AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Dim Nov 03 2013, 22:12

Cha Il Nam & Honda Keisuke




« Cha Il Nam, tu seras chargé de faire visiter Séoul à un p'tit nouveau. »

Cette phrase résonnait comme un brouhaha incessant dans la tête du coréen âgé de vingt ans. Il aurait bien refusé mais il n'avait pas réellement le choix. Qu'est-ce qui pouvait bien tant lui déplaire dans cette « mission » donnée par ses supérieurs ? Trois fois rien si ce n'est qu'il détestait recevoir des ordres et qu'il n'y avait pas écrit « office du tourisme Cha Il Nam » sur son front. Le terroriste avait un sale caractère, de plus il n'était pas sociable du tout, il se disait que cette tâche serait plus une corvée qu'autre chose, qu'il avait sûrement mieux à faire que faire visiter la ville à un petit nouveau venu tout droit du pays du soleil levant. Oui, il avait mieux à faire, il avait même des projets pleins la tête. De nouvelles bombes à créer, des attentats à orchestrés, il était terroriste et non pas baby-sitter pour japonais de dix-sept ans.

C'est avec un air blasé qu'il enfila sa veste en cuir noire ainsi que ses lunettes de soleil.Pourquoi des lunettes de soleil alors qu'il faisait déjà nuit ? Parce qu'il trouvait qu'il avait une certaine classe lorsqu'il les portait. Il n'y avait personne autour de lui, tout les autres membres de l'organisation faisaient la fête à cette heure-ci, il en profita alors pour lâche un long soupire et finir par cracher entre ses dent :

« Toujours le même qui se tape le sale boulot des autres. »

Il devait retrouver le jeune homme en ville, devant une magnifique fontaine qui ne passait certainement pas inaperçu. Il Nam espérait que  le japonais ne se soit pas perdu en chemin sinon il aurait été dans de beaux draps. Heureusement pour le coréen, le centre ville n'était pas loin du repère des terroristes, ce dernier était cependant bien caché pour ne pas qu'on puisse savoir où ces fauteurs de troubles se cachaient, cela évitait à Il Nam de marcher pendant on ne sait combien de temps. Il se demandait bien pourquoi il avait accepté cette corvée lui qui refusait toujours les ordres de ce genre, sûrement parce que cette fois ci tout ces abrutis avaient eux aussi refusé de ce coller à cette tâche.

Séoul était une jolie ville, il devait bien se l'avouer , il l'aimait beaucoup mais il détestait son gouvernement. Quel gâchis une si jolie ville... Même s'il aimait les lumières qui décorait Séoul pour qu'elle ne tombe pas dans le noir complet il ne prit pas la peine de les observer il connaissait presque toutes les enseignes de magasins par cœur. Et puis il ne voulait pas traîner plus vite fait plus vite tranquille, comme on dit. Sans s'en rendre compte, Il Nam était déjà arrivé, il avait gardé son air froid sur le visage pour accueillir le petit Honda Keisuke. Non mais franchement, se disait-il, pourquoi avait-il un nom de famille comme cela ? A cause de cela il n'arrivait pas à s'imaginer un adolescent japonais mais plutôt une voiture... « Allez ressaisis-toi Il Nam, qu'est-ce que tu peux être con » se dit-il à soi-même alors qu'il cherchait du regard  le jeune homme dont il n'avait jamais vu le visage avant. Il finit par le trouver grâce à l'air paumé qu'il avait sur le visage, un air de touriste. Il ne passait pas vraiment inaperçu non plus avec ses cheveux blonds et son air de « bad-boy » tout droit sorti d'un clip de pop-coréenne, il aurait vraiment pu ressembler à un bad-boy s'il n'avait pas un expression de touriste perdu sur le visage. Enfin c'est ce à quoi il lui faisait penser.

Il Nam s'approcha de lui comme pour lui adresser la parole mais à la place il abaissa lentement ses lunettes de soleil pour le toiser de haut en bas pendant un long moment. Il finit cependant par arquer un sourcil et cracher d'un ton froid à l'intention du jeune japonais :

« Honda Keisuke ? » 
Code by AMIANTE



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Lun Nov 04 2013, 22:47

Le quartier général des terroristes, son appartement, le quartier général des terroristes, la supérette du coin, le quartier général des terroristes, l'école audiovisuelle qu'il voulait intégrer, le quartier général des terroristes ; voilà ce que connaissait Keisuke de Séoul. Pour résumer autrement, pas grand chose ou carrément rien. Alors quand on informa le japonais qu'un membre de l'organisation lui ferait visiter la capitale il fût bien content. Bon pas de quoi sauter de joie parce que la ville il aurait très bien put la découvrir tout seul. Enfin tout seul, c'était vite dit, parce qu'avec sa capacité à parler à n'importe qui il aurait vite trouvé quelqu'un. Mais rien ne valait un membre de l'organisation. Peut être même qu'avec un peu de chance il pourrait apprendre pas mal d'informations. La quête d'information, la manipulation voilà ce qui animait le japonais.

Keisuke n'avait pas vraiment eu d'information sur la personne qui lui servirait de guide. Pour ne pas dire aucune, tout ce qu'il savait c'était qu'il s’appelait Cha Il Nam. Le blond ira loin avec ce détail, c'était certain ! Il se voyait déjà interroger tous les gens « salut tu fais quoi dans la vie  T'es terroriste ? Oh moi aussi ! » ou pas. Voir pas du tout. Déjà s'il arrivait au lieu de rendez-vous sans problème c'était déjà bien. La fontaine en plein centre ville était le lieu de rendez-vous. Il voyait bien où elle se situait mais de nuit les paysages changent. Keisuke parti de chez lui en avance. Et c'est en avance qu'il arriva sans trop de problèmes. D'accord après avoir pris une mauvaise rue, tourné dans le mauvais sens pour atterrir deux rues en arrière, mis à part ça pas trop de problèmes quand même. Mais au final il était là, adossé contre la fontaine. Le japonais observait toutes les personnes qui arrivaient en se demande si parmi elles il y avait Il Nam.

Petit à petit Keisuke commençait à désespérer. Parce qu'il était arrivé un peu trop en avance et parce que l'attente à le don de ralentir le temps. Et surtout comment trouver quelqu'un qu'on a jamais vu dans un des lieux les plus fréquentés de la ville. Petit à petit le visage du blond prit une toute autre expression. Il passa d'un air ne m'approchez pas où vous le regretterez à l'air du parfait touriste qui se demande s'il faut tourner à la première à gauche ou après le feu. Finalement quelqu'un se rapprocha de lui, veste en cuir noire, lunettes de soleil. Keisuke le regarda d'un air méfiant avant de se demander pourquoi des lunettes ?  La pleine lune fait trop de lumière ? Ou alors la lumière artificielle n'est pas bonne pour ses yeux ? Au fond ce n'est pas comme s'il cherchait vraiment une réponse. Il se contenta de soupirer discrètement, si c'était Il Nam, enfin il était là !

C'est d'un ton froid qu'il aborda Keisuke. Vu qu'il connaissait son prénom, plus de doutes c'était forcément son guide qui était en face de lui. Il fronça les sourcils « T'as cru que j'ai une tête de japonais ? » Lâché dans un coréen parfait. D'accord la blague foireuse n'avait pas l'air de fonctionner, vu le regard du coréen. « Honda Keisuke en personne ! » Dit-il d'une voix pleine d'entrain. « Le seul et l'unique ! » Rajouta t-il sur le ton de la plaisanterie. « Et toi je parie que c'est Il Nam ! » Quand ce dernier acquiesça ou du moins montra qu'il n'y avait pas erreur sur la personne, Keisuke ajouta toujours sur le ton de la plaisanterie « Je le savais, je suis trop fort ! » Le blond réajusta sa veste et se recoiffa rapidement, puis il mit ses mains dans ses poches et s'avança un peu, montrant qu'il était prêt à visiter. « C'est parti monsieur le guide ! Je vous suis ! » Motivé le petit ? Non pas vraiment contrairement à ce qu'on pouvait croire. En réalité il n'avait rien d'un gamin surexcité, ce n'était qu'une image, qu'un rôle que le mauvais garçon jouait à merveille.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Lun Nov 11 2013, 18:35

Le jeune terroriste regrettait déjà  d'avoir adressé la parole au japonais. Il venait juste de rencontrer Keisuke mais il le trouvait déjà agaçant car il avait la langue trop pendue à son goût, peut-être que le coréen aurait la bonne idée de lui couper cette fichue langue s'il l'énervait de trop,  il en était capable et n'avait pas peur des conséquence. Mais il  n'allait pas le faire maintenant, Il Na essayait de rester calme face à tout ce bavardage inutile. Dans sa tête le sud-coréen s'imaginait déjà le calvaire qu'il allait vivre en faisant visiter la ville à cet énergumène.Le japonais allait jusqu'à lui demander si lui était bien Il Nam, c'était pourtant évident non  C'est dans un soupire exaspéré qu'il hochait  brièvement de la tête avant de lâcher un léger « ouais » entre ses lèvres. Cette sortie dans Séoul pour faire visiter la ville à Keinichi s'annonçant agaçante, surtout s'il parlait autant que cela.
Il fallait d'abord que le terroriste mette les choses au clair sinon l'habitant du pays du soleil levant allait l'énerver au plus au point qu'il aurait sûrement un mort sur la conscience.  Il Nam arquait tout d'abord un sourcil enlevant ses lunettes de soleil avant de les coincer dans sa poche d'un geste naturel et classe avant d'entrouvrir la bouche pour lui cracher sur un ton froid :

« Stop, tu parle trop. Alors à moins que tu ne veuille finir dans un cercueil t'arrête de jacasser tout de suite. »

Ok, Il Nam était franc et froid mais il s'en fichait de ce pourrait répondre son compagnon à ce moment précis il voulait juste, je cite, qu'il « ferme sa foutue gueule ».
Mais passons, il avait enfin sorti ce qu'il voulait dire maintenant il allait faire visiter la capitale du pays du matin calme à son agaçante rencontre.
C'est sans attendre Keisuke qu'Il Nam commença à s'engouffrer dans la foule qui déambulait dans les rues. Bien qu'il faisait déjà nuit noire il y avait un sacré paquet de monde dehors oui Séoul était une ville qui ne dormait jamais. Le jeune terroriste fixait un instant les enseignes qu'il connaissait comme sa poche « Etude House » puis « Boys who cried Wolf » et aussi quelques cafés où il passait de temps à autre pour boire une bière. Oui il connaissait Séoul comme sa poche bien qu'il vienne de Busan.
Le coréen remarquait, un peu trop tard, qu'il avait déjà perdu de vu la personne dont il devait s'occuper. Tant pis pour lui se disait-il cependant il savait que s'il lui arrivait malheur c'est lui qu'on décapiterait en mille morceau. C'est dans un soupire agacé qu'il se retourna avec une mine furieuse, pourquoi le japonais ne l'avait-il pas suivit ? Il devait être quelqu'un de simplet qui s'émerveillerait devant un papillon, Il Nam devait garder un œil sur lui mais avant cela il devait le retrouver. « Ah fichu bouffeur de sushi ! Tu vas me faire tourner en bourrique ! » se disait-il à lui même alors qu'il faisait demi-tour pour retrouver Keisuke.

« Keisuke vient là immédiatement ! J'te jure j'te cours pas après tu te démerdes si dans trente secondes tu n'est pas là ! » criait-il en attirant l'attention des passants sur lui.

Merde, lui qui détestait qu'on le remarque c'était foutu et tout ça à cause d'un petit japonais de dix sept ans qui s'était volatilisé.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Sam Nov 16 2013, 16:41

Keisuke était arrivé à Séoul du jour au lendemain, sans vraiment y avoir été préparé. Il savait qu'un jour ça arriverait. Qu'un jour on l'enverrait dans un autre pays. Et que si c'était pas la Corée se serait la Chine. Heureusement pour lui se fût la Corée. Le japonais ne se voyait pas vivre en Chine. Mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'il connaissait Séoul. C'était même tout le contraire il n'y avait jamais mit les pieds avant d'y être envoyé. C'est sûrement pour ça qu'un des hauts dirigeants de l'organisation lui avait dit qu'il nommerait quelqu'un pour lui faire visiter la ville, Cha Il Nam. Ce qu'il aurait pu lui dire aussi c'est que ce Il Nam n'avait pas vraiment le sens de l'humour. Au moins ça aurait évité au japonais de faire des blagues foireuses pour essayer de lancer la conversation.

Conversation qu'il n'était pas près de réussir à lancer. Il Nam venait de le menacer. S'il ne se taisait pas c'était la mort. « Je vois. T'es du genre à préférer le silence. » Keisuke fit mine d'être déçu et resta silencieux. Enfin pas plus d'une minute. Le silence et lui n'ont jamais fait de bons amis. Par contre les menaces de mort et Keisuke toute une histoire. Il Nam était loin d'être le premier à le menacer de trop parler. « Sérieux le silence tu trouve pas ça ennuyeux ? » Question des plus sérieuses. « Dis moi ça t'arrive de t'amuser dans ta vie ? » Nouvelle question sur le ton de la plaisanterie. Keisuke suicidaire, oui c'était le cas de le dire.

Le japonais adorait les grandes villes. Les villes qui ne dorment pas la nuit. Les villes remplies de monde, de gens avec qui parler. Keisuke regardait partout autour de lui, il adorait voir tout ouvert, tout lumineux. Voir autant de vie après le couché du soleil. C'était comme quand il allait à Tokyo à la tombée de la nuit pour y faire des rencontres encore et encore. Enfin des rencontres, des arnaques et encore des arnaques serait plus approprié. Sans vraiment sans rendre compte Keisuke avait ralenti le rythme alors qu'Il Nam lui était déjà loin devant. D'ailleurs à force de regarder partout Keisuke percuta deux coréennes qui étaient en train de manger des pâtisseries coréennes. Le blond s'excusa et se mit à discuter oubliant son guide.

Des cris venant du coréen le concernant mirent fin à sa discussion. S'il ne s'était pas encore fait tuer parce qu'il parlait trop la il venait sûrement de signer son arrêt de mort. « J'arrive ! J'arrive ! » Un au revoir aux coréennes et il rejoignit Il Nam. Il n'eut pas de mal à le trouver tout le monde s'était écarté. « Je t'ai manqué ? » Dit-il en lâchant un rire comme si de rien était. « T'as faim ? J'ai des ... des … en fait je sais même pas comment on appelle ça. » Il lui tendit une des pâtisseries qu'il avait récupéré avant de manger l'autre. « C'est super bon ce truc ! » Décidément Keisuke ne savait pas s'arrêter. « Oh j'ai une soudaine envie de goûter du kimchi ! » La soirée ne faisait que commencer, au plus grand malheur d'Il Nam.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Jeu Nov 21 2013, 20:33

Oh mon dieu ! Il Nam regrettait déjà d'avoir appelé le japonais pour qu'il le rejoigne. Il était aussi... Non, encore plus énervant que tout à l'heure. Et il jacassait, il jacassait jusqu'à bientôt en faire crever les tympans ainsi que faire exploser la boîte crânienne du terroriste. Il allait jusqu'à poser ses index et ses majeurs de chaque côté de sa tête pour se masser les tempes comme s'il commençait à avoir une affreuse migraine. Les yeux allaient finir par sortir des orbites du sud-coréen tant l'énergumène auquel il avait à faire était insupportable. Il parlait toujours et encore, Il Nam n'avait envie que des pensées meurtrières à ce moment là : l'étrangler, fourrer son corps d'explosifs après lui avoir ouvert le corps faisant ensuite tout exploser pour qu'il ferme enfin sa bouche.
« Mais quelle plaie ! Quelle plaie! » se disait-il en laissant simplement un soupire d'agacement passer ses lèvres lorsqu'il pensait cela. Il suffit d'une dernière parole de la part de Keisuke pour faire sortir le badman de ses gonds.

« Mais je vais te faire bouffer ton putain de kimchi par le cul si tu ne ferme pas ta grande gueule ! » lui cria-t-il presque alors qu'il se remettait à avancer d'un pas rapide faisant tout de même attention à ne pas perdre son agaçant compagnon.

En soupirant un bon coups, Il Nam réussit à retrouver son sang-froid mais pour combien de temps encore ? Qu'importe, il avait retrouvé son visage impassible, ses yeux froids cachés derrière les verres teintés de ses lunettes de soleil qui ne lui servaient strictement à rien la nuit.
Le terroriste allait lui payer de la nourriture comme cela il allait enfin se la fermer, en espérant simplement qu'il ne parlait pas en mangeant sinon il allait recommencer à péter un câble et cela ne serait pas beau du tout à voir. Le japonais abordait là un chemin dangereux à être aussi bavard comme cela, il n'y avait rien de pire pour faire craquer Il Nam.

« Bon écoute le sushi, je te paye de la bouffe mais si tu ne te la ferme pas je te clous la tête contre un mur » avait-il dit sur un ton des plus glacial quelques temps plus tard avant de replonger dans un silence de mort avant que Keisuke n'ose répondre à cela.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Lun Déc 02 2013, 19:32

Le japonais mangea les deux pâtisseries qui restait. Si le coréen l'ignorait il n'allait pas se prendre la tête pour si peu. Il continua à le suivre tout en parlant encore de nourriture. Le kimchi il en avait tellement entendu parlé en mal qu'il se demandait si c'était vraiment si mauvais que ça. Il en doutait, après tout si des coréens en mange tous les jours c'est que ça doit être bon. Enfin tout est relatif, tous les goûts sont dans la nature comme on dit. Et pas que les goûts, les caractères aussi. Après s'être fait crier dessus une nouvelle fois, Keisuke se demanda s'il pourrait garder son calme encore longtemps. Si le terroriste ne lui parlait que comme ça il ne pourrait définitivement rien lui apporter. Et plus besoin de jouer à celui qui ne sait pas s'arrêter de parler. Mais c'était encore trop tôt. Il ne connaissait toujours rien de Séoul, c'était définitivement trop tôt. Keisuke lâcha un rire « Tu fera ça avec du kimchi de qualité au moins ? » Ce genre de colère avait tendance à l'amuser plus qu'à l'effrayer.

Son guide se mit à accélérer, Keisuke en fît de même. Essayant de ne pas s'égarer et le perdre une nouvelle fois. « Choisi un bon resto' au moins, que cette visite guidée serve à quelque chose ! » Dit-il en plaisantant. Le blond rattrapa Il Nam et se plaça à côté de lui. Il regarda autour de lui et montra un restaurant devant eux. « Tout le contraire de celui là, il m'inspire pas. Je suis sûr t'as entendu des rumeurs. » Il essaya une nouvelle fois de lancer la discussion sans trop d'espoirs. Sans aucun espoir en fait.  Finalement Il Nam lui proposa de lui payer à bouffer à condition qu'il se la ferme. Mot pour mot. Keisuke ne rajouta rien. Tout simplement parce qu'il avait faim et surtout pas d'argent sur lui.

Il commanda et répondit à Il Nam en attendant d'être servit. « Au fait je suis pas contre les surnoms mais 'sushi' ça manque d'originalité ! » Dit-il grand sourire aux lèvres. Et une fois servit, et sans attendre il attrapa du kimchi avec ses baguettes. Oubliant ce qu'il venait de dire. « Ouais en fait tout le monde en fait tout un plat pour rien quoi. » C'était pas mauvais. Keisuke regarda à nouveau autour de lui et remarqua quelqu'un manger seul. « Comme j'aime pas voir les gens manger seuls … » Sous entendu, je l'inviterai bien à notre table. Au fond il s'en fichait complètement de voir quelqu'un seul, ça ne le touchait absolument pas mais cette vraie nature, rares sont les personnes qui l'a connaissait.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Jeu Déc 05 2013, 22:01

Pourquoi ? Oh dieu pourquoi ? Il avait enfin fini par être silencieux qu'à peine assis à la table du restaurant qu'il recommençait à jacasser comme une pipelette. Il était insupportable ce gamin, tout à fait l'opposé du terroriste sud-coréen. Bon d'accord, Il Nam devait bien avouer qu'il appréciait gueuler sur le pauvre japonais pour qu'il se la ferme car malgré ces dures paroles il commençait à s'attacher à cet andouille de wasabi. Oui, le terroriste avait tout de même un cœur sous cette face froide qu'il arborait en permanence. Il n'irait pas jusqu'à sympathiser avec Keisuke mais c'était tout comme, il allait finir par prendre goût à s'énerver après lui. Amour vache comme on dit.

Il laissait son fardeau commander du kimchi pour lui seul cependant Il Nam ne prit rien à manger, il ne mangeait pas beaucoup pour garder la ligne. Certes il avait de beaux et magnifiques muscles mais il devenait de plus en plus maigre. Bientôt en ne verrait plus que ses muscles qui aurait prit la place de toute la graisse qu'il aurait perdu en ne mangeant que deux pauvres repas minable par jours. Cela ne le gênait pas pour autant, de plus il n'avait jamais été friand de repas traditionnels comme le kimchi ou bien le bibimbap, il préférait se nourrir exclusivement de fruits frais ainsi que de viande bien saignant. Il ne mangeait pas beaucoup cependant il raffolait des steaks où l'on pouvait voir le sang dégouliner lorsqu'il coupait sa viande.

Agacé par le comportement du bol de ramen, Il Nam enleva ses lunettes de soleil pour les accrocher à son tee-shirt que l'on pouvait voir car sa veste en cuir était encore ouverte. Juste après le sud-coréen vint écraser sa tête contre sa main désespérer d'avoir un compagnon si énervant à ses côtés. Un long soupire passa ses lèvres avant qu'il ne remette rapidement ses lunettes n'aimant pas réellement que l'on puisse observer ses yeux bien que magnifiques.

Un long soupire passa les lèvres du coréen lorsqu'il entendit le sushi parler encore et encore sans arrêt, même lorsqu'il mangeait c'était agaçant. Surtout lorsqu'il sous entendait qu'il aurait bien invité la personne à la table à côté à manger avec eux. Il Nam jeta un bref coup d'oeil à l'homme, il s'en foutait pas mal des gens qui l'entouraient alors pourquoi faire un geste d'amabilité et inviter celui là ? Non non, Il Nam refusait que quelqu'un se joigne à eux cela ferait deux fois plus de bavardages qu'il jugeait inutiles ainsi qu'inintéressant. Il le fit rapidement remarquer à Keisuke :

« Alors là, le sashimi, même pas en rêve. C'est déjà dur de te supporter toi alors avec un autre, non, contente toi de bouffer ton kimchi et en silence parce que tu me brises les parties génitales. »



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Mer Déc 18 2013, 12:43

A peine sorti pour visiter la ville Keisuke était déjà en train de manger. Avec ça on pourrait croire qu'il adore la nourriture, et pourtant c'est pas sa motivation. Non loin de là. Lui veut juste goûter, tout goûter. Mais pas parce qu'il aime ça, non juste par culture personnelle. La nourriture est un des principaux sujets de conversation la plupart du temps. Le japonais a toujours très mal mangé durant son enfance et souvent la même chose. Alors les gens se rendent vite compte qu'il ne connaît que très peu de plats, et c'est une des situations qu'il déteste. C'est pour cette raison qu'avec cette sortie en ville il en profitait pour goûter un des plats les plus connus de son nouveau pays. Là c'était du riz accompagné au kimchi, rien de bien original, mais c'était déjà ça.

D'ailleurs Keisuke était le seul à manger. Il Nam n'avait rien commandé. Se contentait juste d'enlever ses lunettes de soleil pour finir par les remettre. Le blond trouvait ça drôle qu'il s'en préoccupe autant alors qu'elles étaient plus qu'inutile à l’intérieur d'un restaurant. Et s'il s'amusait à les lui voler à quel point s'énerverait-il ? Il ne savait pas mais il s'imaginait déjà la réaction et il lâcha un rire discret. Le japonais commençait à aimer jouer avec les nerfs du terroriste. Il parlait même beaucoup plus qu'à son habitude. Tellement qu'il se fatiguait lui même, mais peu importe les réactions du terroriste étaient tellement comiques qu'il ne pouvait pas passer à côté de ça.

Quitte à devoir montrer un faux visage, non il ne passerait pas à côté de ça. Et puis ce n'est pas comme si ça dérangeait le japonais de se faire passer pour celui qu'il n'est pas. Bien au contraire. Malheureusement pour le blond son imagination a des limites. Et il risquerait de se retrouver à court de sujet plus vite que prévu. Keisuke remarqua le coréen soupirer. Et s'il passait à l'étape supérieure pour l'énerver ? Oui mais quelle  étape ? Il regarda autour de lui et aperçu quelqu'un manger tout seul. La cible idéale. Une réplique et voilà qu'Il Nam démarrait au quart de tour. « Dommage pour toi moi c'est le silence qui me brise les parties génitales. » Grand sourire aux lèvres, il prit son riz au kimchi et s'invita à la table de l'inconnu.

Si le coréen ne voulait pas qu'il vienne à leur table, Keisuke ira à la sienne. Il commença à discuter de tout et de rien en faisant exprès de parler très fort. Aucune discrétion jusqu'à la fin du repas. Par chance l'inconnu était beaucoup plus réceptif qu'Il Nam. Ouf ! Tous les coréens ne sont pas comme lui. Pensa t-il. Il mangea aussi vite que possible et retourna voir le coréen. « C'est quoi la prochaine destination ? » Nouveau faux sourire. Et un de plus.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Jeu Déc 26 2013, 23:46

Il Nam en avait par dessus la tête du japonais. Faudrait-il que le sud-coréen le ligote à une chaise et le bâillonne pour qu'il se la ferme enfin ? Keisuke sous-estimai tun petit peu trop Il Nam à jouer avec ses nerfs comme cela. Il ne se doutait sûrement pas de quoi il pouvait bien être capable de faire lorsque quelqu'un l'énervait au plus au point. Oh mais le sushi risquait fort de s'attirer les foudres du terroriste. Il Nam s'imaginait déjà l'étriper puis remplir son corps d'explosifs avant de tout faire exploser. Au moins il aurait enfin la paix. Quoi qu'il serait capable de revenir d'entre les morts pour broyer les parties génitales de Il Nam avec ses bavardages incessant.

Il Nam finissait par essayer de trouver un moyen de se débarrasser de Keisuke. Pourquoi ne pas l'abandonner ici et partir je ne sais où pour le laisser se démerder tout seul ? Ou bien le tuer de suite cela serait plus radical. Mais non, le terroriste ne pouvait se défaire de cette plaie sinon son supérieur lui passerait un savon, non pire, l'exécuterait sur place. Et il tenait un peu trop à la vie ainsi que sa vengeance sur le gouvernement sud-coréen pour périr maintenant à cause d'un boulet qu'on lui avait attaché à la jambe pour il ne savait combien de temps. Il Nam finissait par abandonner en partie ses idées de meurtres sur le japonais lorsqu'il finit par aller déjeuner avec l'inconnu à la table juste à côté de la sienne. Malheureusement pour le coréen, ses envies d'assassinats revenaient à la charge en entendant ce foutu japonais discuté à un volume élevé avec son nouvel interlocuteur. Pour essayer de se calmer Il Nam posa ses coudes contre la table et se remit à masser ses tempes, non pas qu'il avait mal à la tête, cela le détendait juste, enfin au moins un minimum.

« Aller Il Nam, ne le tue pas, sourit et sort vite. » Se dit-il en voyant son cadet revenir à ses côtés lui demandant quelle était la prochaine destination. Il Nam sourit à Keisuke avant de se lever, enfin ce n'était pas vraiment un sourire plutôt une grimace tant le coréen avait du mal à sourire au japonais même en faisant des efforts. Il ne lâchait cependant pas son ton froid en lui parlant :

- Je t'emmène à la Namsam Tower.

La Namsam Tower était un endroit magnifique, déjà vu dans les dramas comme Boys over Flower mais passons. Il Nam espérait de tout son être que Keisuke se la ferme en observant la vue qu'il y avait de là-haut ou alors qu'il tombe tout simplement.

Agacé qu'il ne se presse pas pour y aller, le terroriste prit le bras du jeune blondinet pour l'emmener rapidement jusqu'au pied de la tour qui se trouvait à dix minutes de marche où ils se trouvaient à présent. Il Nam gardait toujours le silence n'aimant pas parler, enfin ça le japonais avait du le comprendre depuis le début.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Mer Jan 08 2014, 16:36

Mini repas terminé, les deux terroristes pouvaient se remettre en route. Mais repas terminé ne voulait pas dire visite terminée. D'ailleurs c'est ce que Keisuke avait imaginé pourtant en demandant qu'elle était la prochaine destination. Involontairement il avait donné l'occasion à Il Nam d'arrêter cette petite sortie et pourtant le coréen ne l'avait pas saisie. Quoi que pas sûr que Keisuke aurait lâché l'affaire. Jusque là il avait fait quoi ? Goûter des pâtisseries et tester un restaurant. C'est pas avec ça qu'il allait en apprendre plus sur la culture de son nouveau pays. La Namsam Tower ? « Bonne idée. » se contenta t-il de répondre.

Bonne idée mais le blond comptait tout de même prendre son temps pour découvrir d'autres choses avant. Toujours à regarder les enceignes pour voir si l'une d'entre elle lui taperait pas dans l’œil. Il aimerait bien aussi trouver un bar bien sympa et finir par devenir un client régulier. Mais forcément ça devait être comme au Japon pour trouver LE bar il fallait bien chercher. S'éloigner des allées principales, se perdre dans les petites rues, chose que son guide refusait à peine demander. Peu importe se sera pour une autre fois. De toute façon le japonais pouvait très bien se débrouiller seul. Suffisait de parler aux inconnus jusqu'à tomber sur quelqu'un d'ouvert qui n'hésite pas à parler de Seoul. Parler. Oui suffit de trouver le contraire d'Il Nam.  Pour plaisanter il posa quand même sa question, il n'attendait pas de réponse. Parce qu'il savait que s'il en avait une se serait un ferme-la comme s'il ne savait pas dire autre chose. « Hé tu connaîtrais pas un bon bar ? Genre différent des autres ? Ici ils se ressemblent tous. »

Puis Il Nam attrapa Keisuke par le bras, même s'il ne disait rien il devait à tous les coup penser qu'il marchait pas assez vite. Le blond soupira discrètement. Sérieusement qu'il ne veuille pas parler d'accord mais qu'il veuille tracer sans rien montrer, c'est pas ce qu'on appelle une visite guidée. Après plusieurs minutes ils arrivèrent devant la Namsam Tower. Il y avait beaucoup de monde, beaucoup de bruit, rien de surprenant. « Beaucoup de gens qui parlent, tu vas supporter ? » Plaisanta t-il et le blond rajouta « Peut être qu'on devrait d'abord aller t'payer des aspirines. » Assez blagué. « Bon on commence passe par où ? » Trop de foule.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Sam Jan 11 2014, 23:16

Keisuke traînait beaucoup trop au goût de son collègue terroriste, et dieu sait qu'il détestait les personnes lentes ainsi que bavarde là c'était le pompom il avait tout gagné. Mais pourquoi lui avait-on collé une telle plaie ? Pourquoi lui ? Il Nam se contenta de soupirer légèrement lorsque le japonais s'arrêtait devant des boutiques ou alors lorsqu'il admirait les recoins de la ville illuminée. Ce boulet allait le faire tourner en bourrique voilà pourquoi il l'avait prit par le bras et tiré jusqu'au lieu qu'ils devaient visiter, ne lui laissant plus le loisir d'admirer la capitale du pays du matin calme. Tout fut calme pendant une minute, minute trop courte selon le terroriste alors que la voix agaçante du second terroriste spécialité sushi ne résonne dans sa tête avec une nouvelle question. La question était simple et banale, il demandait s'il connaissait un bar différent des autres, car il fallait avouer que tout les bars coréens se ressemblaient, bien que cela soit difficile à croire, le plus vieux écumait souvent les bars lorsqu'il s'ennuyait le samedi soir. Il y avait cependant toutes sortes d'endroit comme ceux là qui n'étaient pas forcément visibles par les simples citoyens coréens.

« Ouais, j'en connais. Y'a des bars à putes dans les coins non connu de Séoul. Y'a aussi des bars où on joue à des jeux illégaux. Ouais y'a de tout quoi. » Lâcha-t-il froidement.

Depuis leur rencontre ce fut la plus longue phrase que le sud-coréen avait osé dire, sans compter les menaces à l'encontre du japonais. Mais bon, pour une fois qu'il voulait partager sa connaissance de la ville il n'allait pas se priver.
Il Nam avait totalement oublié qu'à cette heure-ci la Namsam tower était remplie de monde et donc de bruit, des braillements de gosses, des soupires de femmes émerveillées par le spectacle qu'elles voyaient en haut de la tour. Tant de chose que le terroriste détestait et son « compagnon » s'amusait à lui en faire la remarque en lui demandant s'il ne faudrait pas qu'il aille acheter de l'aspirine avant de le laisser admirer la vue.

« C'est bon la ferme et regarde la vue. Après j't'emmènerais quelque part d'autre. »

Malgré le fait que le japonais énerve le terroriste, Il Nam devait avouer qu'il était possible d'envisager une certaine entente entre eux deux car oui le coréen n'était pas totalement associable ! Il aimait la compagnie des gens quelques fois, de personnes plus silencieux que le jeune sashimi.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Mer Jan 29 2014, 20:22

Des bars à putes, des bars avec jeux illégaux, ouais finalement Keisuke aurait préféré ne pas avoir de réponse. Alors oui le coréen venait d'aligner sa phrase la plus longue – ce qui consistait en l'exploit de la soirée – mais si elle avait pu être utile ça aurait été un beau miracle. Mais bon faut croire que les miracles n'existait pas. Parce que peut être qu'Il Nam se satisfaisait de sa propre réponse mais Keisuke ne l'était certainement pas. Bon c'est pas comme s'il attendait beaucoup d'information d'un terroriste adepte du silence. C'est vrai depuis le début de leur petite visite il n'avait rien pu voir, juste tester un restaurant au hasard et goûter une pâtisserie dont il ne connaît toujours pas le nom. Voit la sortie de folie.

Bon au moins il visiterait la Namsam Tower. Il pourra au moins se vanter d'avoir vu une chose. Quand on voit l'évolution de la soirée c'était pas si mal au fond. Oh la vue il l'a regardait oui, pas besoin de lui dire de le faire. Après je t’emmènerai quelque part ? Il Nam était sérieux là ? Serait-ce un signe que les miracles existent en fin de compte. Ce n'était pas vraiment le moment de se faire de faux espoirs. Passer la soirée avec quelqu'un qui ne vous cache pas qu'il n'en attend que la fin et l'entendre prendre une initiative. D'accord à ce stade on pouvait parler d'exploit mais pas de quoi se réjouir trop vite.

Le japonais ne pût s'empêcher de jouer les sarcastiques « Toi ? Toi tu veux aller quelque part ? » Keisuke marqua une pause, imitant l'étonnement à la perfection. « A t'entendre on dirait que t'as qu'une envie c'est de rentrer chez toi depuis le début. » Keisuke aurait-il droit à autre chose qu'un ferme la pour une fois ? Non parce que finir sa soirée à le suivre en restant silencieux très peu pour lui. Le blond n'aurait pas été contre de savoir ce que pensait le terroriste au fond. « Qu'on soit clair, je viens peut être d'arriver en Corée mais si tu m'lâche là je suis assez grand pour me débrouiller. » De cette façon les choses étaient claires entre eux. « Bon alors cette soudaine idée elle nous emmène où ? » Enfin si le blond n'avait pas vexé l’aîné qui aurait subitement changer d'avis et vraiment décidé de l'abandonner là.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Jeu Jan 30 2014, 17:48

Le japonais n'avait pas l'air de croire Il Nam lorsqu'il lui avait dit qu'il allait l'emmener quelque part après leur passage à la Namsam Tower. Pourtant ce n'était pas si étrange venant du terroriste, il voulait lui faire visiter le maximum de chose pour qu'ensuite l'étranger le laisse tranquille car il était sûr que s'il ne faisait rien, le sud-coréen se verrait harceler de paroles énervantes par le sashimi. Autant jouer le jeu même s'il n'était pas enchanté à l'idée de servir de guide au gamin. Plus vite il aurait finit de faire visiter la capitale au gosse plus vite il pourrait rentrer chez lui. « Chez lui » était un bien grand mot car le terroriste n'avait pas réellement de maison juste le QG de l'organisation comme demeure et encore il n'y restait que rarement, seulement pour dormir. Ce n'était pas parce que ses parents décédés lui avaient légué leur fortune qu'il allait tout dépenser dans une habitation, un jour il faudrait bien qu'il le fasse car il n'allait pas vivre éternellement dans le QG mais ce serait pour plus tard. Le plus vieux soupira légèrement en entendant son compagnon enchaîner les phrases pour terminer par une question. Pourquoi ne pouvait-il pas dire une chose à la fois? Ah qu'il est agaçant ce mioche ! Pensait Il Nam. Il se retourna vers le nouveau le regardant toujours de la même manière.

« Tu m'agace à la fin. Oui, j'veux rentrer, oui j'en ai marre de toi et de tes jacassements inutiles. Alors t'arrête de me les briser. » Lâcha-t-il froidement.

Keisuke avait beau énerver le terroriste, ce dernier n'allait pas l'abandonner ici, il avait assez de bon sens pour s'occuper de lui jusqu'à la fin de la visite, de plus il était responsable de tout ce qui pourrait arriver au plus jeune alors autant ne pas prendre de risque et s'efforcer de le supporter jusqu'au bout. Aprè tout, Il Nam n'était pas si méchant que ça, il pourrait même apprécier le japonais s'il se la fermait un peu plus souvent.

« Je t'emmène sur les bords du fleuve Han et si t'es sage. J'dis bien si, j't'emmènerais au Lotte World. Alors t'as intérêt à te tenir bien. » Dit-il à plus jeune.

Il Nam attendit cinq bonnes minutes que le japonais finisse d'observer la vue que l'on avait du haut de la Namsam Tower avant de redescendre en essayant d'aller à la même allure que Keisuke qui semblait traîner pour faire rager le plus vieux qui lui même luttait pour ne pas s'énerver à nouveau contre le p'tit nouveau.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   Jeu Fév 06 2014, 17:34

Évidemment que Keisuke avait fortement douté quand Il Nam lui annonça qu'il avait décidé de l'emmener quelque part. C'était la première initiative de l’aîné, il y avait de quoi être suspicieux. Alors Keisuke n'hésita pas à mettre les choses aux clair et c'est là que tout allait se décider. En fonction de la réponse du coréen, Keisuke décida s'il mettait fin à la visite guidée ou s'il faisait encore un petit effort supplémentaire. Des efforts depuis le début il n'avait pas manqué d'en faire. Parler plus qu'à son habitude juste pour combler le vide. Bien sûr Keisuke – comme tout le monde – savait rester silencieux. Mais s'il fallait rester silencieux autant faire une visite tout seul pendant son temps libre. Le principe d'être à deux c'est quand même de partager des choses. Eh bien Il Nam ne devait pas être du même avis, vu la réponse froide qu'il lâcha. C'est bon Keisuke avait fait son choix.

Son choix ? Rentrer chez lui. Il avait assez supporté l'attitude du coréen. Les efforts c'était fini. Vu son tempérament il se félicita d'avoir tenu autant de temps. Personne ne pourrait se laisser parler de cette façon pendant toute une soirée sans rien dire. Keisuke ne répondit rien à son beau discours plein de rage qui ne voulait dire qu'une chose tu me fais chier. De toute façon ça n'en valait pas la peine. Et même s'il s'énervait le blond savait déjà que la discussion tournerait en rond. Les gens comme Il Nam il les connaissait, pas la peine de discuter. Keisuke profita de la vue, après tout se serait son dernier souvenir de la soirée.

Le coréen prit la parole en annonçant où il l’emmènerait. Et s'il était sage qu'il l'emmènerait ailleurs aussi. Sage ? Keisuke était-il un gamin de 5 ans qu'on emmène n'importe où s'il finit son repas ? Bien se tenir ? A cette remarque on pouvait voir qu'Il Nam ne connaissait rien de Keisuke. L'adepte des arnaques, qui adore tromper son monde et laisser des inconnus sans rien. Justement il se tenait bien depuis le début avec toutes les occasions qu'il avait eu de voler et escroquer les gens, il n'avait rien fait de tout cela. On passait de 5 à 3 ans là. « Laisse tomber, c'est mon appart' que je vais aller visiter. J'en ai marre de jouer les sages, de combler les vides, t'as cru que ça m'amusait ? » Un sourire en coin. « Oublie ma question. C'est pas comme si la réponse m'intéressait. » Les choses étaient claires, Keisuke s'en allait. Il accéléra le pas se perdant dans la foule en laissant l'autre terroriste derrière lui.


oups:
 


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Oh mais quelle plaie! » [flash-back] ft. Honda Keisuke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle chaleur !
» Le Trou du cul du monde, qui t'as demandé de me suivre, d'abord ?
» Mais quelle galère...
» Non mais quelle idée d'avoir un singe ! Pourquoi j'ai pas acheté un cochon d'Inde plutôt ?!
» Copier-coller,mais quelle idée!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP terminés
-