AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Jeu Oct 10 2013, 20:26

May I get you drunk ? feat. Baek Soo Mee

Ga Ram n'avait pas été de service aujourd'hui. La veille au soir, son patron l'avait appelé pour lui expliquer que la clientèle ne faisant pas foule en journée, le personnel était à moindre effectif. Donc, il n'aurait qu'à venir aux alentours de vingt heures, quand les clients se feraient plus nombreux. De ce fait, le jeune homme avait profité de cette journée pour s'enfermer dans son laboratoire, aménagé dans la cave qui lui avait été assignée lors de son emménagement. Il y avait fait un peu de rangement, écrit quelques formules chimiques qu'il avait testé, avant de se plonger sur une expérimentation. Il avait consciencieusement mesuré différents ingrédients et autres substances inflammables, avant de les mélanger avec prudence. Chacun de ses faits et gestes étaient notés sur papier, du moment qu'ils étaient pertinents. Lunettes de protection posées sur le nez, il avait observé chaque réaction, les couchant elles aussi sur son carnet d'expériences. A chaque fois qu'il se livrait à ce genre de recherche, il avait le cœur palpitant, le regard brillant d'une lueur malicieuse et curieuse. Et s'il faisait une erreur, toute aussi infime soit-elle, que se passerait-il ? Ga Ram avait beau faire parfaitement attention, il ne pouvait que répondre à l'appel du risque, mélangeant des substances toutes plus délicates les unes que les autres. Et à chaque fois qu'il terminait un travail du genre, il se sentait envahi d'une étrange sensation, mélange de soulagement et d'excitation. Peut-être avait-il frôlé la mort, ou l'explosion imminente. Et malgré le danger certain de ces pratiques, il ne se lassait pas de s'y prêter, se sentant... Parfaitement bien et serein, une fois celles-ci terminées.

C'est aux alentours de dix-neuf heures qu'il avait daigné quitter la petite pièce. Il était remonté dans son appartement pour se préparer, apaisé et excité à la fois. Se préparant avec attention, il ne pouvait s'empêcher de se sentir agité à l'idée de la soirée qui se profilait. Cela faisait déjà quinze jours qu'on lui avait incombé d'une mission, qu'il n'avait pas pu mettre à exécution pour l'instant, sa cible ne s'étant pas présentée sur les lieux. Une fois correctement apprêté, satisfait de son apparence, il avait jeté un coup d’œil dans un carnet qui s'apparentait à un carnet des charges. Comme tous les soirs avant de se rendre sur son lieu de travail officiel, il avait jeté un coup d’œil au profil de son objectif. Baek Soo Mee, 24 ans, capitaine de la brigade antiterroriste. Elle fréquentait de temps à autres le bar où il avait été embauché – autant dire que son choix de lieu de travail avait été méticuleusement réfléchi. Il ne l'avait jamais aperçue là-bas jusqu'à dès lors, mais Ga Ram ne se décourageait pas. Comme toujours, il nourrissait l'espoir de l'entrevoir pour pouvoir passer à l'attaque. Une fois ces informations relues, il avait rangé son carnet à l’abri des regards indiscrets.

Après un trajet d'une dizaine de minutes en taxi, il était finalement arrivé au bar. Il avait informé le patron de son arrivée, et sans perdre de temps, s'était mit à sa place habituelle ; derrière le comptoir. Il était resté à l'affût des arrivées des clients, tout en servant avec agilité les différentes boissons qui lui étaient commandées. Deux bonnes heures s'étaient écoulées ainsi, durant laquelle il se contenta de faire son travail avec son habituel sourire aimable, sans pour autant s'intéresser de trop près à la clientèle.

Ga Ram sert un double scotch à un homme d'affaire en costume quand la porte d'entrée claque à nouveau. Par réflexe, le jeune homme lève les yeux en cette direction, et l’aperçoit enfin. Un large sourire vient malgré lui arquer ses lèvres, lui valant un regard interrogateur du client qu'il est en train de servir. Il prétexte avoir repensé à une vieille plaisanterie, qui énonce à l'homme d'affaire. Celui-ci rit aux éclats, avant de repartir avec son verre, sans omettre de remercier le barman avec un sourire aimable. Ce dernier le gratifie d'un dernier sourire, avant de reposer son attention sur Soo Mee. Il parcourt la salle des yeux, et la voit à nouveau. La jeune femme s'est assise en bout de comptoir, un peu à l'écart des autres clients. Ga Ram la jauge quelques instants. Elle semble exténuée, ce qui est sûrement due à une longue journée de travail. Il allait devoir prendre ce facteur en compte. Il ajuste un peu sa veste, et va finalement en direction. Il se poste devant elle, le visage avenant, un sourire sympathique étirant ses lèvres. « Bonsoir. » Son sourire s'élargit un peu. « Que puis je vous servir ? » questionne t-il, en lui tendant une carte des cocktails. Il laisse quelques secondes battement, afin de laisser à la jeune femme le temps de décider. Il reprend bientôt pour lui faire une proposition ; « Seriez vous tentée par un cocktail de ma composition ? Je serai ravi d'en avoir votre avis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Dim Oct 13 2013, 02:06

Ce n’est qu’à deux minutes de la fin de son service que la jeune femme pu enfin se poser sur la chaise de son bureau. Elle souffla, fermant les yeux avant de les rouvrir pour grimacer devant la pile de dossier sur son bureau. Depuis l’assassinat du ministre allemand et de la perte de ces documents importants, elle croulait sous le boulot comme la plupart de ses collègues. Bon il y avait toujours Sang Hyeon, son partenaire, qui refusait toujours d’aller aux alertes à la bombe dans les lieux publics, toujours à dire qu’il ne bougerait pas ses fesses pour de fausses alertes. Et malheureusement ou heureusement, il avait toujours raison. Les terroristes n’employaient les bombes que très rarement désormais, préférant être plus discret dans leurs agissements, mais en tapant fort quand même. Elle jeta un coup d’œil à l’horloge, elle avait officiellement fini son travail pour ce jour, elle devrait rentrer chez elle, mais elle savait bien qu’elle allait rester au moins deux bonnes heures encore. Soo Mee a toujours cadrée son travail par les procédures, elle ne voulait pas perdre en procès à cause d’une bête faute lors d’une enquête ou d’une perquisition. Elle serait frustrée à coup sûr et énervée de voir des terroristes ou autres repartir les mains dans les poches à cause d’une erreur de la part de la brigade. Voilà pourquoi elle regardait toujours après Sang Hyeon, même si elle lui faisait tout de même confiance, mais le connaissait désormais, elle savait à quel point il était impulsif. Elle n’avait pas encore réussi à le calmer de ce côté-là.

Les deux heures qui suivirent furent remplies de procédures toutes plus officielles les unes que les autres, elle remplissait rapport sur rapport. L’administration avait vraiment tout fait pour leur compliqué la tâche quand même, à chaque petite intervention, il fallait remplir un rapport d’au moins deux-trois pages. Elle avait lu les rapports d’autres agents qui travaillaient elle, classait les dossiers qu’elle verrait demain, ceux qu’elle montrerait à Suk Hee ou à Sang Hyeon, son père lui avait toujours appris à demander plusieurs avis afin de se forger une base d’informations plus conséquentes. De plus, il arrivait que quelque chose qui nous échappe depuis deux heures soit vu en moins de deux minutes par une personne nouvelle au dossier ou à l’enquête. La jeune femme savait qu’elle n’était pas la seule à faire des heures supp’, elle savait que certains dormaient même ici, elle n’en était pas arrivée à là. Elle savait distinguer vie privée et vie professionnelle et sans vie privée, il était dur de gérer la professionnelle. Alors qu’elle remplissait un énième dossier, elle jeta un coup d’œil à son téléphone. Presque 22 heures. Elle soupira et fit craquer sa nuque avant de se redresser. Elle finirait demain. Demain soir bien sûr, la journée serait sans doute encore bien remplie.

Quittant son lieu de travail, en n’oubliant pas de saluer la relève de nuit, elle se décida à ne pas rentrer tout de suite chez elle, elle avait besoin de décompresser. Elle avait eu trois alertes à la bombe aujourd’hui et courir partout, en sachant qu’on ne trouverait sans doute rien était frustrant. Pas qu’elle aurait aimé trouver quelque chose, enfin si dans un sens, pour chopper les vrais terroristes, mais elle aurait pu avancer dans d’autres enquêtes sans ses fausses alertes. Soo Mee prit la direction d’un bar qu’elle connaissait plutôt bien, elle y allait dès qu’elle le pouvait, mais depuis un certains temps elle n’avait pas pu y aller, pour cumul de travail de nuit surtout. Arrivant devant l’établissement, elle poussa la porte, franchissant le seuil. Il y avait un peu de monde, comme d’habitude. Elle se réfugia vers le bar, sur le côté, un peu à l’écart. Avec un peu de chance, elle ne se ferait pas accoster. Sinon elle avait toujours son flingue. Mauvaise idée, mais tellement plaisante certaines fois où certains se faisaient bien lourds. S’asseyant à un des tabourets, elle s’étira légèrement avant de poser ses coudes sur la table et posant ses mains aux deux côtés de sa tête, massant légèrement.

La coréenne releva la tête quand elle entendit quelqu’un lui parler. Elle croisa le regard du barman sans doute, elle ne le connaissait pas de vue, sans doute un nouveau ? Son sourire était accueillant, mais cela faisait partie de son job, n’est-ce pas. Elle lui fit un léger sourire. « Bonsoir. » Elle attrapa la carte qu’il lui tendait, l’ouvrant afin de regarder la longue liste de cocktail proposé. « Je ne sais pas trop … j’hésite entre quelque chose qui va m’assommer ou quelque chose qui va me rebooster… » Elle regardant silencieusement les cocktails proposés, elle avait beau venir souvent, elle oubliait à chaque fois ce qu’il y avait et ce qu’elle prenait. Elle releva la tête vers le barman quand il lui proposa un cocktail de sa composition, il serait ravi d’avoir son avis. Elle le fixa un moment, il avait l’air d’être un fin charmeur, mais ce n’était pas vraiment déplaisant à cette heure du soir et ça changeait des alcooliques ou des hommes mariés qui venaient la voir. Elle lui sourit gentiment. « J’adore goûter de nouvelles choses, alors surprenez-moi. » Elle se redressa légèrement, le regardant s’affairer derrière le comptoir. « Vous êtes nouveau ici n’est-ce pas ? Je ne vous ai jamais vu auparavant … Vous venez d’où ? » La curiosité mal placée, ça c’était le boulot. La jeune femme passa sa main devant sa bouche, baillant légèrement. « Pardon, je suis un peu fatiguée. Le boulot nous tuera sans doute un jour. » Elle ne faisait pas si bien dire dans sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Dim Oct 13 2013, 19:05

Baek Soo Mee versus Yang Ga Ram, début des hostilités. La jeune femme répond à la salutation avec un léger sourire. Elle semble hésiter quant à son choix de boisson, aussi le barman lui tend-il une carte des consommations. Tandis qu'elle se penche sur la liste, le nord-Coréen l'observe. Malgré la fatigue visible sur son visage, c'était une jolie fille, féminine. Elle avait le visage long et ovale, composé de traits doux et réguliers, encadré d'une longue chevelure châtaigne et ondulée. Plutôt à son goût, en somme, ce qui lui simplifierait la tâche. En revanche, à l'observer, il avait du mal à croire qu'elle pouvait être une gradée de la brigade ; elle n'avait pas le physique type. Néanmoins, Ga Ram savait qu'il ne devait pas se laisser abuser par ces apparences, et s'en tenir à son objectif ; obtenir des informations, quel qu'en soit le prix.

A défaut de pouvoir faire un choix, Soo Mee accepte donc la proposition du jeune homme. « Ah, génial ! Merci. » dit-il, ne feignant pas le moins du monde sa joie. Il était véritablement ravi de pouvoir avoir un avis sur sa dernière composition. Et conscience professionnelle  oblige, il espérait que le mélange serait au goût de la cliente. Quel barman ne l'aurait pas souhaité ? Mais aussi du point de vue du terroriste ; servir une boisson au goût de la demoiselle serait une occasion de lui faire boire quelques verres pour lui délier la langue. Sans attendre davantage, Ga Ram saisit le shaker à quelques mètres de là, ainsi qu'une bouteille de champagne. Il en fait sauter le bouchon, avant d'en verser une quantité raisonnable dans un verre à martini. Tout en s'occupant à réunir quelques ingrédients et autres éléments de décoration, il écoute avec attention ce que son interlocutrice lui demande. Il relève les yeux vers elle, pour confirmer son hypothèse, amusé ; « Effectivement, vous êtes attentive. Vous êtes une habituée de l'établissement ? » Il connaissait déjà plus ou moins la réponse... Mais savoir à quelle fréquence elle venait ici pouvait être une information intéressante. « Je suis arrivé à Séoul il y a une quinzaine de jours. Avant, j'exerçais à Incheon, ma ville natale. Mais ça faisait un moment que j'envisageais de partir pour la capitale, histoire de changer un peu d'air. Vous êtes originaire d'ici ? » dit-il, énonçant ce mensonge monté de toute pièce. Ga Ram se replonge sur sa préparation. Il verse quelques centilitres de sirop de gingembre dans le shaker, qu'il arrose avec un peu de jus de cranberries. Ceci étant fait, il récupère un piment rouge frais dans un petit frigo sous le comptoir, qu'il râpe un petit peu. Soo Mee, de son côté, baille discrètement. L'employé lui accorde à nouveau son intérêt quand elle reprend la parole. « Comme je vous comprend ! » dit-il avec un nouveau sourire. « Vous travaillez dans un hôpital, ou quelque chose dans le genre, pour terminer aussi tard ? » questionne t-il, avant de se concentrer à nouveau sur sa préparation. Il ajoute quelques petits bouts de piments dans le shaker, ainsi qu'un peu de sucre brun. Le mélange étant prêt, il repose le couvercle sur le récipient, qu'il saisit. Un sourire aimable aux lèvres, le jeune homme observe Soo Mee, tout en remuant avec agilité le shaker, pendant une vingtaine de secondes. Ceci étant fait, il filtre un peu le mélange au dessus du verre à martini, afin d'éviter les bouts désagréables. « Encore un instant, j'ai bientôt terminé. » dit-il pour faire patienter la cliente. Il découpe un citron vert, qu'il dépose sur le bord du verre, après avoir versé quelques gouttes dans le mélange. Il peaufine encore la décoration, dépose un sous-verre sur le comptoir, et propose la composition élégamment décorée à la jeune femme. « Et voici, Fever. Un mélange de champagne, de sirop de gingembre, de jus de cranberrie, de sucre brun, légèrement agrémenté au piment rouge et au jus de citron vert. » Nouveau large sourire à la cliente, qui pourrait émettre quelques réserves à de mélange. « Ne vous inquiétez pas, le piment est là pour exhausteur légèrement le goût, mais il ne se sent pas. J'espère que vous aimerez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Lun Oct 21 2013, 22:58

Elle n’était pas ce genre de personne qui venait se souler après une dure journée de travail, la plupart du temps elle y allait pour rester un tant soit peu sociable car si elle rentrait directement chez elle, elle s’endormirait directement. Et ses journées ressembleraient plus à métro, boulot, dodo, sans ne jamais rencontrer personne ou juste sans fréquenter le monde social. Après tout l’être humain a besoin d’interactions pour exister. Soo Mee, après deux bonnes heures supplémentaires de boulot, se rendit dans un bar qu’elle fréquentait assez souvent quand elle en avait le temps. Depuis quelques semaines, les possibilités se firent moins présentes, mais ce soir, elle s’était motivée à y remettre les pieds, quitte à s’assommer ou se rebooster avec quelques verres. Rentrant dans ce lieu de boissons et de rencontres en tout genre, elle alla s’isoler dans un coin du bar, elle ne venait pas non plus pour rencontrer des personnes en particuliers et envoyait souvent paître un peu plus loin les hommes qui l’approchaient un peu trop intéressés. Elle croisa le regard du barman qui était venu à sa rencontre, carte en main. Elle ne le connaissait pas, mais dès la première seconde elle sut qu’il devait user assez de son charme à son travail, mais après tout les barmans se devaient d’être comme ça, et puis certains en profitaient pour faire des rencontres, elle l’avait déjà vu assez souvent. Elle lui sourit gentiment avant de parcourir la carte d’un regard, ne sachant pas quoi choisir avant qu’il ne lui propose de goûter un cocktail de sa composition. Elle acquiesça, reposant la carte. Sa réaction la fit sourire légèrement, elle ne pensait pas le rendre si heureux juste avec ça. Peut-être était-ce faussé ? Enfin elle était trop fatiguée pour réfléchir à cette question, elle devait arrêter de voir le mal partout, surtout en dehors du boulot.

La jeune femme se montra un peu curieuse à propos de ce nouveau barman et alors qu’elle le regardait faire, elle l’écouta le plus attentivement possible, comme si elle n’avait pas eu une journée de 14 heures derrière elle. À sa question, elle hocha doucement la tête, l’observant. « Habituée, je ne sais pas si c’est vraiment le mot, ça fait un moment que je ne suis pas venue. Le trop plein de boulot m’en empêche, mais si je dois aller boire un verre quelque part, je viens ici. J’essaye de venir au moins une fois par semaine, mais le week-end, c’est vraiment plein et pas vraiment bien fréquenté. Même pas le temps de commander qu’on s’est déjà fait accoster au moins trois fois. » Elle soupira un peu avant d’en apprendre un peu plus sur lui, alors qu’il lui racontait d’où il venait. « Oh vous n’êtes pas là depuis bien longtemps, et vous avez déjà trouvé un travail ? C’est remarquable. En tout cas votre famille n’habite pas très loin, vous devez alors l’occasion de leur rendre visite assez souvent ? » Elle fit une courte pause avant de reprendre. « Oui j’ai toujours connu Séoul, mais j’ai beaucoup voyagé en Corée et dans les alentours pour mon travail. Mais, dans mes souvenirs je ne suis jamais allée à Incheon, c’est comment comparé à la capitale ? » Soo Mee l’observa alors qu’il mélangeait divers ingrédients, un peu impressionnée par autant de dextérité et de savoir-faire. Un peu mieux réveillée, sans doute les bienfaits d’une conversation extérieure au boulot, elle ne put cependant retenir un bâillement. Elle lui jeta un regard alors qu’elle s’étirait doucement, lui confiant assez facilement, mais vu son état, elle n’était pas vraiment sur le qui-vive. « Pas dans un hôpital non, je travaille dans la police, la brigade anti-terroriste. On finit aussi tard depuis un moment maintenant, il faut dire que depuis … enfin depuis ce qui s’est passé, tout le monde panique un peu pour un rien. Et on est vraiment débordés.» Elle lui sourit avant de jeter un coup d’œil à un type qui la fixait depuis son arrivée, elle lui jeta un regard noir avant de reporter son attention sur le barman. « Si vous saviez le nombre de fois où j’ai juste envie de poser mon arme sur la table juste pour leur montrer que je ne suis pas une femme en détresse qui n’attend que d’être sauvée par des ivrognes ou des hommes mariés… Mas je reste calme. » Elle sourit avant de le regarder alors qu’il finissait sa préparation. Patientant, elle put enfin observer le cocktail qu’il venait de composer. Elle sourit « Du gingembre ? Si vous n’étiez pas barman, je me poserais des questions. C’est très beau déjà et ça donne envie de goûter. » Elle attrapa doucement le verre et le porta à ses lèvres, buvant quelques gorgées avant de le reposer, laissant les saveurs se diffuser. Elle releva les yeux sur le jeune homme. « C’est très bon. Vraiment. C’est frais et légèrement sucré, j’aime beaucoup. Vous pouvez le mettre à la carte je pense, ça aura un franc succès et je saurais quoi prendre désormais quand je viendrais. » Elle lui sourit gentiment avant de reprendre quelques gorgées. « Au fait, je suis Soo Mee, je peux vous demandez votre prénom ? Vous savez que vous n’avez pas le look d’un barman, je vous aurais plus vu dans … un domaine scientifique. Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir barman ? » demande-t-elle tout en reprenant quelques gorgées avant de regarder son verre presque vide. « Je crois que je vais vous en redemandez un autre, même si je vais le regretter demain. Ça sera votre faute, il ne fallait pas faire un cocktail aussi bon.» dit-elle en souriant. Parler avec quelqu’un en dehors du travail lui avait réellement manqué en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Jeu Oct 24 2013, 00:52

Tout en observant la jeune femme, Ga Ram se pose plusieurs questions. Qu'est ce qui pouvait mener une personne comme elle à venir seule dans un bar ? Il voulait bien concevoir que les clients solitaires étaient généralement là pour décompresser après une rude journée de travail. Mais la plupart du temps, les clients du genre étaient des hommes. La plupart des femmes qui venaient seules étaient là dans un tout autre objectif... Et le barman prenait souvent un certain plaisir à les regarder opérer. Si certaines étaient très habiles dans leurs approches, d'autres avaient la douceur et la finesse digne d'un routier de quarante ans. Lui même avait été la cible de certaines, et... S'il agissait avec tact, il ne pouvait s'empêcher de rire aux éclats, intérieurement. D'un rire moqueur. Dieu que ces situations pouvaient l'amuser, parfois. Sinon, l'essentiel de la clientèle féminine lambda, dira t-on, venait plus généralement en groupe, entre amis, ou accompagnées de leurs collègues de travail. Du coup, Soo Mee lui semblait être une des rares exceptions qui confirmait la règle. D'ailleurs, elle confirme elle même ce fait, après avoir répondu à la question du serveur. Effectivement, la clientèle était plus abondante en fin de semaine, mais n'était pas la plus raffinée qui soit. « Vous faîtes bien d'éviter de venir le week-end. J'ai beau travailler ici depuis peu de temps, j'ai assisté à quelques débordements de situation qui faisaient peine à voir. » se contente t-il de commenter.

Alors que Ga Ram s'attelle à la préparation du cocktail, Soo Mee semble s'étonner du fait qu'il ait trouvé un travail aussi rapidement, avant de lui poser quelques questions au sujet de sa famille. Le barman relève la tête vers elle, ingrédients en mains. « Disons que j'ai la chance d'avoir quelques connaissances qui peuvent m'être utiles. » explique t-il au sujet de son emploi, avant de reprendre ; « Pour ma famille, c'est justement pour prendre un peu de distance avec eux que j'ai décidé de déménager ici. Ça fait un moment que je ne vivais plus chez mes parents, mais ils avaient tendance à me couver encore un peu trop, malgré mon indépendance. Mais dès que j'en aurai l'occasion, je rentrerai pour leur rendre visite, bien entendu. » Dans sa vie fictive, Ga Ram se devait d'être un jeune homme propre sur lui. Donc autant éviter les situations familiales trop compliquées, où les conflits en général. Il savait quelle image il voulait renvoyer, et s'y tenait. De son côté, la capitaine confirme qu'elle connaissait notamment Séoul, même si elle avait eut plusieurs opportunités de voyager à l'étranger. Le jeune homme acquiesce, curieux et intéressé, penchant légèrement la tête sur le côté quand il apprend qu'elle devait tout ceci à sa profession. « Vous avez de la chance ! Je n'ai jamais quitté Incheon pour ma part, sauf pour rendre visite à de la famille dans d'autres villes sud-coréennes. » Il a ensuite quelques courtes secondes réflexion quand elle lui demande son avis sur la ville portuaire. « Hum... Je suppose que d'un point de vue extérieur, c'est une belle ville portuaire. Seulement, ce point de vue s'use quelques peu, au bout de vingt et un ans. » dit-il, l'informant ainsi de son âge au passage.

La vigilance de la demoiselle semble endormie. Un point pour lui. Après s'être longuement étirée, elle explique qu'elle travaille non pas dans un hôpital, mais dans la brigade antiterroriste. Certes, il le savait déjà, mais la lui faire admettre ce fait était déjà un bon point, non ? Une expression étonnée prend place sur le regard de Ga Ram, qui s'interrompt dans sa préparation ; « La brigade antiterroriste ? Waouh ! Je suppose qu'il ne vaut mieux pas vous chercher des noises. » taquine t-il gentiment, avant d'adopter un air plus grave quand elle parle des événements récents, qui avaient entraîné une panique générale. Et alors qu'un sourire navré et compatissant arque les lèvres du jeune homme, il ne peut s'empêcher de crier victoire, intérieurement. Il se passe de tout commentaire, s'improvisant pensif, tout en se penchant sur sa préparation. Bientôt, Soo Mee reprend la parole, les yeux tournés vers un homme posté au bar. A son tour, le jeune homme regarde en cette direction, le temps de toiser du regard le client, avant de se concentrer à nouveau sur le verre qu'il décorait. Gardant les yeux rivés sur sa préparation, il a néanmoins un sourire, tout en disant ; « Ne vous inquiétez pas, le personnel est là pour se charger de ce genre de désagrément. » Il pose finalement la composition devant la demoiselle, en lui adressant un clin d’œil complice.

Elle plaisante légèrement au sujet du gingembre que contenait le mélange. Ga Ram a un petit rire. « Un homme peut vous proposer du gingembre sans arrière-pensée, vous savez. C'est un bon anti-bactérien, par exemple, et c'est excellent pour redonner de l'énergie, entre autres. » explique t-il, expert en la matière. Soo Mee finit par se présenter. Le jeune homme hoche doucement la tête. « Ga Ram. » se présente t-il simplement, avant d'être prit de court par ce que la cliente ajoute. « Vous êtes la première à me dire ça ! »  dit-il avec une pointe d'amusement, avant d'expliquer ; « A l'origine, ce n'était pas une vocation. Mais mon premier job a été serveur dans un bar, et on a décidé un jour de me mettre derrière le comptoir, pour un remplacement. Ça a été la découverte d'une passion. »

La jeune femme termine rapidement son verre, sous le regard ravi du barman. « Contente que ça vous plaise. » dit-il, prenant en note ses recommandations. Alors qu'il commence à rassembler à nouveau les ingrédients pour préparer un nouveau cocktail, il s'interrompt quelques instants pour saisir un verre plat, et y verser de l'eau fraîche. « Tenez, ça devrait prévenir du mal de crâne de demain. » dit-il en posant le verre sur le comptoir, avant de se remettre à la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Dim Oct 27 2013, 02:42

Cela ne la surprend pas du tout de savoir que la clientèle des fins de week-end n’est pas la plus raffinée qui soit. Après tout, elle avait risqué y venir une fois, plus jamais. Elle préférait venir en fin de soirée – ou plutôt en début de nuit en ce moment – en semaine, comme ça elle était sûre d’avoir un peu moins affaire aux alcoolos de service et aux dragueurs invétérés. Enfin il y en avait toujours, mais moins. « Les personnes ivres font toujours un peu peine à voir, surtout quand elles commencent à se battre entre elles. » Elle était bien contente de ne pas faire partie de la brigade de nuit qui s’occupait des débordements dans la ville. Elle avait déjà assez de soucis avec les terroristes, si en plus les civils en rajoutent une couche. Soo Mee se contente de regarder le jeune homme s’atteler à la tâche  tout en lui posant quelques questions à propos de son travail et de sa vie avant de venir à Séoul. La curiosité, un atout dans son travail qui se répercutait dans sa vie privée. Elle sourit légèrement en l’entendant parler de sa famille, sa mère était pareille et son père l’était également. « Je compatis, mon père était pareil et ma mère l’est toujours. Mais la famille reste la famille, l’éloignement est nécessaire pour vous faire comprendre l’attachement que vous leur portez.» Elle se redressa légèrement, l’écoutant envier ses nombreux déplacements liés à sa profession. Alors qu’il lui donnait son point de vue sur la ville d’Incheon qu’elle n’avait jamais visité, elle apprit à l’occasion qu’il avait 21 ans. La jeune femme ne put s’empêcher de commenter. « Ne le prenez pas mal, mais vous faîtes plus âgé, enfin plus mature. » Elle s’étira légèrement avant de reprendre. « Je pense que quand j’aurais le temps, j’essayerais d’aller visiter cette ville, ou alors m’y rendre juste pour me reposer. L’air doit être plus reposant qu’à Séoul, non ? »

La jeune femme le corrige ensuite sur son vrai métier, l’informant qu’elle est de la brigade antiterroriste. Sa réponse la fit sourire largement et elle s’accouda un peu au bar. « Je devrais le dire plus souvent, ça effrayera un quelconque importun. Vous savez sans mon arme, je n’effraye pas grand monde, je ne suis pas vraiment douée au corps à corps, je ne ferais pas mal à grand monde si l’envie me prenait. » La fatigue devait vraiment lui peser car elle venait de lui dire qu’elle n’était pas douée au combat physique, information qui pouvait lui coûter la vie dans certaines occasions. Mais elle n’était pas méfiante vis-à-vis du jeune homme, après tout, à qui pouvait-il le dire hein ? En tout cas, elle aurait aimé être doté d’un tant soit peu de force, surtout quand elle devait faire comprendre à des pauvres types qu’elle n’était pas intéressée. Elle lança d’ailleurs un regard équivoque à un homme d’âge mur qui la fixait depuis un moment avant de se tourner vers le barman. Elle sourit légèrement à son intervention. « Si jamais ça se passe, ne venez surtout pas vous vantez que vous avez sauvé une capitaine de la brigade antiterroriste d’un pauvre alcoolique notoire, sinon je vais devoir supporter les entraînements quotidiens avec un de mes collègues qui ne se privera pas pour me plaquer au sol. » Regardant la composition, elle le complimenta, non sans le taquiner légèrement à propos du gingembre. Elle commenta « Vous venez de m’apprendre quelque chose. Sauf pour le regain d’énergie, c’est assez connu. » Elle en but ensuite quelques gorgées, le complimentant ensuite sur le goût. Entre plusieurs gorgées, elle se présenta, et apprit également son prénom.

Sa réaction quand elle lui parla de la vocation à laquelle elle avait pensé à le voyant la fit rire légèrement et elle l’écouta tout en sirotant sa boisson, la finissant assez rapidement d’ailleurs. « En fait, c’est juste que mélanger des ingrédients, composer des cocktails, ça fait un peu chimiste non ? Enfin moi, c’est à ça que ça me fait penser. J’aimerais bien savoir composer des boissons comme ça. Ma sœur m’a offert un livre et un shaker pour mon précédent anniversaire, je ne l’ai essayé qu’une fois et j’ai repeint ma cuisine. Depuis c’est retourné dans la boite. Je ne dois pas être très douée. » dit-elle en souriant. « En tout cas, vous êtes sur la bonne voie, vous êtes douée, tellement que j’ai hâte de voir si vous allez inventez d’autres cocktails. J’essayerais de venir plus souvent rien que pour ça. » Elle le regarda ensuite s’affairer à lui en refaire un autre. La jeune femme se pencha légèrement pour attraper son sac et le posa à côté d’elle, près du mur avant de regarder son portable. Elle soupira en voyant qu’elle avait déjà trois messages d’officiers de nuit qui lui demandaient de l’aide pour des dossiers. Ils ne pouvaient pas appeler les officiers supérieurs de nuit ? Quoi que … elle ne savait pas si elle faisait la nocturne, en fait elle n’avait même pas regardé. Elle avait pris l’habitude de rester tard tous les jours sans s’occuper de ça et c’était à croire que Sang Hyeon ne restait jamais aussi tard.  Elle reporta son attention sur le barman quand il lui proposa un verre d’eau fraîche. Elle lui sourit en reposant son portable. « Merci, c’est gentil d’y songer. » Elle en but une gorgée avant de reposer son verre pour se masser un peu les tempes. « Rien que de penser à la journée de demain, je n’ai même pas envie de bouger d’ici. Vous croyez que vous pouvez me garder ? » demande-t-elle en plaisantant avant de reprendre. « Vous aviez parlé de connaissances avant de venir ici, ils travaillent dans le même domaine que vous ? » De nouveau la curiosité. Elle était un peu plus subtile d’habitude, mais la fatigue, plus l’alcool qui commençait à faire son effet n’aidaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Jeu Oct 31 2013, 02:27

Ga Ram acquiesce simplement à ce que la jeune femme répond. Avait-il besoin de confirmer ces dires, et d'ajouter qu'il trouvait un tel spectacle pitoyable ? Certes, il ne travaillait pas ici depuis longtemps, mais il avait déjà assisté à des déboires de la sorte. Heureusement, ce n'était pas lui qui était chargé de se débarrasser des indésirables, même s'il lui était déjà arrivé de prêter main forte aux personnes en détresse. Notamment aux jeunes femmes, étonnement. Sûrement parce que la plupart des lourdingues qui abordaient les clientes seules étaient faciles à faire fuir avec une bonne répartie... Et jusqu'à là, le barman pouvait s'estimer heureux de ne jamais en être venu aux mains, ce qui n'était pas le cas de tous ses collègues, moins patients que lui. Après, il ne fallait pas nécessairement travailler derrière un comptoir pour assister à ce genre de scène, mais Ga Ram faisait toujours attention à ne pas y fourrer son nez, malgré son goût considérable pour le risque. Se faire amocher, non. Très peu pour lui... Il se régalait bien plus dans la joute verbale, ou comme présentement, à flirter avec l'ennemi. C'était tellement plus stimulant, plus subtil !

La conversation en vient ensuite à leurs familles. Ga Ram explique qu'il avait justement déménagé pour prendre un peu de distance avec la sienne. Et si c'était un mensonge monté de toute part, il y avait néanmoins une part de vérité dans ses paroles ; le jeune homme rêvait depuis quelques temps de voler de ses propres ailes, et se servir son pays et sa famille de façon indépendante. Quoi que horrible menteur, on ne pouvait néanmoins pas nier qu'il était une personne très loyale à l'égard de sa famille et de sa patrie d'origine. Toute sa vie n'était que régie par ça. Alors certes, il restait fidèle à ses principes et ses valeurs, mais il pouvait enfin vivre seul et agir de façon plus indépendante. Une aubaine, en comparaison à la situation de ses frères aînés. Quoi qu'il en soit, il salue les paroles de la cliente d'un hochement de tête appréciateur. « C'est très bien dit. » commente t-il sobrement. Il est ensuite très étonné par ce que Soo Mee ajoute. Plus âgé, plus mature ? C'était rare qu'on lui dise ça. « Vraiment ? Vous m'auriez donné quel âge ? » demande t-il, curieux comme un adolescent qui s'émerveille qu'on puisse le vieillir un peu. « D'ailleurs, excusez-moi si je suis indiscret, mais... Vous avez quel âge ? » se permet-il de demander, avant que la jeune femme ne l'interroge au sujet de sa ville natale. Il sourit, amusé, avant de répondre ; « Plus reposant, je ne sais pas trop... C'est tout de même une très grande ville. Mais l'avantage, c'est l'air marin. »

Elle avoue ensuite être de la brigade antiterroriste. Ga Ram feint un air étonné et impressionné, ajoutant que ce simple titre suffisait sûrement à dissuader les éventuels fauteurs de troubles. Il accorde plus d’intérêt à ce qu'elle ajoute. Avoir une arme devait avoir quelque chose de rassurant pour elle ; il était vrai qu'elle n'avait rien d'intimidant, loin de là. « Effectivement. » convient-il avec un sourire compatissant. « D'ailleurs, vous attisez à nouveau ma curiosité. Vous êtes une branche spéciale de la police et donc... Je me demande, est ce que vous êtes comme les agents normaux ? C'est à dire, autorisés à avoir sans cesse une arme sur vous ? » Se la jouer simplet pour savoir s'il avait à craindre pour sa peau lors de cette mission. Bonne stratégie, non ? En tout cas, elle ne lui apprenait pas grand chose au sujet de la force physique... En cas d'urgence, il ne craignait pas trop de ne pas réussir à la maîtriser, même si en venir à des moyens si peu orthodoxes n'était pas dans ses habitudes. Soo Mee lui demande alors de ne pas se vanter de lui avoir porté main forte, à supposer que la tension entre elle et le client à quelques tabourets de là s'intensifiait. Ga Ram soupir, venant claquer ses mains, faussement dépité ; « Dommage, je me ferai mousser une prochaine fois, alors ! »

Le barman écoute patiemment ce que Soo Mee dit. Elle fait un rapprochement entre la préparation de cocktails et de formules chimiques, ce qui était effectivement très semblable. Ga Ram opine, tout en haussant mollement les épaules ; « Oui, c'est vrai que ça se rapproche. J'ai jamais été intéressé par la chimie. Enfin, disons que faire des mélanges, je pouvais trouver ça marrant, mais... Je n'en ai jamais compris l'intérêt dans la vie de tous les jours. Honnêtement, qui aura besoin de savoir que si on mélange une molécule A et une molécule B, on obtient une molécule C ? Vous voyez, je suis même pas capable de vous donner des formules, tellement l'aspect scientifique ne m'intéresse pas. Mais pour la cuisine et les cocktails, c'est différent. Certes, il y a du mélange, mais c'est quelque chose de bien plus adaptable dans la vie de tous les jours, voire même d'essentiel. Vous voyez ce que je veux dire ? » Waouh... Ga Ram s’impressionnait lui-même, là. Son discours était en partie vrai. Il avait conscience que les arts culinaires avaient bien plus de place dans la vie quotidienne que la nitratation de la glycérine par un mélange d'acide sulfurique et nitrique. Mais nier son intérêt pour la chimie était une énormité. En tout cas, il a un sourire quand Soo Mee explique qu'elle s'était déjà essayée à la création de cocktails, ce qui selon ses dires, n'avait pas été très fructueux. « Je peux vous donner quelques conseils, si vous voulez. » propose t-il. Ga Ram adresse ensuite un nouveau large sourire en guise de remerciement à ces nouveaux compliments. « Je ne manquerai pas d'essayer en tout cas, ce que vous me dîtes est très encourageant. »

Tandis que le jeune homme prépare un nouveau Fever, Soo Mee soupire tout en se frottant les tempes. Penché sur son travail, il ne relève pas les yeux. « J'imagine que vos journées doivent être plus chargées, depuis quelques temps. » dit-il d'un air plus grave que d'habitude. Il faisait référence à la mort du ministre allemand... Une belle victoire pour son camp. Il fait semblant de s'efforcer à employer un ton plus enjoué pour dire ; « Rien ne vous interdit de rester jusqu'à la fermeture. » Le nouveau verre étant prêt, il présente ce même cocktail à la cliente, qui se fait à nouveau curieuse. « Effectivement, ce sont des collègues qui m'ont dit qu'une place s'était libérée ici. » dit-il simplement, omettant bien volontiers de dire de quels collègues il s'agissait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Lun Nov 11 2013, 05:21

Soo Mee n’avait pas vraiment l’habitude de parler autant et de sujets comme la famille ou même son travail avec une personne qui lui était inconnu il y a de cela une dizaine de minutes. Mais elle était fatiguée et avait envie d’un peu de chaleur humaine. Et le barman était décidément doué pour changer les idées et apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes et de rustres comme elle pouvait le voir avec un homme un peu, beaucoup même, éméché qui la fixait. Elle n’y prêta plus attention et regarda Ga Ram qui semblait surpris qu’elle le trouve plus âgé que l’âge qu’il vient de lui donner. Elle lui sourit. « J’espère ne pas vous avoir vexé, je parlais surtout de votre maturité en fait. Je vous aurais donné … mon âge je pense, ou un an de plus. » Elle rit légèrement quand il l’interrogea d’ailleurs sur son âge. « Vous savez qu’il n’est pas polie de demander son âge à une femme ? J’ai 24 ans. Vous avez le droit de dire que je fais plus âgée, la fatigue n’arrange rien. » dit-elle en riant légèrement avant de l’interroger sur sa ville natale qui doit être bien plus reposante qu’une grande ville bien surpeuplée comme Séoul. Elle sourit. « L’air marin, je ne suis pas allée souvent à la mer, mais ça me manque, j’y retournerais bien quand j’aurais un peu de temps libre. » Oui, encore faudrait-il qu’elle ait des vacances, ce qui ne risque pas d’arriver de sitôt.

Fatiguée et peu méfiante, la jeune femme révéla sans vraiment faire exprès qu’elle n’était pas vraiment doué au combat au corps-à-corps. Si des terroristes avaient été présents, nulle doute qu’ils auraient saisi l’occasion ou bien qu’ils iraient le rapporter à leurs supérieurs. Elle releva les yeux vers Ga Ram quand il se fit curieux quant à son métier et ses particularités. Buvant une gorgée de son cocktail, elle répondit. « Bien sûr, on est même un peu plus haut gradés qu’eux, donc l’arme est obligatoire, surtout dans notre branche. On ne sait jamais vous savez … Si ça se trouve, je pourrais sortir du bar et me faire agresser par un terroriste qui n’aurait pas apprécié que je démantèle son réseau d’armes par exemple. Et je ne souhaiterais pas vraiment tomber entre les mains d’un terroriste en colère, ils n’ont aucune limite. » Buvant quelques gorgées de nouveau, elle le regarda, lui demandant de ne pas se vanter si jamais il venait à la sauver d’un ivrogne trop collant et elle sourit à sa remarque. Soo Mee fit ensuite le rapprochement entre la préparation de cocktail et de composition chimiques. Elle l’écouta avant de rire légèrement. « Pardon, mais vous m’avez perdu à molécule A. J’ai l’habitude d’entendre tout ça au travail, mais là, je ne saurais être capable de vous donner les formules d’armes chimiques que l’on apprend à l’école de police. » Elle sourit avant de reprendre. « Mais je comprends. Et puis la cuisine, c’est bien plus intéressant, vous êtes sûr que le mélange ne tuera personne … à moins d’être vraiment nul en cuisine… ce que je suis sûre que vous n’êtes pas, votre cocktail le prouve. »

La jeune femme se lamenta ensuite sur sa lamentable expérience de création de cocktail avec son shaker maudit. Elle leva les yeux sur lui quand il lui proposa de lui donner des conseils, elle sourit. « Pourquoi pas ? Mais je vous avoue que je préfère les boire plutôt que de les faire, vous serez sans doute plus douée que moi je ne le serais même avec vos conseils. » Elle l’encouragea ensuite à continuer de créer des cocktails, et lui commanda de nouveau le même d’ailleurs qui était vraiment très bon. Se massant légèrement le crane, l’alcool n’était peut-être pas une bonne idée avec la fatigue mh ? Son sourire se fait amer quand il s’imagine que ses journées à la brigade doivent être chargées. Elle soupira. « Vous n’imaginez même pas l’ampleur que ça a pris depuis le 20 septembre. Tout le monde en a pris pour son grade, surtout ceux qui ont assisté à l’évènement. » Elle avait complètement failli à sa mission d’ailleurs et rien que ça, ça l’agaçait. Elle n’aimait pas échouer. Elle n’avait pas été élevée comme ça, son père lui avait toujours appris à donner le meilleur d’elle-même et elle était sûre de ne pas avoir correctement réussi ce soir-là. Son inefficacité au corps-à-corps l’agaçait, mais elle ne pouvait pas y faire grand-chose si elle avait la force d’une mouche. Sang Hyeon la forcerait sans doute à s’entraîner encore et encore, être prof rien pour elle l’amuserait sans aucun doute d’ailleurs. Elle qui le reprend assez souvent, il aurait l’occasion de pouvoir se mousser un peu. Même s’il n’avait pas besoin de ça, il était un excellent agent bien que trop bordélique et impulsif.

La jeune femme sourit quand il lui proposa de rester jusqu’à la fermeture. « Ça ne serait pas vraiment raisonnable je pense, je travaille demain matin et je sens que le lever va être dur d’ailleurs. » Elle le remercie pour ce nouveau cocktail et en boit quelques gorgées. « Oh c’est bien tombé, avec votre arrivée, trouver un travail directement c’est plutôt dur. » commenta-t-elle avant de reboire de nouveau. Elle posa doucement son verre avant de s’étirer de nouveau, elle entendit alors son portable vibrer. Grimaçant, elle le sortie, identifiant l’appel et soupira avant de décrocher, se tournant vers le mur pour s’isoler du bruit. Elle se fichait de savoir que son arme cachée habituellement sous sa veste se remarque, au moins ça convaincrait de ne pas s’approcher d’elle. Elle eut une conversation brève avec l’agent qui l’avait appelé, spécifiant ses appels comme des urgences alors que ça concernait une simple procédure de base. Elle termina son appel en se tournant vers le bar avec un « Voyez-ça avec l’agent supérieur sur place et l’agent qui est de nocturne. Si vous m’appelez de nouveau, je vous assure que demain vous serez à la circulation. » Elle n’avait pas l’habitude de menacer, mais au moins, elle était sûr de ne plus être dérangée jusqu’à demain matin. « A croire qu’ils ne savent plus rien faire une fois que vous êtes partie. Il faudrait que je dorme sur place si je les écoutais. » Elle reprit une gorgée de son cocktail avant de reprendre. « Dites, je pense que vu votre âge, on peut se tutoyer non ? Et j’ai l’impression de prendre un an à chaque fois vous me dites « vous » » dit-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Lun Nov 18 2013, 22:19

Vexé ? Ga Ram se contente de remuer la tête de gauche à droite. Non, il ne le prenait pas mal. Loin de là. Ça aurait été stupide d'être agacé pour ça, non ? Surtout s'il pouvait pour plus mature qu'il ne l'était vraiment. Là, elle s'adressait directement à sa fierté masculine... Et quel jeune homme serait assez fou pour être vexé à ça ? Certainement pas Ga Ram, en tout cas. De ce fait, le barman se contente de sourire. Un léger sermon lui est adressé, sûrement plus pour la forme, que par gêne réelle. Tout du moins, c'est ce qu'il se plaît à croire. Mais le jeune homme n'avait jamais été un exemple, en matière de curiosité. Il évitait bien volontiers de mettre les pieds dans le plat quand il le pouvait, mais n'hésitait pas à questionner quand le sujet ne semblait pas tabou. Et excusez-le, mais Soo Mee ne lui semblait pas être une femme en âge de s'offusquer parce qu'on lui demande son âge. Cette hypothèse s'avère toute justifiée, la demoiselle lui annonçant qu'elle n'avait que vingt-quatre ans. Penchant la tête sur le côté, il fait mine de l'observer plus attentivement quand elle lui accorde le droit de la trouver plus âgée, la fatigue lui tirant un peu les traits. Hah, les femmes... Il soupire doucement. « Loin de moi cette pensée. Vous faîtes votre âge et êtes charmante malgré la fatigue. » Il n'allait pas taire éternellement cette évidence ; elle était vraiment jolie. Un sourire aimable est offert à la Soo Mee. Cette dernière poursuit bientôt, expliquant qu'elle n'avait pas été sur le bord de mer depuis longtemps. La donne était la même pour lui ; la dernière fois qu'il avait vu la mer, c'était quand il était encore en Corée du Nord, soit il y a un plus d'un an. Mais il se garde bien de le dire, se contentant de hocher silencieusement la tête.

La suite de la conversation fait intérieurement rire le jeune homme. Il reste néanmoins impassible et curieux, comme si sa question avait été des plus innocentes. Tomber sur un terroriste en colère... Hah, si elle savait. Son ignorance était délectable. Opinant au fur et à mesure, le nord-Coréen finit par rebondir sur une nouvelle question, curieux et impressionné ; « Démanteler un réseau d'armes ? » Ses sourcils se haussent. C'était bon à savoir que son interlocutrice pouvait être la responsable des problèmes de cet ordre là. « Vous travaillez souvent sur le terrain, alors ? » interroge t-il. « Mais oui, j'imagine que ça a quelque chose de sécurisant. » admet-il finalement.

Au moins, son baratin sur son désintérêt pour la chimie à l'état pur a son petit effet, ou tout du moins, le résultat escompté. Effectivement, la jeune femme ne se fait pas plus insistante à ce sujet, se contenant de dire qu'elle n'entendait pas grand chose aux formules chimiques. Ga Ram a un rire franc ; au moins, elle ne risquerait pas de lui poser une colle là-dessus, ce qui risquerait de le froisser malgré ses faux-semblants. Toutes ces belles paroles étant dites, Ga Ram offre à la jeune femme de lui apprendre à faire des cocktails, ce qu'elle ne refuse pas, mais... Elle admet préfère être de l'autre côté du comptoir, pour sa part ! Un sourire taquin étire les lèvres de l'employé, qui plaisante un peu à ce sujet ; « Et votre alcoolisme est bien toléré, dans votre travail ? » C'était trop tentant. Néanmoins, il se fait à nouveau sérieux ; « C'est une histoire de coup de main à prendre. Mais si un jour vous êtes intéressée, n'hésitez pas. »

La conversation en vient aux événements du vingt septembre. Le sourire de la cliente se fane quelques peu ; après tout, discuter de tout ça ne devait pas être agréable pour elle. Ga Ram ne pouvait pas dire que la donne était différente pour sa part... Et apprendre que plusieurs personnes en avaient prit pour leur grade dans le camp adverse ne pouvait que le réjouir. Mais une fois encore, il reste impassible. Un maigre sourire aux lèvres compatissants, il dit simplement ; « Excusez-moi d'avoir mit le sujet sur le tapis, j'imagine que ça n'est pas très agréable pour vous. » Mieux valait y aller doucement pour l'instant ; maintenant qu'il lui avait mit la patte dessus, il ne lâcherait pas, mais il avait encore le temps.

« Tant pis. » a t-il pour seule réponse, quand elle lui dit qu'il ne serait pas raisonnable pour elle de rester jusqu'à la fermeture. Il hausse mollement les épaules, un sourire pincé et navré aux lèvres. C'était dommage. Elle avait la conversation agréable, prétexterait-il sûrement. Pour la suite, il se contente de hocher la tête, n'ayant rien à ajouter sur la chance qu'il avait eut de trouver rapidement un travail ici. Bientôt, une sonnerie s'élève. Le nord-Coréen a un regard interrogateur pour la cliente, qui sort son téléphone et décroche. Ne souhaitant pas sembler indiscret, Ga Ram feint de s'occuper, en récupérant le verre vide sur le comptoir, pour le laver et l'essuyer avec soin. Néanmoins, il ne manque pas de tendre l'oreille. Un problème de subordonné, apparemment. Rien d'intéressant, en somme. Il relève à nouveau le visage pour écouter les paroles qui lui sont adressées. « Vous êtes d'un grade important, pour qu'on vous réclame comme ça ? » demande t-il. Soo Mee poursuit bientôt, lui posant une question qui lui extirpe un large sourire. « Pas de problèmes. J'osais pas demander par peur d'être impoli. » reconnaît-il volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Lun Nov 25 2013, 04:48

Finalement elle avait bien fait de s’arrêter au bar avant de rentrer chez elle. Les bonnes rencontres dans ces lieux étaient plutôt rares vu que la majorité des personnes présentes étaient dirigées par l’alcool. Et antérieurement, parler au personnel ne la tentait pas plus que ça, d’ailleurs au final, c’était lui qui avait entamé la conversation à partir de l’habituel « qu’est-ce que je vous sers ? » et qui reste la seule et unique phrase qu’elle entendait de le part du barman habituellement. Ga Ram était finalement l’exception qui confirme la règle. Elle était en train de songer à revenir plus souvent, c’était vraiment plaisant, reposant et divertissant de discuter avec lui. Son compliment à propos de son âge la fit sourire, c’était beaucoup plus appréciable quand ça provenait d’une personne comme lui que lorsque cela venait d’un gros lourd ou un mec complètement bourré. « Merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir à entendre et ça fait un moment que cela n’était pas sortie de la bouche de quelqu’un qui n’est pas bourré ou qui ne me drague pas lourdement. » Elle but quelques gorgées de son cocktail avant qu’ils ne parlent de son travail. Le travail était toujours omniprésent avec elle et ce n’était pas pour lui plaire, ni même lui déplaire. Elle ne savait pas trop quoi penser de ce débordement sur sa vie privée qui en prenait un sacré coup vu le nombre d’heures supplémentaires qu’elle faisait.

Il fut surpris d’apprendre qu’elle pourrait se charger de démanteler un réseau d’armes, lui demandant si elle travaillait souvent sur le terrain comme ça. Elle hocha la tête tout en commentant. « Dès que cela touche au terrorisme de près ou de loin ça nous concerne, et même si cela pourrait même concerner un réseau de prostitution, ça nous concernerait si sa gérance est effectuée par un terroriste. Le terrain n’est pas notre matière principale de travail… enfin cela dépend. » Elle se retient de parler des spécialités de chaque agent, cela n’était pas vraiment bon à dire, même si elle le trouvait sympathique. Elle continua sans donner plus de détails sur ce qu’elle venait de dire précédemment. « Mais je m’y rends plus souvent désormais, les alertes à la bombe, bien souvent fausses, sont de plus en plus nombreuses. Certaines personnes s’amusent à placer des objets suspects dans des lieux publics, et plus rarement des terroristes déposent des bombes non enclenchées juste pour faire paniquer la population et nous embrouiller. » Elle soupira légèrement, rageant un peu. « Qu’ils continuent. Un jour, ils feront une erreur et tout le réseau se retrouvera sous les barreaux. » C’était ce qu’elle espérait en tout cas, elle ferait tout pour en tout cas. Elle ne fit qu’hocher la tête à propos de la sécurité supplémentaire que lui apportait son arme. Elle n’allait pas le cacher, ça paraissait évident. Par contre, faire savoir que c’était sa seule sécurité, elle allait éviter de le mentionner.

Parlant de chimie, le jeune barman perdit assez vite la jeune femme, qui fatiguée, était encore moins propice à comprendre ses formules. Déjà qu’elle peinait lorsque les agents de la scientifique parlaient dans des termes assez spécifiques, quoi que elle connaissait quelques rudiments au niveau de la fabrication des bombes et des composants pouvant être utilisés. Passant de la chimie, à la cuisine, la jeune femme admet qu’elle accepterait bien un cours ou deux pour faire des cocktails en sa compagnie, ça lui changerait les idées, mais les boire était une activité plus reposante. Son commentaire sur son alcoolisme la fit rire de bon cœur. Ah les clichés. Elle ne répondit pas, mais était réellement amusée par sa répartie. Elle hocha la tête tout en reprenant une gorgée. « Je n’hésiterais pas. » La conversation bascula sur des faits beaucoup moins plaisants pour la jeune femme, ceux du 20 septembre. Elle se souvenait encore des réprimandes qu’elle avait eues, ainsi que toute l’équipe sur les lieux par son supérieur. Ils en avaient tous prit pour leur grade. Elle releva la tête vers le jeune homme et lui offrit un sourire sincère. « Ne vous inquiétez pas. Avec cet évènement, je sais que je ne referais pas les mêmes erreurs la prochaine fois. » Le visage du meurtrier était gravé dans sa mémoire et si jamais elle le recroisait, elle l’identifierait sans trop de mal.

Sa réponse lorsqu’elle lui annonça qu’elle ne pourrait pas rester jusqu’à la fermeture la fit rire légèrement. « Je reviendrais vous voir plus souvent promis, vous avez intérêt à être là à chaque fois. » dit-elle en souriant. La sonnerie de son téléphone vient les interrompre et elle jura silencieusement en voyant que c’était la brigade de nuit. Elle ne tarda pas à finir la conversation par une menace bien réelle pour l’agent qui, si elle ne l’avait pas fait, n’aurait pas hésité à la rappeler plusieurs fois pendant la nuit. Qu’ils aillent embêter quelqu’un d’autre, elle avait aussi besoin de repos, elle n’était pas un robot. Elle s’excusa et releva la tête vers Ga Ram, elle attrapa le verre d’eau et en but une gorgée avant de répondre. « Je suis capitaine … et on va dire que je suis la plus amène à répondre aux demandes de nuit, mon partenaire n’est pas des plus aimables quand on le dérange aussi tard. Et il n’aime pas trop se plier aux ordres, il fait ce qu’il veut. Mais il travaille bien. » Encore heureux ! Il était un excellent agent, mais ils n’avaient vraiment pas les mêmes méthodes de travail.

Finalement, la jeune femme propose à Ga Ram d’employer le tutoiement, vu leur discussion continuer sur le vouvoiement était peut-être un peu trop. Elle lui sourit avant de finir son verre d’eau. Elle s’étira avant de le regarder. « Bon … je vais te laisser retourner travailler. Oh ! Avant que je n’oublie. » Elle son portefeuille et en sortit un petit carton avant de prendre un stylo et de rajouter un numéro dessus. « Tu as mon numéro de bureau, mon numéro professionnel et je t’ai rajouté le personnel. N’hésite pas. » Elle rangea son stylo avant de lui demander. « C’est combien pour les cocktails ? » Elle attendit avant de lui donner ce qu’il demandait et rangea ses affaires dans son sac, se redressant et descendant du tabouret haut. Elle lui jeta un dernier regard. « J’ai été ravie d’avoir pu parler avec toi Ga Ram, ça m’a un peu changé les idées après cette journée de travail. J’espère qu’on se reverra rapidement ! Courage pour la fin de ton service. Bonne soirée et bonne nuit ! » Elle lui fit un léger signe de la main en souriant, avant d’éviter habilement le groupe complètement ivre et sortie du bar. Une bonne rencontre de temps à autre ça ne faisait vraiment pas de mal. Soo Mee espérait vraiment le revoir rapidement, les personnes comme lui étaient rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   Mar Nov 26 2013, 17:51

Un simple sourire est rendu à Soo Mee à cette histoire de dragueurs de bas étage. Au moins, c'était relativement flatteur pour Ga Ram ! Même s'il ne s'était jamais considéré comme une poche, de toute évidence. En tout intéressé qu'il était, il avait intérêt à avoir toute sa raison en séduisant ses proies, et de fait, avant rarement la main très portée sur la bouteille... Même si comme tout jeune de son âge, il lui été déjà arrivé de finir dans de piteux état. Mais ça, il valait mieux éviter de le dire à Soo Mee, si le terroriste tenait à toute la crédibilité qu'elle lui accordait.

Tandis que la cliente continuait à siroter tranquillement son cocktail, la conversation suivait son cours. Immanquablement, Ga Ram en vient à poser quelques questions sur la carrière de la jeune femme, dont la méfiance semblait doucement endormie... Sûrement parce que le nord-Coréen savait s'y prendre pour que sa curiosité semble toute juvénile, et non suspecte. Autant dire qu'avoir un visage tel que le sien l'aidait en bien des choses, et sa carrière de couverture aussi. La brigadière lui apprend donc qu'elle se mêlait de toute ce qui s'apparentait de près ou de loin au terrorisme, réseaux de prostitution compris. C'était toujours bon à apprendre, et ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Néanmoins, quand elle vient à parler d'explosifs qui pouvaient être déposés dans le seul but de semer la panique, il ne peut s'empêcher de tendre un peu plus l'oreille... Hah, ça. C'était lui tout craché ! Même si généralement, il préférait plutôt passer à l'acte, que se contenter de laisser traîner ses précieux bijoux dans des lieux publics juste pour apeurer. Assister à une explosion, et voir ce qui en découlait... Ça, ça lui parlait. Quoi qu'il en soit, Soo Mee semble un peu serrer des dents en faisant toutes ces anecdotes. Ne sachant que trop dire à tout ceci, le barman se contente de reprendre ; « J'espère bien. » avec un sourire doux. « Faîtes attention à vous, toute de même. » poursuit-il, toujours avec cette même expression. C'était tout aussi hypocrite que sincère ; ça serait quand même dommage que ses collègues lui soutirent sa propre cible, non ? Il aurait les boules en tout cas, pour une fois qu'une mission d'infiltration intéressante lui était confiée.

Cette fois-ci, ils en viennent à parler de cocktails. Ga Ram taquine gentiment son interlocutrice sur un potentiel alcoolisme, ce à quoi la jeune femme rit, sans rien ajouter, avant d'opiner une bonne foi pour toute à la proposition qui lui est faîte. Un dernier acquiescement est adressé à la demoiselle quand celle-ci assure qu'elle sera plus prudente si un second vingt septembre venait à se produire. Elle n'ajoute rien de plus, si ce n'est qu'elle précise son grade de capitaine dans la brigade, et qu'elle travaillait avec un collègue moins doux et compréhensif qu'elle... C'était bon à savoir. Mais Ga Ram ne se voit pas l'interroger de plus. Maintenant que le poisson était appâté, le plus dur était fait. La bonne impression était au rendez-vous, semblait-il, et le reste ne serait sûrement qu'une pure partie de plaisir.

Le tutoiement accepté, Soo Mee s'apprête à partir quand elle sort une petite carte de son sac pour y griffonner quelque chose. Elle tend le petit bout de carton, sur lequel sont écrits trois numéros. Celui de son bureau, le professionnel, et le personnel. Bonne surprise, à laquelle le jeune homme ne s'attendait pas ; tout du moins, pas pour les deux premiers numéros. « Je ne manquerai pas à t'appeler bientôt. » Pour sûr. Tout en sortant son porte-feuille, Soo Mee demande combien elle lui doit pour les cocktails. Ga Ram regarde rapidement le porte-monnaie, avant de secouer vivement la tête. « Oh ! Non, non. C'est bon, c'est pour ma poche. » affirme t-il. Il lui devait bien ça, non ? Elle avait foncé dans le mur sans se rendre compte de quoi que ce soit. C'était la moindre des choses qu'il pouvait faire, ou même, devait faire. Descendue du tabouret, elle lui adresse quelques derniers mots. Un large sourire élargit les lèvres de l'employé. « Merci. Le plaisir est partagé. Fais attention à toi en rentrant, à bientôt ! » dit-il en guise d'au revoir, avec un clin d’œil complice. La jeune femme sortie, il se remit au travail, ravi et parfaitement satisfait.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee   

Revenir en haut Aller en bas
 

May I get you drunk ? ★ feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~
» Drunk on love (2)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP terminés
-