AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A night to surrender feat. Itô Ming Zhu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: A night to surrender feat. Itô Ming Zhu   Dim Nov 24 2013, 06:24


Une soirée de charité. Kyung Hei n’avait jamais compris pourquoi on les appelaient de cette façon. Il n’était pas bête et en comprenait parfaitement bien le concept, merci. De riches égocentriques organisaient ces soirées pour que tout le monde puisse bien voir qu’ils donnaient des sommes abracadabrantes à des oeuvres de charités dont ils ne se souviendraient même plus du but ou du nom dès le lendemain. C’était une façon pour les politiciens ou autres mondains d’être bien vus par le « petit peuple » ou leurs semblables. Mais le nom en lui-même de ces soirées donnaient plutôt l’allure d’un rassemblement modeste, à ce qu’il semblait à Kyung Hei et ça, ça ne collait pas du tout... Quoi qu’il en soit, ce soir on l’avait à peine mis au courant de ce qu’il allait faire avant de le faire entrer de force dans un chic complet sur mesure, ce qui avait fait grogner le militaire. Il avait vivement protesté, mais les ordres étaient fermes : il fallait protéger ces royaux trou-du-cul et lui allait devoir être sur place parce que des informations avaient laissés supposés un attentat.

Bien sûr, le plus simple aurait clairement été d’annuler la soirée et c’est exactement ce que le blond Coréen avait proposé, mais les choses ne fonctionnaient visiblement pas ainsi dans l’univers des mondains de cette ville. Ou de n’importe quelle autre ville que ce soit. Ça aussi, ça l’avait fait grogner. Les apparences avant la sécurité. Et après si quelque chose tournait mal, c’était sur lui et le reste de l’équipe que ça allait tomber. Quoi qu’il en soit, engoncé dans un costume qui devait être sur mesure mais qui, selon lui, tirait un peu trop au niveau de la circonférence des bras, Kyung Hei avait mis les pieds incognito dans ce lieu empli de gens guindés au possible. Il aurait bien aimé se plaindre toute la soirée, ce qui aurait été facile, mais malgré tout le militaire avait une mission à remplir : celle de ne pas laisser tout l’endroit exploser. Alors, il devait approcher un peu tout le monde, surtout les étrangers... Et pourquoi ne pas commencer de façon plaisante ?

Une jeune femme est posée non loin de lui et venait tout juste d’être abandonnée par un homme qui avait visiblement fait chou blanc. Ça tombait bien : lui n’était pas là pour draguer. Mais si ça pouvait passer pour ça, pourquoi pas ? Alors sans hésiter, le gêne de la timidité n’étant clairement pas un de ceux que Kyung Hei possédait, il s’avance vers la dame, indéniablement étrangère. Ce faisant, son regard n’en reste pas moins uniquement posé sur elle. Il était le plus possible attentif à tout ce qui l’entourait et écoutait avec soin les paroles prononcées dans son oreillette, bien que pour le moment, tout était plutôt tranquille à ce niveau. Les ordres concernaient surtout un ou deux autres de ses partenaires, mais pas lui. Pour le moment, on n’avait visiblement rien relevé d’étrange à proximité de la zone qu’il devait surveiller. Dieu, s’il avait su qu’il allait jouer les gardes de sécurité un jour... Il avait clairement signé pour entrer dans l’armée dans un autre but ! Surtout que son truc, c’était le combat au corps-à-corps. Mais c’était exactement pour ça qu’il était ici... Au cas où ça tournerait mal.

Kyung Hei a un -très- bref sourire pour la femme, tentant au mieux d’être moins grognon qu’à l’habitude, même si forcément, on ne chassait pas si aisément le naturel ! Lui n’était pas agent d’infiltration, désolé. Fallait appeler Scully et Mulder s’ils voulaient faire joujou style FBI. Au moins, il n’avait quand même pas à se forcer pour un truc : elle était vraiment superbe. Peut-être que c’était son côté macho qui avait pousser ses investigations de ce côté pour le moment...!

« Bonsoir. », prononce seulement Kyung Hei dans un premier temps. Et ah, amen ! Un serveur passe à proximité. Il y prend deux coupes de champagne avant de se tourner vers la femme pour lui tendre une d’entre elles. « Je cherchais quelqu’un d’un peu moins coincé que la moyenne pour faire la discussion. Pitié, dites-moi que j’ai bien tombé. »

Bon. Une chose de sûre : ils n’allaient jamais réussir à faire croire que Kyung Hei était un membre de l’élite de Séoul. Et tant mieux, il aurait eu honte. Sauf que dans son oreillette, ça s’énerve un peu contre lui ! Ah, faites taire les pies... Il a un petit signe de tête pour l’assemblée, ce qui lui permet de jeter un coup d’oeil furtif sans que ça ne soit trop étrange.

« Vous êtes ici pour représenter un organisme ou plutôt pour donner « généreusement » ? », demande Kyung Hei à la suite de ça, son regard en revenant à la femme magnifique. Il saurait si elle était comme il les aimait lorsqu’elle ouvrirait la bouche...! « C’est ma première fois et j’avoue que je pige que dalle à tout ça, mais eh... Il faut bien une première fois. »

Ou un truc du genre. En tout cas, ça pousse quelques petits jurons dans son oreillette, mais Kyung Hei les ignore superbement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: A night to surrender feat. Itô Ming Zhu   Ven Nov 29 2013, 13:46

Encore une mission pour Ming Zhu. A croire que Tao avait perdu les trois quarts de son effectif et qu'on devait ensevelir la chinoise de mission. Entre le ministre allemand, le recrutement, l'éducation, le futur hackage et maintenant cette réception, la demoiselle allait devenir folle. Quoique là c'était déjà fait. Le pire, c'est qu'elle n'était pas seule et qu'elle se retrouvait chef d'équipe. Mais qu'est-ce qui ne tournait pas rond dans la tête du Métatron? L'avait-il perdue? Ming Zhu, chef d'équipe? C'est juste impossible et impensable! Mettre une personne instable chef d'une équipe était quelque chose de risqué. Mais est-ce que c'était une manière de la mettre à l'épreuve? Car il était vrai que ces derniers temps, la chinoise effectuait boulettes et boulettes, rien de plus. Entre tirer sur un soldat d'arès qui a survécut et se faire interroger par une brigadière qui n'a - et bien heureusement - finalement rien trouvé de suspect, la voilà bien fine!

La voilà alors arrivée à destination, son équipe s'était bien dissimulée, entre deux faux serveurs, un autre faux riches et cinq autres employés, ils étaient prêt à tout faire péter, mais quand? Ming Zhu ne savait pas. Habillée d'une robe moulante rouge, s'arrêtant un peu au dessus des genoux, d'escarpins noir, de bijoux coûteux et d'une étole en soie noire, elle était très bien apprêter. Ses cheveux ondulés, eux retombaient en une belle cascade caramel le long de son dos, et son visage finement maquillé d'un trait d'eye liner pour les yeux et d'un rouge à lèvre pour les lèvres lui donnait un air de femme fatale.

La soirée avait à peine commencé qu'elle s'était déjà chopée plusieurs lourdingues. A force, elle aurait pu en faire une discipline olympique que de les rembarrer, elle aurait remporté la médaille d'or aisément. Elle continua alors de porter un regard attentif à la salle, une oreillette très discrète lui permettant de savoir l'avancée de la mission.

C'est là qu'un homme l'aborda. Elle espérait qu'il n'était pas de ces lourdaux, néanmoins, il était extrêmement bien fait et son visage était attirant. Il était le genre d'homme qui attirait physiquement la demoiselle car ils avaient l'air fort et sécurisant. « Bonsoir. » Répondit-elle sur un ton neutre. Elle accepta sa coupe de champagne et porta ses lèvres aux verres pour déguster quelques gouttes de cette élixir bulleux. Elle tourna alors son regard vers l'inconnu et sourit légèrement. « Je ne suis pas sûre de pouvoir vous garantir cela. » Elle l'observa alors longuement, se donnant des airs de frivoles peut-être pour ne pas paraître suspecte puis elle retourna à sa contemplation du vide, sa mission l'emmerdait, mais si elle ne la menait pas à bien, c'est elle qu'on emmerderait, et méchamment. Etait-elle entrain de discuter avec un ennemi? Enfin, si l'on se pense réellement terroriste, tout coréen est un ennemi. Mais plus précisément? Etait-il soldat? Il en avait la carrure en tout cas. « Je suis là, c'est déjà un don bien généreux je trouve. » répondit-elle d'un ton las. Elle l'observa en haussant un sourcil. Ses propos étaient étranges. Sa première fois? Alors il n'était pas habitué? Soldat? Ou Nouveau riche? Seulement si elle lui demandait s'il était brigadier ou arès, elle se ferait chopée de suite. « Nouveau riche? Vous vous habituerez vite, croyez-moi. On y prend goût.» Mensonges, enfin, elle n'en savait rien, elle n'a jamais vécu ce genre de vie, mais elle, ça la gonflait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
 

A night to surrender feat. Itô Ming Zhu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP abandonnés
-