AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Once upon a time (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Once upon a time (flashback)   Lun Oct 21 2013, 23:41

Once upon a time (flashback)


« NOOOOONNNNAAAAAAAAAA T’ES PAS LA SEULE À ALLER AU BAL, ARRÊTE DE TE FAIRE ENCORE PLUS MOCHE, PERSONNE VEUT DE TOI, SORS DE LA SALLE DE BAIN, OMMMAAAAAAAAAAAAAA DA HYE VEUT PAS SORTIR DE LA SALLE DE BAIN. » Criais-je dans toute la maison.

Je ne sais pas ce que j’ai fait de si mal pour avoir la sœur la plus énervante au monde, aiiiissshhh c’était une soirée exceptionnelle, on était tous convié au bal de la base de mon père et de Dae Ho, mon frère, un grand honneur pour toute notre famille, mais je n’étais pas encore propre et encore moins habillé pour l’occasion. Je déambulais dans toute la maison en caleçon et t-shirt, montrant à ma mère que tout est de la faute de Da Hye si nous étions en retard, boudant dans mon coin alors que tout le monde était près, sauf moi, ma mère s’était rapproché de moi, elle me caressa la joue avec son plus beau sourire.

« Bébé Chae, va prendre ta douche dans la salle de bain de ton père et du miens, pali, pali, je vais t’apportais tes vêtements. » dit-elle de sa voix la plus douce.

Ma mère avait se don de me faire sortir de ma colère avec son sourire et sa douceur, je ne savais pas ce que je ferais sans elle. Je lui souris et sans me faire prier, je me mis à courir dans la salle de bain de mes parents, ils avaient une grande baignoire équipée d’une douche, l’espace de la salle de bain était bien plus grande que celui que nous avions avec mon frère et ma sœur. J’avais des souvenirs de moi dans cette baignoire, barbotant comme un petit poison alors que je n’avais que cinq ans, ma mère qui me frottait le dos.  Que de souvenir, mais je ne devais pas tarder, nous avons un bal important ce soir. Je commençais à me déshabillé quand j’entendis ma mère toquer à la porte, je lui dis d’entrée, elle déposa la serviette sur le porte serviette de la porte et m’informa que lorsque j’aurais fini ma douche, je n’avais qu’à me préparer dans la chambre, mes affaires y étaient. Je lui souris et hocha de la tête.

Il ne me fallut moins d'une heure pour me doucher, une fois fini, je m'étais essuyé et avait séché mes cheveux dans la salle de bain. Ma tenue était basique, un pantalon noir avec des mocassins, une chemise blanche, manche longue, un gilet noir et un noeud papillon rouge. J'étais près pour le bal. Je sortis de la chambre et tira la langue à ma si jolie soeur, pas si jolie que ça.  Tout le monde était enfin près, le bal n’attendait que nous.

Notre père s’assura que tout le monde était bien près, que la maison était en sécurité et surtout que rien n’avait été oublié. Lorsque tout était bon, nous prîmes la direction de l’hôtel dans lequel était organisé le bal. Durant tout le trajet, je lançais des regards noirs à ma sœur, j’étais bien heureux de savoir que ce soir, je n’allais pas être obliger de la supporter.

« T’es moche Da Hye, tu ressemble à un crabe. » lui dis-je à voix  basse,  en lui tirant la langue, mais s’était sans compter l’ouie extra fine de mon père, qui me réprimanda de son ton le plus sévère, je devais pas faire ça à ma sœur, mouai, faudrait déjà qu’elle soit moins chiante et ensuite je verrais si j’arrive à être gentil.


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Lun Oct 28 2013, 13:41

« Yah! Lâche-moi la grappe sale moustique! J'ai bientôt fini! Maintenant dégage!  MAMAN fais partir Dae Hyun! » Da Hye soupira. S'il continuait à lui râler dessus et à taper à la porte, jamais elle ne serait prête à sortir. Par conséquent son chieur de petit frère devrait simplement se contenter de se taire et d'attendre! C'est pas comme si un homme avait besoin d'une heure dans la salle de bain, pas comme les femmes! L'adolescente avait envie de plaire, de montrer aux gens qui se retrouveraient au bal que le militaire Chae avait la plus belle fille du monde voilà tout!

Une demie heure plus tard elle sortit enfin habillée d'une somptueuse robe noir moulante et courte qui faisait bien ressortir sa poitrine push-up, des hauts talons tout aussi noir. Un maquillage sobre au niveau des yeux mais un rouge à lèvre évidemment rouge pétant. Elle avait ondulé ses cheveux chocolatés pour l'occasion et les laissa tomber en cascade jusqu'au milieu de son dos. Elle prit sa petite pochette noire et une parka de la même couleur si jamais le froid se faisait sentir. Sa silhouette croisa le regard de son grand frère Dae Ho qui les accompagnait et Da Hye eut soudainement envie de se cacher dans un trou de souris. « YAH! Chae Da Hye, soeur de Chae Dae Ho et fille de Chae Jong Dae, tu penses vraiment pouvoir te rendre au bal dans cette tenue? Sais-tu combien d'hommes frustrés s'y rende? Va mettre quelque chose de plus sobre tout de suite!  » Sa mère passa derrière le frangin et lui frappa le haut du crâne en se soulevant par la pointe des pieds - parce qu'elle était petite - et répondit à Dae Ho. « Ta soeur est splendide. Protège-là au lieu de la gronder, tu seras un bon frère.  » Da Hye ricana, se sentant trop péteuse d'un coup et tira la langue en retour à son petit frère le nain Dae Hyun!

Une fois dans la voiture, assise au milieu des deux frangins. Elle grogna à l'insulte du petiot et lui pinça la hanche avant de lui sortir - ignorant les réprimandes du père. « Toi tu ressembles à un babouin avec un abcès sanguinolent sur la gorge! Tu crains!  » Une fois de plus, le père gronda et Da Hye se tue, vexée. Elle fit la moue tout le long du chemin, bien heureusement, sa mère avait toujours le mot pour détendre l'atmosphère et lorsque l'adolescente sortit de la voiture, elle lui sauta dessus pour lui faire un gros bisou tandis qu'en même temps Dae Ho tentait de lui baisser les pans de sa robe. Ils marchèrent un peu et s'installèrent tous à table, Da Hye se mettant loin du petit frère pour éviter de se chamailler avec lui parce qu'il était infernal.


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Sam Nov 02 2013, 21:08

Babouin toi-même, pensais-je en observant le paysage à travers la vitre de la voiture. Le reste du chemin se passa dans le silence, le plus complet. Nous étions enfin arrivés à la salle de bal, j'étais tout excité, même si, la présence de Da Hye était le seul point négatif. Bref, pour cette soirée, l'objectif était d'éviter une guerre mondiale chez les Chae. Nous marchions, le temps de saluer les amis militaires du père Chae et du fils et aussi les anciennes collègues de travail de notre mère avant de nous installez sur notre table. Esprit de stratège, je m’installais le plus loin possible de Da Hye et le plus près de ma mère, heureusement pour nous, les tables étaient de huit personnes, nous avions donc trois personnes de plus sur notre table, évidemment des amis proches de nos parents.

La conversation des adultes présents sur la table allait bon train, mes grimaces pour Da Hye aussi, lorsque personne ne faisait attention à lui, notamment mon père, Da Hye avait l'honneur de bénéficier de mes grimaces en exclusivité, elle devrait être reconnaissante au lieu de passer son temps à chercher la dispute.

« Bébé Chae, va voir les autres enfants, au lieu de t’amuser à embêter ta sœur. » entendis-je ma mère me dire.

A force d'embêter Da Hye, je n'avais pas remarqué que maman regardait depuis le début alors que je pensais qu'elle était en pleine discutions avec ses amis. Je regardais de mon plus beau sourire et comme un bon fils que je suis, je me levais de table et me dirigea vers les autres enfants de militaire dans la même tranche d'âge que le mien, attrapant un verre de coca sur la table des boissons. Les minutes défilèrent et je commençais vraiment à avoir faim, je regardais autour de moi et ça n'avait pas l'air de déranger les gens de ne pas manger, ma parole, ils avaient mangés avant de venir ou quoi ? Bref, je fis une légère moue, avant que je n'aperçoive un serveur se rendant vers les cuisines. Sourire en coin, je me doutais que le dîner allée bientôt être servie, je saluais mes amis du soir et repris place à côté de ma mère et en face de l'horrible Da Hye.

« Vous deux rester calme, on va juste saluer le général et on reviens, Dae Ho je compte sur toi pour surveiller ta sœur et ton frère. »

Mes parents s’étant levés, je les regardais s’éloigner, une fois assez loin, je cassais un bout des petits pain qui se trouvais sur la table et en toute discrétion, je le jeta sur la tête de Da Hye, la cible avait été touché. Je lui tirais la langue.

« Tu ressemble à un crabe, je suis sur que t’es la réincarnation d’un crabe et que t’es juste là pour m’embêter, lalalalalalala. » chantais-je  pour ne pas entendre Da Hye. « Da Hye le crabe, crabe crabe crabe, lalalalalala. »

J’avais légèrement tourné la tête en direction de Dae Ho, il avait la main droite sur le visage et soupirais avant de faire son travail de hyung, plein d’autorité.

« Aiissshhh, j’ai fait quoi au bon dieu pour vous avoir comme frère et sœur, Dae Hyun, tu vas arrêter d’embêter Da Hye ou ce soir je te fais un entrainement militaire, c’est toi qui choisi. »

Je gloussais, rien que d’entendre entrainement militaire avec Dae Ho, non pas que je n’aime pas passer du temps avec lui, mais quand il se met en tête de me faire faire un entrainement,  c’est un vrai sadique, il se prend pour le général à me crier dessus, non merci, je me passerais bien de ça, une nouvelle fois.

« Da Hye, met une veste sur toi, non mais oh, c’est quoi cette tenue, t’as que 16 ans, t’es pas en âge de porter ça. »

Je ris avant de rajouter un commentaire.

« Ben oui, c’est pas de ton âge Da Hye. Sais-tu combien d'hommes frustrés s'y rendent? » Repris-je ce que mon frère lui avait dit plus tôt.

Évidemment il me lança le regard qui tue, vachement flippant qu’il a. Automatiquement, je posais mes mains sur les jambes et les fixa comme si c’était la plus belle chose que j’ai vue sur cette terre.


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Ven Nov 08 2013, 16:17

Da Hye pesta une nouvelle contre ses frères, un qui la traitait de crabe, l'autre qui la collait pour pas qu'on la regarde, elle avait gagner le gros lot quoi. Da Hye suivit ses parents docilement, saluant les collègues de son père et de son frère. Ils s'installèrent enfin à table, Da Hye soupirant quelques peu. Il n'y avait eu aucune référence à son anniversaire encore alors que l'on lui avait promis. Bon après, elle n'allait pas en faire toute une affaire mais en fut quand même légèrement déçue. Elle tenta de rester imperméable aux grimaces du petit frère en le fixant furieusement mais elle ne put empêcher un léger ricanement lorsque celui-ci fut envoyer pour faire joujou chez les petiots. Elle lui tira la langue et se fit une nouvelle fois grondée par Dae Ho. Mais quel rabat-joie celui-là! Pendant que Dae Hyun s'amusait avec d'autres gamins, Da Hye qui s'ennuyait avait décidé d'embêter l'ainé en raccourcissant sa jupe, en plongeant son décolleté dans le regard d'un homme, en disant des choses à son frère qui pouvaient être jugée de pas convenable pour une fille. Elle le rendait fou pardi! Fou! Bien sûr tout cela sans que les parents Chae ne s'en aperçoivent. Puis ensuite revint le bambin babouin et les parents s'en allèrent, laissèrent leurs enfants à table.

Dae Hyun en bon diable qu'il était n'en rata pas une et lança une boulette de pain sur Da Hye. Celle-ci bouillonna sur le coup et était prête à se redresser pour le frapper mais Dae Ho intervint et menaça le petiot. Elle lui tira la langue en croisant les bras, satisfaite. Une nouvelle fois vexée, elle frappa l'épaule de son grand frère et lança la boulette de pain précédemment lancée par Dae Hyun sur celui-ci. « Yah! Maman elle a dit que je suis belle comme ça! J'ai pas froid! Pourquoi je mettrai une veste?  »

Soudainement, un énorme fracas fit son apparition. Le chaos total. Da Hye n'eut rien le temps de comprendre. Des hommes armées, cagoulés qui tiraient dans tous les sens, Dae Ho qui la tira vers lui et poussa la table pour l'utiliser comme bouclier. Il chercha Dae Hyun en tentant d'éviter les balles. Que se passait-il? La peur au ventre, immobile, tétanisée, elle vit alors un des inconnus s'approcher, poignard aux mains près de son père. « Mon dieu, Papa!» A peine eut-elle le temps de hurler que sa mère se plaça devant son père et que le couteau du criminel percuta son coeur. Da Hye fit les yeux ronds, ne croyant pas du tout à la scène qu'elle était entrain de voir. Cela ne pouvait pas arriver à sa famille. Le père n'eut pas le temps de réagir, choqué, enragé, il courut vers ses trois enfants pour aller les cacher, celui-ci était encore poursuivit par l'assassin de sa femme. Da Hye pleurait à chaude larmes et sa peur fut encore plus profonde lorsqu'elle vit le bras blessé de son frère. « Dae Hyun! Mon Dieu! Tu vas bien? Dae Hyun tient le coup!  » Leur père leur ordonna de se taire et les cacha dans un coin, attendant alors, la rage aux ventre l'arrivée du futur mort.

Spoiler:
 


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Mer Nov 13 2013, 12:28

« Bah c'est sûr que maman va dire que t'es belle, c'est maman, mais en vrai t'es laide et tu ressembles à un crabe, Da Hye. » dis-je sans attendre de réponse de sa part. Puis avec les yeux assassins du hyung, vaudraient mieux ne pas continuer, je n'avais pas très envie de rentrer et de me faire martyriser par mon cher et tyrannique frère dans un entrainement digne des camps militaires. Je demandais un jus d'orange à une serveuse qui passa, sans prendre la peine de demander à Da Hye ou à Dae Ho s'ils voulaient aussi quelque chose à boire, je boudais les Chae qui me servaient de frère et de soeur. Une soirée normal chez les Chae, nos parents revinrent à notre table et comme le bon fils Chae que je suis, je souris à ma mère et m'excusa, une envie présente.

En revenant des toilettes, tout était encore normal, jusqu'à ce que des types cagoulé entra armé jusqu’aux dents, criant dans tous les sens, tirant un peu n'importe comment. Planter au beau milieu de la piste de danse, je vis les invités courir dans tous les sens, sans savoir où ils allaient. Que se passait-il ? J'entendis les coups de feu que s'échangeaient les membres et les hommes qui s'étaient incrusté dans la salle de bal. Posant les bras sur la tête afin d'éviter les décorations qui me tombaient sur la tête, j'avançais, cherchant mon père dans toute cette agitation, sans vraiment le trouver. Je baisais mes bras, ma position actuelle ne me permettait pas d'avoir un meilleur champ de vision de la salle, je me relevais et me mis à courir un peu comme tout le monde, sans comprendre comment, ni par qui, je reçus une balle dans mon avant bras gauche, comme un réflexe je posais ma main droite sur mon avant bras gauche et m'effondras. Cela me brûlait de l'intérieur, une douleur que l'on pouvait comparer à une séance de torture. Je souffrais et personne ne venait m'aider, je pouvais mourir devant les invités qui passaient devant qu'ils s'en ficheraient complètement, leurs plus grands soucis étaient de partir le plus vite de là, mais tout était bloqué. Gémir de douleur, c'est tout ce qui me restait à faire avant de mourir.

Je pensais que tout était fini pour moi, mais mon père arriva et me sauva, on pouvait lire dans mes yeux la peur, la souffrance que j'éprouvais en ce moment. Mon père m'aida à me planquer derrière une table et repartie aussi vite qu'il était venu : « Dae Hyun, reste ici, je vais chercher ton frère et ta soeur et je reviens, ta mère arrive. Arrête de pleurer Dae Hyun, soit fort, mon fils. » Je lui répondis par un hochement de tête, je devais rester là et attendre ma mère. Jetant des coups d'oeil furtif à travers la table, j'observais la salle, cherchant où pouvait bien être ma mère, elle devait venir près de moi. « Maman vient vite, j'ai peur. » Murmurais-je à moi-même, lorsque j'aperçus ma mère, je fus soulagé de savoir qu'elle allait bien, malgré la douleur qui me consumait le bras, j'étais rassuré, mais cela ne dura pas longtemps, elle se précipita devant mon père et s'interposa entre un homme sur le point de le poignarder et mon père, mes yeux s'écarquilla, elle venait de se prendre le coup de poignard en plein coeur, l'assassin pris la fuite, poursuivi par mon père.

« NNNOOOOOOOONNNNNNNN, MAMAAAAAAAAANNNNN. »

Je me précipitais vers le corps inanimé, percutant les invités de tous les côtés, augmentant ainsi la douleur à mon bras. Arriver près du corps de ma mère, je m'agenouillais, la secouant dans tous les sens avec mon seul bras encore valide.

« Maman, maman, maman, maman réveil toi, maman, maaammmaaaannnn. »

Je posais ma tête sur sa poitrine, la serrant par la taille, non pourquoi elle ? Pourquoi me l’avoir prise ?  Je pleurais, mon père était allé à la poursuite de l’assassin de ma mère. Je sentis un bras sur mon épaule, je ne fis pas attention, je voulais rester là  et mourir avec ma mère, mais le bras sur mon épaule m’arracha à ma mère.

« DAE HYUN NE RESTE PAS LÀ. »

Je reconnus la voix de Dae Ho, je ne l'écoutais pas, je voulais rester là, me bornant à rester auprès de ma mère, Dae Ho, n'eus pas d'autre choix que de m'attrapais par la taille et me forcer à les rejoindre Da Hye et lui.

« LAISSE MOI HYUNG, LAISSE MOI, JE VEUX RESTER AVEC MAMAN. »

Tels un soldat entrainé, il évitait les balles et me déposa près de Da Hye, j'espérais qu'il aille se battre avec les autres et ainsi me laisser le champ libre pour rejoindre ma mère. La douleur au bras refit surface, je criais de douleur, j'avais l'impression que la balle s'était logée un peu plus loin dans mon bras. Le sang coulait à flot, Dae Ho arracha un des pans de la robe de Dae Hye et l'attacha à mon bras.

«  Désolé Da Hye, ta jolie robe vient d’être détruit par ma faute. » j’avais mal, mais je tentais un sourire débile en direction de Da Hye, elle tout aussi terroriser que moi. « AAAAAAAAAHHHHHHHHH. » Criais-je lorsque Dae Ho resserra ce qui allait me servir pansement.  

J'attrapais la main de Da Hye et la sera fort contre la mienne, Dae Ho était bien trop occupée à se battre contre les personnes qui essayaient de nous séparer. Plus les minutes passaient et plus mon bras me faisait souffrir, serrant la main de Da Hye encore plus fort, je posais ma tête sur elle.

« Da Hye, j’ai mal. »  Je serrer des dents « mmmhhhh Da Hyyeeee retire là, retire là, ça pique, ça chauffe, c'est entrain de brûler, Da Hye, retire là mmmmhhh. »  Lui dis-je tout en me tordant de douleur.

Notre père arriva, nous ordonnons de le suivre, Dae Ho accepta de se plier au ordre, même s’il voulait rester et se battre.

Nous suivions notre père dans une ruelle à l’arrière de l’hôtel, moi qui jacasser en presque silence, serrant Da Hye de plus en plus, nous devions nous cachez, car l'assassin de notre mère était encore la poursuite de notre père, au bruit des pas qu'il faisait, on pouvait entendre qu'il nous avez suivi. Nous devions nous cachez, ordre du père Chae, Dae Ho devait faire en sorte que je ne fasse pas trop de bruit avec la douleur.


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Ven Nov 15 2013, 17:22

Da Hye ne savait plus où donner de la tête. Trop de choses venaient de se passer, son corps et son esprit n'étaient plus en symbiose et elle en arriva même à penser qu'elle allait bientôt faire une syncope. Elle se sentait mal et voir le bras ensanglanté de son frère ne l'aidait pas à se remettre les idées en place. La brune venait de perdre sa mère, son petit frère était blessé et son grand frère, son père se battaient contre un ennemi effroyable et ordonné. Dae Ho venait de lui arracher un pan de sa robe, la rendant encore plus courte qu'elle ne l'était au départ et commença un garrot sur le bras de Dae Hyun avec le tissu. Elle s'accroupit alors vers ce dernier, le blottissant contre elle lorsque Dae Ho s'exécutait à le panser. Elle crispa son visage lorsque son petit frère se mit à crier. Elle ne put plus s'empêcher de pleurer alors, tentant tout de même de garder un tantinet de fierté tout de même. « On s'en fiche de ma robe Dae Hyun, on s'en fiche! » Elle laissa son frère lui prendre la main, la serrant fortement contre la sienne, comme pour se donner de la force. Il ne fallait pas que Dae Hyun meurt lui aussi, elle ne le supporterait pas. De sa main libre, elle lui caressa le visage, pour le rassurer, pour le calmer, seulement il souffrait le martyr et lui demanda de lui retirer quelque chose. Il voulait qu'elle lui enlève la balle? Sur le coup elle paniqua, ne sachant pas du tout comment s'y prendre. « Je peux pas Hyunnie, comment je vais faire? Tu vas avoir mal! Ca va infecter! Hyunnie! Je sais pas comment! » Tout en pleurant à chaude larme, elle retira le garrot, elle ne trouva rien qui pouvait faire guise de pince, alors elle prit son courage à deux mains et à l'aide de deux doigts, elle récupéra la balle dans le bras de son frère. Elle crut qu'elle allait dégurgité et prit son courage à deux mains, malgré les cris de son frère, pour enfin la retirer. Elle lança l'objet, referma de ses mains tremblantes le garrot et prit son frère dans ses bras. « T... Tient le coup Hyunnie, Hein, me lâche pas hein!  »

Le père Chae arriva et leur ordonna de les suivre. Avec l'aide de Dae Ho, Da Hye porta Dae Hyun jusqu'à une cachette que leur père avait indiqué au dehors. Alors que Da Hye caressait tendrement les cheveux de son petit frère, Dae Ho, lui, avait porté sa main sur la bouche de Dae Hyun, pour étouffer ses gémissements de douleur. En effet, l'assassin venait de faire apparition dans une ruelle. C'est ainsi que le père Chae se jeta sur lui et un corps à corps sanglant commença. Le criminel tomba et le militaire continua ses coups, le battant à mort, il ne s'arrêta qu'une fois que le visage de l'inconnu soit totalement non-identifiable, tellement sa rage avait été forte. On avait même pu déceler quelques larmes déferler le long du visage du militaire, chose extrêmement rare chez lui. « Qu'on ne touche plus jamais à ma famille... » Da Hye avait vu la scène entière et fut extrêmement choquée par la violence de son père. Elle aurait voulu aller pleurer dans ses bras seulement ça n'était pas une chose qui devait arriver chez les Chae, de plus Dae Hyun allait trop mal pour qu'elle le laisse. Pourquoi Dae Ho n'avait-il pas arrêté leur père avant qu'il ne donne la mort à cet homme? Elle désirait réconforter son père, mais jamais il ne l'accepterait, n'est-ce pas?


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Lun Nov 25 2013, 20:18

Agonie, souffrance et d’autres mots encore qui pouvait être comparable à ce que je ressentais en ce moment. Je souffrais atrocement, j’avais l’impression que la balle relâchait ses molécules d’acide fulminique le long de mon bras, je serais la main de Da Hye encore plus fort, limite lui broyer les phalanges. J’avais tenté de détendre l’atmosphère en lui disant que sa robe était dans un mauvais état par ma faute avec un sourire assez débile, mais elle me répondit qu’on s’en fichait de sa robe.

Il ne fallut pas longtemps pour que la douleur revienne, le garrot fait par Dae Ho avait de ralentir le sang qui coulait de mon avant bras, n'avait fait que d'intensifier cette douleur, je suppliais Da Hye de la retire, quitte à sentir ses doigts dans mon bras, ça ne pouvait pas être pire que la balle qui se trouvait à l'intérieur et qui me faisait atrocement souffrir et qui me donnait envie de mourir, je ne voulais plus supporter cette douleur, puis comme ça je resterais à jamais avec maman, rien que de penser à cela, rendait la mort plus attirante, j’eus un léger sourire, jusqu’à ce que j’entendes Da Hye me parler. Ça va faire mal, oui, ça risque d’infecter certainement, mais ça ne pourrait pas être pire que maintenant. Je la regardais droit dans les yeux.

« Tu peux le faire Da Hye, j’ai confiance en toi. »

Sans attendre et avec tout le courage dont elle disposait, elle retira le garrot que Dae Ho avait fait il y avait à peine quelques minutes. Vas-y Da Hye, tu peux le faire, retenons ma respiration le plus possible, je sentis ses doigts entre les muscles, intensifions la brûlure que j'avais, mais je ne devais pas la laisser voir que j'avais mal, je me mordis la lèvre inférieure, ma respiration devenait haletante, mais elle réussi à l'enlever, puis remis le garrot, le sang coula encore plus, la souffrance était toujours présente et je devenais pâle.

« T... Tient le coup Hyunnie, Hein, me lâche pas hein!  »

Avait-elle remarqué que je commençais à perdre connaissance ? Non, je ne pense pas, c'était plutôt une sorte d'encouragement, je lui fis signe de la tête que j'allais tenir le coup ou du moins jusqu'à ce que les secours arrivent. Je pouvais le faire.

Demi-endormi et demi-réveiller, j'entendis notre père nous ordonnez de le suivre, je regardais en sa direction, d'accord. Je tentais de me lever, mais j'étais beaucoup trop faible, il fallut que Dae Ho et Da Hye m'aident à me relever et surtout à me porter jusqu'à l'extérieur et nous cacher, car l'assassin de notre mère était encore à la poursuite de notre père. Il ordonna à Dae Ho de me faire taire, car bien qu'à moitié inconscient, je ne me rendais pas compte que je jacassais encore de douleur. Je pouvais sentir la main de Da Hye caressait le haut de ma tête et Dae Ho posait sa main devant la bouche. Que préparait notre père, pourquoi se cacher ? Je ne savais pas, mais cela avait sûrement un rapport avec l'assassin. Tout se passa très vite, l'assassin fît son apparition dans la ruelle, mon père se jeta sur lui, le ruant de coup, je ne l'avais jamais vu ainsi, pleine de colère, pleine de violence, était-il ainsi en mission ? « Appa, arrête tu me fais peur. » pensais-je tout en regardant la scène. L'assassin se retrouvait à terre, mais mon père continua ses coups, on ne pouvait même plus reconnaître l'assassin, tellement il l'avait frappé au visage. « Qu'on ne touche plus jamais à ma famille... » Je regardais le visage de mon père, on pouvait y apercevoir des larmes, appa n'avait jamais pleuré devant nous. En l’espace d’une soirée, je venais de voir ma mère se faire assassiner, mon père venait de battre à mort l’assassin et tout ça devant nos yeux. En pouvait entendre les sirène arrivaient de loin, les renforts venait d’arriver, mais il était trop tard pour sauver ma mère. Je perdis connaissance au même moment, j’avais perdu trop de sang pour rester encore conscient.
Hôpital militaire, Salle de réveil…

« Dae Hyun,  dieu merci, tu es réveillé. » Entendis-je mon père.

Je regardais partout dans la chambre ma mère, espérons que ce n’était qu’un cauchemar, mais tout ce qu’il y avait dans cette chambre était mon père me tenant la main, une poche de sang au dessus de ma tête. Je regardais mon père, voulant lui dire quelque chose, mais il m’en empêcha.

« Ne te force pas, Dae Hyun, ta sœur et ton frère arrive, ils vont être heureux de te voir réveiller. »


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Ven Nov 29 2013, 14:34

L'état de Dae Hyun inquiéta de plus en plus Da Hye et Dae Ho. Le petit semblait tomber peu à peu dans les pommes. Mais il fallait qu'il lutte, qu'il attende les ambulanciers, qu'il attende de pouvoir se faire soigner. Il n'avait pas le droit de mourir! Il n'avait pas le droit de laisser Da Hye seule! Tout se passa trop rapidement pour l'esprit de la jeune femme. Son père qui tue l'assassin, son petit frère qui s'évanouit, Dae Ho qui reste bouché bée. Da Hye n'en put plus et s'évanouit à son tour.

Elle dut se réveiller une heure après, tôt ou plus et cru avoir juste fait un horrible cauchemar. Seulement, la tête attristée que fichait son grand frère qui la bordait la ramena de suite à la réalité. Elle se trouvait dans un hôpital, son frère s'était fait opéré, sa mère était morte. Da Hye retint alors ses larmes, ne désirant plus se montrer faible face à son frère. Elle souffla un grand coup et demanda à Dae Ho de sortir de la pièce pour qu'elle puisse s'habiller. Il avait dû passer à la maison entre temps puisqu'elle avait de nouveau habits, un jogging et un sweat. C'était mieux que rien et il fallait dire que Da Hye n'avait pas l'esprit à chipoter là. Elle rejoignit son frère et entra dans la chambre de Dae Hyun, mais celui-ci n'était même pas encore sortit de la salle d'opération. Leur père leur ordonna alors de faire un tour pour décompresser. La fille n'eut même pas le temps de contester que Dae Ho la prit de force pour déambuler dans les couleurs du bâtiments bien trop blanc à son goût. Ils en sortirent même en dehors pour s'asseoir sur un banc. La tête posée confortablement sur l'épaule de son frère, Da Hye soupira. Ils restèrent un long moment assis ainsi.

Au bout de quelques temps, ils revinrent dans la chambre de Dae Hyun, et celui-ci était bel et bien là, avec les yeux ouverts. Le coeur de Da Hye rata un battement et la demoiselle se jeta sur son frère, le prenant alors doucement dans ses bras.« Omo Dae Hyun, t'es réveillée! Omo! Comment tu vas? Tu te sens bien? T'as pas trop mal? t'es bien installé? Omo mon Dae Hyun. » Trop inquiète, elle ne se rendit pas compte qu'elle pouvait être quelque peu envahissante sur le coup. Elle se recula alors et prit la main de son frère doucement entre les siennes et la caressa tendrement. « Tu vas vite te rétablir, j'en suis sûre! » Finalement, elle n'arriva à se contenir plus longtemps et se mit à pleurer toute la tristesse qu'elle avait gardé jusque là. Elle baissa le visage et lâcha finalement la main de son frère pour se couvrir et cacher ses larmes.


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Mar Déc 03 2013, 17:52

Cela ne pouvait pas être vrai, elle n'avait pas le droit de me laisser, non c'est impossible, pourquoi elle ? J'aurais tellement voulu que cela soit un cauchemar. Bien que je me forçais croire que j'étais encore dans un cauchemar, il fallait bien que je me l'avoue, ma mère était bien morte, mon père avait tué l'assassin et j'avais bien reçu une balle dans l'avant bras, regardant autour, je ne vis que mon père, il avait l'air fatigué et bouleversé. Un silence régna dans la pièce, il venait de me dire de ne pas parler, Dae Ho et Da Hye allait bientôt arriver, même affublé par la tristesse, mon père avait cette autorité dans la voix qui te faisait faire ce qu'il disait sans se plaindre.

Le silence fût rompu lorsque Da Hye arriva dans la chambre, voir qu'elle allait bien me réjouit un peu, je me souvenais de ce qu'elle a fait, ce qu'elle a endurée par ma faute. J'esquissais un sourire en sa direction, mais elle n'eut pas le temps de le voir qu'elle se précipita sur moi. Elle me prit la main et me demanda tout un tas de choses, mais j'étais encore shooté à la morphine, il me fallut du temps pour tout assimiler et lui répondre.

« Non je dors encore tu vois pas, Da Hye. » Tentais-je de dire avec ironie. «  Ça va, la douleur est supportable,  ça doit être à cause de la morphine. » Je lui souris.

Tout n’était que mensonge, je n’allais pas bien, mais je ne devais pas le montrer et Da Hye, bien qu’elle tentait d’être forte après ce que nous venions d’endurer, elle me lâcha la main et se cacha, « Non Da Hye, tu ne dois pas pleurer. » pensais-je. Au même moment le médecin entra, par réflexe j’attrapais la main de Da Hye.

« Bonjour, aaahhhh Dae Hyun tu es réveillé, c’est donc que l’opération c’est bien passé. » Il sourit. « Bon, bon l’opération c’est très bien passé, nous avons pu enlever les fragment de balle qui était resté dans ton avant-bras, mais nous devons encore opérer, la balle a fait beaucoup plus de dégât que prévu et nous avons besoin de ton autorisation pour continuer. »

Que croit que j’avais mal compris, des opérations encore. Mon père sortie de la chambre afin de mieux discuter avec le médecin.

« J’ai soif. » Réussis-je à dire.

Dae Ho me servis un verre d’eau et me le fit boire avec une paille. Je fronçais un sourcil, j’ai reçu une balle dans l’avant bras oui, mais je ne suis pas infirme, j’ai encore la capacité de tenir un verre d’eau ma main gauche.

Spoiler:
 


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.


Dernière édition par Chae Dae Hyun le Jeu Déc 26 2013, 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Jeu Déc 26 2013, 14:38

Elle n'arrivait pas à sourire pour le moment. Da Hye se sentait quelque peu misérable de ne pouvoir se contenir, de ne pouvoir rester forte alors que même Dae Hyun qui était blessé, savait garder la face haute. La brune n'était même pas capable de regarder son frère dans les yeux plus de trois secondes, et il en était de même pour les deux autres hommes de la famille. Elle n'avait même plus sa mère pour pleurer dans ses bras.

-Si jamais tu as encore mal, hésite-pas de le dire, les infirmières sont là pour ça!

Quand le médecin entra, l'adolescente calma ses pleurs et plongea sa tête sur le lit de son petit frère, calée entre ses bras. Lorsqu'elle entendit le médecin parler de nouvelles opérations, elle serra plus fort la main de Dae Hyun, comme pour lui dire que tout irait bien, qu'elle serait là pour le soutenir. Lorsque le brunet réclama à boire, Da Hye sécha ses larmes et se redressa pour laisser le champs d'action libre à Dae Ho. Elle rit légèrement finalement, avant de réarranger sa chevelure.

-Finalement, tu restes quand même bébé-chae~

Même Dae Ho esquissa un sourire.

Spoiler:
 


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Lun Déc 30 2013, 19:57

Je pensais vraiment que Da Hye allait me dire que si j'avais mal, elle serait là, mais non elle parlait des infirmières. J'espère au moins qu'elles étaient belles les infirmières, qu'il y a quelque chose d'agréable dans ma condition. Attrapant la main de Da Hye lorsque le médecin entra et nous expliqua qu'il fallait encore des opérations, car la balle avait fait plus de dégât que prévu. Notre père sorti de la chambre avec le médecin, on pouvait apercevoir qu'il était en plein débat, mais de quoi parlait-il ?

« Finalement, tu restes quand même bébé-chae~ »

Bah oui, j’étais le plus jeune, le plus beau de la famille, c’est normal que je sois le bébé, puis maman m’appelle comme ça. Pensais à ma mère, me rappela qu’elle ne serait plus là à attendre dans sa cuisine que ses plus jeunes enfants reviennent de l’école, elle ne sera plus là pour arrêter nos dispute avec Da Hye. J’avais le cœur noué à cet instant, elle ne sera plus pour chaque moment joyeux, nous allons devoir nous débrouiller sans elle à la maison, plus de « Bébé Chae, il faut se réveiller, tu dois aller à l’école. » « Bébé Chae, rend ta mère fière. » « Bébé Chae arrête d’embêter ta sœur. »  À force de m’appeler bébé Chae, même à onze ans, m’habitua à ce que l’on me considère comme le bébé de la famille, mais maintenant qu’elle n’était plus là… Non je devais arrêter de penser, je sentais les larmes couler sur mes joues, j’essuyais rapidement les quelques goûtes et  afficha un sourire, je me devais d’être fort.

« Yaaaaahhh je suis le plus beau des trois, c’est normal. » dis-je pour détendre l’atmosphère et avant que Dae Ho me fasse boire de l’eau avec une paille comme si j’étais infirme.

Lorsque notre père revint, il avait la tête des mauvais jours, je craignais le pire et j’avais raison, il nous annonçait que dans les prochains jours nous devions enterrer notre mère que je pouvais sortir pour y assister, que nous devions être fort et que je reviendrais à l’hôpital le lendemain de  l’enterrement.


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Mer Jan 29 2014, 13:57

La discussion entre son père et le médecin l'intrigua, néanmoins Da Hye décida de ne pas s'en préoccuper plus que cela, le centre de ses pensées se trouvant juste devant elle, avec un teint blafard, une voix faible, mais un si doux visage. Dae Ho restait près du lui, lui aussi, mais debout et quelque peu impassible. Da Hye savait que son grand-frère s'en voulait énormément, qu'il devait se sentir minable en ce moment et qu'il s'inquiétait au point de ne pouvoir fermer l'oeil pour son frère. Sa famille a été touchée, chose qu'un Chae ne pouvait supporter. Car malgré le fait que les ainés de Dae Hyun soient extrêmement fier, la base familiale était une chose vraiment importante pour eux. Perdre leur mère et voir leur petit frère blessé les rongeait à petit feu. Il venait de perdre un pilier et le second se portait mal, il en allait de soi qu'un effet domino se produirait et qu'eux-même n'allaient pas bien. Et ne parlons même pas du père, celui-ci devait être dévasté et il se devait de garder une face froide et sûr de lui.

La future athéna observa son frère et ne put que déglutir en le voyant verser quelques larmes. D'un geste maternel, elle lui caressa tendrement une joue et lui fit un petit bisou au même endroit. Elle rigola légèrement à sa remarque et lui fit une pichenette sur la joue comme pour lui dire qu'il disait n'importe quoi. L'annonce du père fit froid dans le dos de Da Hye. Il était en colère, le fait qu'il ait tué l'assassin de leur mère ne lui avait pas suffit. Sa fille le voyait bien, qu'il désirait se venger de ces terroristes et il semblerait qu'un transfert ce soit fait car Da Hye sentit cette rage monter en elle.

-T'en fais pas bébé chae, je te soutiendrai, à partir de maintenant tu peux t'appuyer sur moi dès que tu en as besoin, je serai une bonne grande soeur. Et papa... Je veux rentrer à Athéna.

hihi:
 


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Dim Fév 09 2014, 14:29

Il ni avait rien de plus important que la famille, malgré les disputes, les plaintes et les obligations familiales dont chacun de nous avions des responsables, la famille se devait d'être soudée et c'est ce qui, faisait la force des Chae avant de perdre l'un des piliers de la famille et je ne donnais pas cher pour que, l'autre se laisse aller un moment, notre père avait beau être exigeant, il était un homme avant d'être un soldat de l'armée coréenne. Nous avions perdu notre mère et lui sa femme, aujourd'hui était un autre jour et nous devons nous soutenir malgré ça.

Après l’annonce du père fondateur de la famille Chae, Da Hye repris la parole et nous annonça qu’à partir d’aujourd’hui je pouvais m’appuyer sur elle dès que, j’en avais besoin, qu’elle serait une bonne grande sœur. Je n’étais pas le seul à être choqué par cette annonce, sauf que j’avais une mine assez blafarde pour laisser apparaître le moindre sentiment, mais ce qu’elle annonça après et ce qui, choqua le plus, Da Hye voulait entrer à Athèna.

« Da Hye, tu es au courant qu’il y a pas de centre de beauté là-bas et tu ne pourrais pas mettre de robe courte, tu vas être habillé comme un sac de patate, t’es au courant de ça ? »

J'avais encore le sens de l'humour, mais je comprenais son choix de vouloir entrer dans l'académie militaire pour fille, après ce que, nous avions vécu, cette solution était évidente. Qui ne voudrait pas entrer dans l'académie militaire du pays après le bal ? Je devais aussi y penser, il ni avait pas d'autres moyen pour trouver les commanditaires de cet attentat, celui qui, avait ordonné cet attentat devait en payer le prix.

Spoiler:
 


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   Jeu Fév 13 2014, 13:59

-L'uniforme militaire me va très bien, je suis sexy dans n'importe quelle tenue.

Elle sourit alors aux trois hommes de sa famille. Il ne lui restait que deux ans encore avant de pouvoir entrer à Athéna, en attendant, elle serait une bonne soeur, une bonne fille et une bonne femme au foyer. Elle rendrait fiers ses frères et son père autant que par son travail à l'école qu'à la maison. Et bien évidement, elle surveillerait bien comme il faut son bébé chae.

Spoiler:
 


they're mine
Silverlungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Once upon a time (flashback)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Once upon a time (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP terminés
-