AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Catch me before it's too late ▲ feat. Dae Hyun & Suk Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Catch me before it's too late ▲ feat. Dae Hyun & Suk Hee   Dim Nov 10 2013, 20:16

Catch me before it's too late feat. Chae Dae Hyun & Kwak Suk Hee

Saviez-vous qu'avec une juste dose d'essence et du concentré de jus d'orange congelé, on pouvait faire du napalm ? Ga Ram aimait le napalm. C'était un explosif sûr qui avait déjà bien fait ses preuves, et qu'il affectionnait tout particulièrement. Alors, pourquoi chercher plus loin ? Le jeune terroriste avait reçu des ordres. Depuis que les hostilités étaient officiellement annoncées, son camp était prêt à frapper fort, et juste. Plusieurs de ses collègues avaient été chargés de différentes tâches. Lui, on lui avait assigné un lien bien précis ; l'aéroport. Peu importe où, mais il devait y disposer quelques explosifs. On lui avait aussi expliqué que le camp adverse recevait aujourd'hui une grande livraison d'armes et d'explosifs en tout genre.

Une valise et un autre bagage à la main, veste sur le dos, écouteurs vissées aux oreilles, Ga Ram avance tranquillement. Son tour vient enfin. Un large sourire aux lèvres, il tend son billet à l'employée, qui lui indique bientôt la porte d’embarcation. Exceptionnellement, l'organisation lui avait payé un billet bidon pour une destination quelconque. En l’occurrence, Beijing. Mais ça n'avait pas d'importance. Il dépose sa valise sur le tapis déroulant, avant de se diriger vers le couloir d'embarcation, son autre bagage à la main. C'est sans problème qu'il passa les portes de sécurité et la douane. Jusqu'à là, tout allait bien.

Atteignant la galerie des magasins duty-free, le jeune homme entre dans une boutique pour acheter quelques petites bouteilles d'eau. Ceci étant fait, il se dirige dans les toilettes les plus proches. Enfermé dans une cabine, il vide le contenu des bouteilles dans la cuvette, dans lesquelles il fait quelques mélanges pour obtenir du napalm. Les petits récipients étant plein, il récupère ensuite dans son sac un uniforme propre aux employés de l'aéroport, et plus particulièrement ceux qui travaillent sur les pistes d’atterrissage et décollage, accompagné d'un badge d'accès à son nom. Dieu bénisse ses collègues falsificateurs. Rangeant ses petites bouteilles dans les poches interne de sa veste, le jeune homme dissimule son sac dans une des plaque du plafond, à l'abri des regards indiscrets.

Le reste fut un jeu d'enfant. On le laissa entrer sans problème dans l'entrepôt où était stockée la livraison au nom d'Arès. Là, il avait récupérer quelques bâtons de dynamites et un détonateur à retardement. Sans plus attendre, il s'était rendu prudemment sur les pistes d’atterrissage, à côté d'une porte d'embarquement, où un avion militaire devrait atterrir sous peu. Consciencieusement, il disposa ses petites bouteilles de napalm et les bâtons de dynamite, ainsi que le détonateur. Si tout se passait bien, une explosion se produirait dans une heure. Une spectaculaire explosion. Avec un peu de chance, l'avion en subirait des dégâts, mais le principal n'était pas là ; l'important était que les passagers, qui sortiraient de l'avion dans soixante minutes, soient atteint.

Il n'avait plus eut qu'à retourner dans les toilettes pour repasser sa tenue de civil, s'assurant de ne pas être aperçu. Il avait récupéré son bagage, qui ne contenait plus que des objets anodins ; un livre, un porte-feuille, un téléphone portable et un paquet de biscuits. Il s'était bien gardé de remettre l'uniforme à l'intérieur, qu'il avait caché au dessus de la plaque du plafond. Le plus gros du travail était fait, et il n'avait plus qu'à jouer le rôle du parfait civil qui subit des événements inattendus.

Le jeune homme rejoint la salle d'embarcation. Une fois installé sur un fauteuil à côté d'une autre passagère, il sort son livre. Il avait beau parcourir les lignes des yeux, il jubilait. Plus que trois quarts d'heures. Plus que quarante minutes. Plus que trente. Tournant les pages, écoutant de la musique, Ga Ram relève la tête de ses occupations quand il entend un vacarme ambiant s'installer. Plusieurs hommes en uniforme militaires arrivaient dans le coin. Le jeune homme échange un regard avec sa voisine, feignant de ne pas comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Catch me before it's too late ▲ feat. Dae Hyun & Suk Hee   Dim Nov 24 2013, 22:08

Aujourd'hui était le jour où Arès recevais du matériel explosif, j'étais en charge de la logistique et je devais m'assurer que la livraison était faite dans les bonnes conditions. Tout était préparé depuis plus de deux semaines, vérifier un millier de fois, tout devait bien se passer. Aux dernières nouvelles de mon compère des États-Unis, le compte était bon, rien ne manquer, j'avais donc pointé bon pour le départ, je pouvais donc dormir tranquillement, mais hélas tout ne passa pas normalement.

J'étais sous les ordres, du caporal Suk Hee, je ne la connaissais pas, mais j'en avais entendu parler par Da Hye et de ce qu'elle me racontait elle était excellente, je lui faisais donc confiance. Depuis le début de notre mission, je lui rapportais tout ce que je faisais dans les moindres détails, rien n'était oublié, puis je maîtrisais assez bien mon sujet. C'est donc sans grande frayeur que je pénétrai l'entrepôt de l'aéroport et y vérifia chaque cargaison. Tout était presque parfait, jusqu’à ce que je me rende compte que la quantité d’une cargaison n’était pas au complet, chose absolument impossible alors que j’avais tout vérifié la veille avec mon compère, c’était beaucoup trop louche. Je sortis le talkie walkie et entra directement en communication avec le contrôle de sécurité de l’aéroport.

« Ici Blue Ivy, une cargaison n’est pas complet, envoyer moi les vidéo de surveillance des dernières heures, en urgence. »

Je rangeais le talkie walkie dans sa sacoche et vérifia une nouvelle fois les cargaison. Je sortis les trois documents de la cargaison, le bon de commande, la facture, le récapitulatif de départ des USA et celui que je venais de contrôler. Nous avions bien un problème, il nous manquait des choses. En gros, on était dans la grosse merde. Une minute passa lorsque je reçu par mail les vidéo de surveillance. Je déposais la tablette sur un caisson et regardais en monde avance rapide les aller et venu dans l’entrepôt depuis son arrivé. Je vis une personne entrée, habillé en personnel de l’aéroport. Il avait pris grand soin de cacher son visage.

« Mon colonel, on a un problème, ils nous manquent des bâtons de dynamite et j’ai bien peur que les terroristes soient encore dans le coup. » lui informais-je.

Je lui expliqua dans les moindres détails ce qui s’était passer, sans omettre un seul et que nous n’avions pas le temps de chercher l’identité du terroriste en question.

« Nous sommes dans un endroit public, il y a de forte chance qu’il y soit encore, à l’intérieur de l’aéroport. Je suis même persuadé que c’est son objectif, nous devons déployer nos forces, sans provoquer de panique, mon colonel. » Je sortis de mon sac les différent plan de l’aéroport à des angles différents, un stylo et une règle. Dépliant les plan, je fis signe à tous de se rapprochais. «  Nous somme ici. » je plaçais un point sur chaque plan. « Il y a de forte chance qu’il attaque un endroit ou le monde grouille. J’ai demandé le détail des vols pour aujourd’hui, nous avons un peu près 3 vols domestiques pour aujourd’hui, mais il visera le vol international, l’avion se trouve ici et donc plus de chance qu’il attaque ici. » Pointant la salle d’embarquement et traça une ligne droite sur les différents plan. « Nous nous trouvons à quinze minutes de l’attaque, mais il serait prudent de couvrir toute les portes d’embarcation, dans le cas où j’aurais fait faux dans une de mes calcules, ce qui est peu probable, mais on n’est jamais trop prudent, mon colonel. »  Mon discours fini, j’attendis les ordres de mon colonel, contrairement à ce qu’on pouvait croire, je n’étais un sale gosse à plein temps, c’était juste l’affreux Je Hun qui bénéficié de cet aspect de ma personnalité.

Spoiler:
 


    be strong
    N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber est une véritable force et est certainement l'arme la plus puissante.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Catch me before it's too late ▲ feat. Dae Hyun & Suk Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Topic Catch
» Topic Catch
» [Grade 1] [Arrestation] Catch me if you can
» is it too late now to say sorry ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP abandonnés
-