'aurais peut être dut parler autrement. Ouais bah c'est dans ma nature qu'il me fasse pas chier. Je lui lance un sourire provocateur alors qu'il attrape mon col pour me plaquer contre le mur. Je retiens une grimace et reste silencieux. C'est alors que les coups commencent à tomber, il semblerait que je vais me prendre une raclée...


Peut être n'auraient ils pas dut. Non, c'était certains. Cette bandes de fausses racailles venaient de réveiller Kian. Le regard de Ley ou du moins de son corps se transforma alors que le cinquième ou sixième coup lui tombait dessus, il avait glissé au sol, face contre terre. Un regard encore noir prit place dans ses yeux, ses traits s'assombrirent et en moins de temps qu'il n'en faut pour le tire il se redressa et Kian défendit ce pauvre corps qu'ils se partageaient. Une rage à laquelle leur adversaire de s'attendaient pas. Une force qu'ils n'estimaient pas. Ils pensaient prendre le dessus, mais la bpete, comme l'appelait Su Ja, venait de ressortir. Aucune parole, pas un seul son ne sortait de ses lèvres, on ne pouvait entendre que sa forte respiration alors qu'il mettaient un à un les hommes à terre. Il ne réfléchissait pas, tout ce à quoi il pensait, c'était à protéger Ley et Su Ja. Rien d'autre ne traversait son esprit, il était le grand frère, il devait les protéger. Et c'était ce qu'il était entrain de faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   Mer Nov 20 2013, 11:27

Finalement cette alerte à la bombe dans l’une des bibliothèques de la ville était fausse. Si jamais Sang Hyeon se mettait à parier sur la véracité de ses alertes, il pourrait se faire un paquet d’argent. Quoi que, lui dire aurait été sans doute la mauvaise idée du jour. C’est qu’il en serait capable. En tout cas l’équipe de déminage qui était intervenue n’avait plus qu’à ranger son matériel. Elle s’intéressa de nouveau au jeune académicien après avoir salué l’équipe qui était sur le départ. Apprendre qu’il avait déjà été à la brigade, mais pour passer du mauvais côté de la table, c’est-à-dire être interrogé par un brigadier, l’intrigua, mais pourtant elle n’eut pas d’aprioris sur lui. Elle n’en avait pas entendu parler, du moins, elle ne s’en souvenait pas. Quoi que, elle se souvient avoir entendu parler des interrogatoires des étudiants pouvant être considérés à risque pour les académies et la brigade. Mais comme ce n’est pas elle qui s’en est chargée et qu’elle n’avait pas encore lu les conclusions des professionnels, elle n’en savait guère à ce sujet. Et par curiosité, elle demande. « Qui t’as interrogé ? » Il y avait deux choix possible : les psychologues ou bien les agents spécialisés dans l’art de l’interrogatoire et du mensonge. En tout cas l’interrogatoire était rare chez les académiciens et elle ne voyait pas d’autre option possible pour qu’il ait dû subir ça. Mais vu qu’elle n’en avait pas vu les résultats, elle préféra ne pas s’en formaliser, elle se forgerait sa propre opinion sur Ley.

Lui ayant proposé un café, la jeune femme avance dans la rue principale, lui demandant s’il avait l’intention de rejoindre la brigade après l’académie. Il était plutôt incertain, ce qui était assez rare, la plupart des académiciens comptaient rejoindre la brigade une fois sortis de l’académie. Mais elle ne fit aucune remarque dessus. Finalement la jeune femme s’arrêta devant un café ambulant lui demandant si cela lui convenait. Il acquiesce et alors qu’elle allait lui demander ce qu’il prenait, le jeune homme lui fait signe qu’il a reçu un message, s’excusant. Attendant patiemment, elle l’entend s’excuser de nouveau car il doit partir, un ami à aider. Elle eut juste le temps de lui répondre. « J’espère qu’on se recroisera aussi. » qu’il avait déjà filé dans la première ruelle proche du café. Légèrement intriguée, elle reste sur place quelques minutes avant d’entendre son téléphone sonner. Elle ne serait même pas étonnée si cela était pour une nouvelle alerte. Alors qu’elle répondit, elle vit quelques personnes qui passaient à côté de la ruelle qu’avait emprunté le jeune homme, effrayées et qui contournaient l’endroit, ou avançant très rapidement quand ils passaient devant. Fronçant les sourcils, elle écourta sa  conversation et s’avança vers la petite rue perpendiculaire. Elle soupira quand elle aperçut une bagarre entre une bande de mecs, mais reconnut Ley dans le tas qui semblait être tout seul contre les autres. Mais elle resta bloquée en le voyant, il avait l’air si différent du jeune homme qu’elle avait rencontré et avec qui elle parlait il y a à peine quelques minutes. Toute cette violence, elle n’était pas du tout dans son élément bien qu’elle y soit confrontée à la brigade. Mais elle n’était pas musclor, loin de là. C’était Sang Hyeon qui s’en occupait habituellement, si elle tentait de s’interposer, elle allait se prendre un coup et vu sa carrure, cela n’allait pas être un simple bleu.

Elle hésita, mais quand elle vit toute cette violence qui émanait de Ley, elle se décida. Soo Mee sortit son arme de son étui et la pointa vers le groupe. Elle siffla pour attirer leur attention avant de parler. « Je vous conseille d’arrêter ! Reculez tous ! Police ! » Elle n’avait pas besoin de préciser qu’elle était de la brigade, c’était tout de suite plus long et cela revenait au même, elle faisait partie des forces de l’ordre, c’était tout ce qu’ils avaient besoin de savoir. Certains mecs du groupe commencèrent à reculer, en plutôt mauvais état et partirent d’eux-mêmes. La jeune femme ne les retient pas et tourne son regard vers Ley qui semblait s’acharner sur un des mecs, il ne restait plus qu’eux deux. « Ley ! Ley ! Lâche-le ! » Elle s’avança, hésitant à baisser son arme, mais au final vu l’état de l’autre mec et doutant à ce que l’académicien l’attaque, elle la rangea et s’avança doucement vers lui, s’arrêtant à un quelques mètres d’eux. « Ley. Arrête ça, ne m’oblige pas à ressortir mon arme. » Une légère hésitation dans son comportement et le mec qui se prenait les coups en profita pour se dégager et tenter de déguerpir. Elle le vit trébucher plusieurs fois et sortant son téléphone, elle tenta de le retenir. « Je vais appeler les pompiers, restez-là. » Elle tourna son regard sur Ley. « Et toi aussi, tu vas avoir besoin de points de suture. » dit-elle en regardant son visage principalement. Il semblait foncièrement différent. Appelant les pompiers, elle précisa qu’elle était de la police et par chance, l’équipe de pompier qui était venu pour l’alerte à la bombe à la bibliothèque n’était pas encore partie et elle fut sur les lieux en moins de cinq minutes. Alors qu’ils s’occupaient principalement de la personne sur laquelle Ley s’était acharné, elle remarqua qu’il repoussait toutes tentatives d’aide. Elle fit signe aux pompiers et s’accroupit en face de lui. « Ley, tu es blessé. Laisse toi faire, je viens avec toi de toute façon. » Elle le regarda un moment avant de reprendre. « Je suppose que ce n’est pas toi qui a déclenché ça, alors tu n’as pas à craindre les conséquences que cela pourrait avoir sur ta formation à Arès, d’accord ? » Elle remarqua que deux pompiers attendaient à côté, attendant sans doute son feu vert pour agir. Elle était sûre que les marques sur son visage n’étaient pas les seules blessures qu’il avait pu avoir durant cette bagarre, mais elle espérait qu’il n’ait pas de côtes cassées, cela l’obligerait à stopper certains entraînements à l’académie. Elle soupira intérieurement, elle allait devoir faire un rapport supplémentaire, surtout que cela concernait un académicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ow.. you caught me.. -soo mee-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ow.. you caught me.. -soo mee-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» → is this one thing that caught me slippin' le 14 mai 2012 à 08h42.
» Eva « Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Nymeria ∞ Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Le fabuleux Juke-Box du Grand Escargot
» cray ➺ caught in a landslide, no escape from reality

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP abandonnés
-