AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Welcome to the Heaven - Keisuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emploi : Hôtesse au club d'Ah Ran

MessageSujet: Welcome to the Heaven - Keisuke   Lun Jan 27 2014, 22:26

Reina étira lentement les muscles de son cou, les yeux fermés, inspirant et expirant doucement. Rouvrant les yeux, elle put profiter du calme et de la tranquillité de la salle de repos réservée aux hôtesses du club, bien que quelques hôtesses étaient présentes. Certaines ne travaillaient pas encore, d’autres étaient avec des clients. La japonaise venait tout juste de se poser, son dernier client, pour le moment, venant tout juste de quitter l’établissement. La jeune femme alla chercher une bouteille d’eau fraiche et grignota un biscuit, faisant passer le goût de l’alcool qu’elle buvait depuis tout à l’heure. Heureusement qu’elle tenait plutôt bien, et depuis le temps, même très bien l’alcool. En même tant, une hôtesse complètement bourrée avec un client, c’était limite non ? Ah Ran n’accepterait pas ça dans son établissement. Se rasseyant, elle attrapa son téléphone et grogna instinctivement quand elle vit le nom de la dernière personne qui lui avait envoyé un message. Encore lui ? Keisuke. Il ne l’a lâchait pas d’une semelle, que ce soit par message ou même au club. Quoi que, ça faisait une semaine qu’il n’était pas venu, exploit. Il allait finir par se ruiner à force, mais ce n’était pas elle que ça dérangerait. Et puis, jamais elle ne l’avouerait, mais il mettait un peu de piquant dans sa vie. Impossible de deviner ce qu’il allait faire ou dire la prochaine fois qu’ils se croiseront. À part sa surveillance digne de Big Brother, il était imprévisible.

Cinq minutes de repos top chrono avant qu’un des membres du personnel ne vienne lui annoncer qu’un client l’avait demandé. Elle hocha simplement la tête et se releva, rangeant son portable dans sa pochette avant de sortir de la salle. Un petit couloir à traverser et elle était dans le hall. Keisuke ou non ? C’est qu’il ne faisait que la réclamer dès qu’il venait. Eh oui, sinon ce n’était pas drôle n’est-ce pas ? D’une démarche fluide et fière, la japonaise se dirigea vers l’homme que lui avait indiqué le membre du personnel. Elle reconnut l’un de ses clients régulier. Grand sourire sur les lèvres, elle l’aborda en lui prenant le bras. « Bonsoir Mr Im, je suis tellement heureuse de vous revoir. Vous m’aviez manqué vous savez ? » Un peu de flatterie et c’était fou comme les hommes tombaient à vos pieds. Même les plus puissants. Surtout les plus puissants d’ailleurs. Il suffisait de leur faire croire qu’il n’y avait qu’eux et ça leur plaisait. « J’ose espérer que vous allez passer un long moment avec moi ? Pour fêter nos retrouvailles ? » Elle lui adressa une petite moue mignonne, légèrement suppliante et sourit en le voyant acquiescer alors que son regard dérivait un peu plus bas sur son corps. Feignant de rien n’avoir vu, elle le tira doucement par le bras vers la double porte. Si Keisuke la voyait, il râlerait bien comme il faut : l’homme qu’elle accompagnait n’était autre qu’un terroriste pas des plus fréquentables et qu’il lui avait conseillé de ne pas fréquenter. Reina savait très bien gérer les hommes comme lui, aucunement besoin de conseils de sa part, tsh.

Passant les doubles portes, elle sourit et rit automatiquement aux blagues limites salaces de son client. Arrivée devant la salle, elle ne fit pas attention à la double porte qui s’ouvrait et se fermait, concentrée sur son client derrière elle. La japonaise sortie le badge de sa pochette et déverrouilla la salle avant d’y pénétrer. « Faîtes comme d’habitude Mr Im, mettez vous à l’aise. » Elle passa une de ses mèches de cheveux derrière son oreille avant d’aller vers le bar. « Je vous sers comme d’habitude ? » Elle se retourna et resta bloquée quelques secondes. Son client s’était subitement changé en Keisuke. Mais qu’est-ce qu’il faisait là ? Elle se retient de siffler, furieuse qu’il est viré l’un de ses clients, parce que c’est sans doute ce qu’il avait osé faire. « Je peux savoir où est mon client ? Et ce que toi tu fais là ? À sa place ? » Elle soupira en fermant les yeux avant de poser son regard sur lui et de se détourner. « Je te sers comme d’habitude j’imagine ? » Elle sortie une bouteille de champagne et deux verres avant de venir les déposer sur une petite table basse en verre devant deux larges fauteuils. Reina prit place dans l’un d’entre eux avant de le regarder. « Tu sais que tu as fait saturer la mémoire de mon téléphone avec tous tes messages ? » Et c’est qu’elle ne plaisantait même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Mar Jan 28 2014, 21:35

Il était précisément minuit moins quatre, le temps pour Keisuke de dire au revoir à ses auditeurs et de lancer une dernière chanson avant de laisser la place. Le temps aussi pour le japonais d'envoyer un sms à Reina. En lui rappelant une énième fois le terroriste du moment à éviter, Im Cho In. S'il y avait une liste noire celui-ci serait le premier du classement, vu le comportement douteux qu'il avait ces derniers temps. Minuit, le rôle d'animateur radio était fini. Il récupéra ses affaires et se retrouva à déambuler dans les rues de Séoul. Un coup d’œil sur son portable, pas de réponse évidemment. Le blond attrapa ses écouteurs qu'il brancha avant de lancer la musique en mode aléatoire. Il marchait sans destination en tête et se surprit à penser à Reina. Après tout il n'avait pas d'examen important, les terroristes n'avaient pas prévu d'agir prochainement et pour ce qui était de la réception c'était le calme. Alors à quoi pouvait-il penser d'autre ? Toujours à se trouver des excuses pour ne pas avouer qu'il avait bien envie d'aller la voir. Le japonais n'avait rien de prévu et monta dans le premier bus qui arriva. Évidemment le terminus était à l'opposé de son appartement et en direction du club. Manque de chance ou coïncidence ?

Peu importe la raison, il venait de descendre du bus et donc il se trouvait à quelques pas du club. Il regarda à nouveau son portable, pas de réponse. Se serait l'occasion de lui demander ce qui l'empêchait de répondre. Parce que ce n'était pas comme si ses messages n'avait qu'un seul et unique sujet, les personnes à éviter. Non, aussi étrange que cela puisse paraître il essayait de prendre des nouvelles. Keisuke se décida à rentrer dans le Seventh Heaven. Il se dirigea vers la personne qui était à « l'accueil » si on pouvait appeler ça comme ça. Demandant à voir Reina, on ne change pas les bonnes habitudes. Et forcément un client était arrivé avant lui. Par chance il connaissait la réceptionniste qui était en service. Et donc il put avoir le nom du client. Communiquer des informations comme celle-ci c'était interdit. Si Ah Ran le savait elle sanctionnerait immédiatement la jeune femme. Mais Keisuke la rassura, il savait être discret quand il le voulait. Autre chose qui ne se faisait pas passer la double porte pour prendre la place d'un autre.

Et pourtant c'est ce que Keisuke s’apprêtait à faire. Ils étaient là tous les deux devant lui. Elle était là se forçant à rire alors que juste avant il lui avait conseillé d'éviter ce terroriste. Les poings serrés il tenta de calmer la colère en lui. Pour une fois ce n'était pas de la jalousie, il ne voyait aucune sincérité de la part de Reina et tant mieux d'ailleurs. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait accepter de les laisser ensemble. Keisuke attendit que la japonaise rentra dans la salle pour s'avancer et attraper Cho In avant de le plaquer discrètement contre le mur. « Je crois pas que Tao apprécierait. Dégage. » Murmura t-il très vite. Pas besoin de rentrer dans les détails. Tao lui avait donné un ordre et au lieu de ça il se trouvait avec une hôtesse. Keisuke rentra aussitôt dans la pièce comme si de rien était. Provoquant la surprise de Reina. « Quel client ? Celui qui se vante de ses conquêtes hôtesses ou celui qui exécute sans en avoir eu l'ordre ? » Si seulement la liste de ses méfaits pouvait s'arrêter là. « Ah pardon c'est le même. » Le ton plein d'ironie, tentant de cacher sa colère. Il ignora la question sur le pourquoi de sa venue, ignorant lui même la réponse. Il acquiesça d'un signe de tête à sa question suivante avant de s'asseoir sur un des fauteuils. « En tout cas la mienne risque pas de saturer avec toi ... » Plaisanta t-il au lieu de lui demander pourquoi elle ne répondait pas. Keisuke la détailla avant de prendre la parole. « Tu me sers ? Oh et te force pas à boire si tu n'en a pas envie. » Dit-il en se rapprochant d'elle, laissant les formalités bien loin. Entre eux c'étaient tellement tendu que la relation hôtesse/client ne ressemblait plus vraiment à grand chose.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Hôtesse au club d'Ah Ran

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Mer Jan 29 2014, 19:10

Elle l’entendait déjà râler à des kilomètres à la ronde si jamais il apprenait que son client du moment était celui qu’il ne voulait pas qu’elle approche. Elle avait l’impression que si elle l’écoutait elle ne devait approcher personne d’autre que lui. Dans ses rêves tiens. Elle n’avait pas besoin de lui et de ses conseils, elle pouvait se débrouiller toute seule, elle était forte. Du moins c’est ce qu’elle laissait voir d’elle. Mais pour l’instant, elle était dans l’optique d’une maladroite séduction qui plaisait à tout homme qui venait ici. Elle avait bien remarqué qu’ils adoraient ça, voir des jeunes filles qui les couvraient d’attentions, de remarques, de compliments, comme si elles étaient amoureuses. Si Reina devait être amoureuse de tous ces clients, elle ne s’en sortirait pas. Mais les clients y croyaient, certains avaient leurs préférées même. Si elle devait citer un client qui se démarquait de tous les autres, cela serait sans doute Keisuke et encore jamais elle ne le lui dirait et jamais elle ne se l’avouerait à voix haute. Et puis encore. De toute façon, ce n’était pas le japonais qui était avec elle, mais Mr Im. Un terroriste dont elle avait été maintes fois prévenues par Keisuke qu’elle ne devait pas l’approcher. Mais que nenni, elle faisait ce qu’elle voulait, libre et indépendante de choisir. Conduisant l’homme, elle lui fit traverser les doubles portes non sans rentrer dans son jeu, en riant de ses blagues qui n’étaient pas si drôles que ça et en le regardant d’un air enjôleur.

Une fois dans une des salles, elle était prête à le distraire comme à son habitude, mais quelle ne fut pas sa surprise quand, en se retournant, elle aperçut Keisuke à sa place. Bien sûr aucune trace de son client. Elle râle en premier lieu, que ferait-elle d’autre hein ? Elle le regarde alors qu’il se décide à lui répondre. Un sourire étire ses lèvres, avant qu’un éclat de rire ne les franchissent quelque peu après. « Oh mais c’est qu’il a l’air en colère. Tu es venue me voir pour que je t’aide à décompresser c’est ça ? Tu as de la chance c’est pile dans mes cordes. » Elle soupira avant de se détourner. Il est si obstiné qu’elle sait que son client, c’était lui désormais. Alors elle se résigne et sort une bouteille de champagne, ainsi que deux verres. « Quand tu parle de ces conquêtes hôtesses … tu sais très bien que c’est interdit ici. Ah Ran ne l’autoriserait jamais, elle lui interdirait de remettre les pieds ici et virerait sans doute les hôtesses concernées. Et puis je sais me défendre face à des hommes comme lui, ce sont tous les mêmes. » Elle alla s’asseoir dans un grand fauteuil, posant bouteille et verres sur la table basse avant de le regarder et de commenter son incessante manie de saturer la boite sms de son portable. La jeune femme sourit à sa réponse, tout en attrapant agilement la bouteille avant de commencer à l’ouvrir. Elle leva les yeux vers lui. « Oh ne sois pas triste voyons. Vu que tu m’as « sauvé » d’un méchant client ce soir, je répondrais à tous tes messages pendant disons … 3 jours ? »

Elle ouvre finalement la bouteille et pose le bouchon sur la table avant de le regarder, un peu surprise quand il rajoute qu’elle n’avait pas besoin de boire. Elle fut légèrement touchée par cette attention, les clients adoraient voir les hôtesses boire avec eux, mais jamais elle ne l’admettrait, trop de fierté sans doute. Alors elle haussa les épaules avant de prendre un verre et de verser le liquide pétillant. Elle lui tendit une coupe tout en se rapprochant de lui, son souffle effleurant ses lèvres. « Merci, mais je suis assoiffée vois-tu ? » Juste pour ne pas avoir à faire ce qu’il lui a dit. Elle détourna son visage. Ah si Ah Ran pouvait entendre tout ce qui se passait dans sa tête, elle se poserait des questions. Keisuke avait tout chamboulé ce qu’elle prévoyait lors de son arrivée en Corée. Elle remplit l’autre coupe avant de poser la bouteille et de prendre son verre, posant son coude sur l’accoudoir, elle fixa le japonais. « Alors dis-moi tout, qu’est-ce que tu veux qu’on fasse ce soir ? » Elle porta son verre à la hauteur de celui de Keisuke, trinquant avec lui avant de porter la coupe à ses lèvres, buvant quelques gorgées avant de reposer son verre sur l’accoudoir, gardant les yeux ancrés dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Dim Fév 09 2014, 18:17

Ne pas vraiment savoir où aller. Se laisser guider par ses jambes. Arriver quelques mètres du Seventh Heaven. Et y rentrer, pile au moment où Reina s’apprêtait à rentrer dans une des salles. Et en plus avec le client premier sur la liste des personnes que l'hôtesse devait éviter. Trop de coïncidences, de signes, pour faire demi tour. Une semaine que le japonais n'était pas venu alors autant aller jusqu'au bout. Keisuke n'hésita pas une seconde à prendre la place du client. Et puis vu le client la japonaise gagnait plus qu'elle ne perdait non ? Quoi qu'avec un Keisuke qui était énervé rien n'était sûr. Mais ce qui était sûr c'est qu'il ne comptait pas passer ses nerfs sur Reina. Ça non et ce malgré ce qu'il venait de voir. Alors il joua la carte de l'ironie, comme toujours. Mais il faut avouer que rien de mieux que l'ironie pour cacher la plus profonde de ces pensées. Et évidemment il n'aima pas non plus ce qu'il venait d'entendre. Non il n'était pas venu pour décompresser mais la raison de sa présence il ne l'avouerait jamais. Ou du moins pour un moment et même pas à lui même.

Keisuke ne fût pas étonné par la réponse suivante de la jeune femme. Il ne connaissait rien d'Ah Ran mais en temps que client il en avait évidemment entendu parlé. Et ce qu'elle disait concordait avec ce qu'il avait entendu. « Tu l'as dit : ici. Mais je t'apprends rien en te disant qu'il arrive souvent aux clients d'aller voir ailleurs ? » Autant les hôtesses n'étaient rattachées qu'à un club, autant les clients ne se gênaient pas pour aller voir ailleurs. Tout n'était qu'une question d'argent après tout. Le blond attendit qu'elle soit assise pour rajouter. « Tous les mêmes ? Jusqu'à ce que tu tombes sur l'exception qui confirme la règle. » Comme on dit. Et voilà que le sujet des messages était déjà mis sur la table. Une petite plaisanterie comme réponse.  Puis Reina répondit à son tour. Le japonais se demanda s'il devait prendre ça comme une blague aussi ou si c'était encore dû au trop plein de fierté qu'elle voulait montrer. Il opta pour la deuxième solution, l'envie de rire était loin. « Si ma mémoire devait saturer autant que se soit pas forcé. Je suis pas à ce point désespéré. » Si tu vois ce que je veux dire, ajouté en un regard. Keisuke ne savait pas ce qu'elle s'imaginait mais il ne voulait pas d'un sms par principe juste parce qu'il râlait. Il préférait ne rien recevoir que d'avoir un message par obligation. Si ça ne partait pas d'une bonne intention à quoi bon ?

Une petite soif et il demanda à être servi l'autorisant à ne pas boire. Elle s'approcha de lui, assez près pour qu'il puisse sentir son souffle. Et encore une phrase qui ne l'étonna pas, il ne pût s'empêcher de sourire avant de détourner son visage à son tour. Il savait qu'elle avait dit ça juste pour le contredire. Oui il en était persuadé. Et un nouveau sourire en la voyant prendre son verre. Autant pour ce qu'elle venait de faire, que de dire. Après avoir trinqué il porta son verre à ses lèvres. « Alors comme ça tu es assoiffée ? » Puis il but son verre d'une traite sans lâcher le regard de Reina. Puis il posa la coupe pour se resservir à nouveau. La provocation comme réponse. Les clients ne servent pas eux même mais rien à faire des formalités. L'air indifférent il se redressa. « Je me suis beaucoup ennuyé aujourd'hui. » Le jeune homme attrapa la main de Reina, leurs doigts s'entrelacèrent sans qu'elle ne puisse rien y faire. Il reprit la parole jouant avec ses doigts. « Alors ce soir je te propose un petit jeu tout simple. Je vais te poser une question. Si tu peux y répondre alors je perds donc je bois. Si ta réponse ne me convient pas, le verre est pour toi. » Oui aussi simple que ça. Rien que des questions entre eux deux. Il lâcha doucement sa main pour se reporter vers un morceau de fruit du plateau devant eux, en guettant une réaction du coin de l’œil.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Hôtesse au club d'Ah Ran

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Mer Fév 12 2014, 01:35

Si jamais Ah Ran venait à apprendre qu’un de ses clients avaient été viré par un autre qui ne cessait de venir la voir et que pourtant Reina ne repoussait pas plus que ça, elle allait devoir fournir des explications. Mais pour le moment, elle ne cessa de fixer le jeune homme qui lui faisait face. Aussi séduisant soit-il, il était aussi agaçant, du moins c’est ce qu’elle préférait garder en tête. Elle ne put s’empêcher de lui répondre avec une parfaite ironie dans la voix, s’amusant de le voir en colère. Elle l’aurait parié à vrai dire. Néanmoins, elle ne put s’empêcher de le reprendre quant au client dont il avait pris la place : les hôtesses de ce club ne deviendront jamais ces hôtesses et elle n’avait pas peur des hommes comme lui, dont tous possédaient une même faiblesse avec laquelle elle savait jouer avec modération. Elle lui tourna le dos le temps de sortir boisson et coupes et lui jeta un regard par-dessus son épaule avant d’avancer vers les fauteuils. « Tu ne m’apprends rien en effet. Mais est-ce que tu pourrais penser que je sois autant dépourvue de sens pour accepter un rendez-vous avec un client à l’extérieur du club ? » Chose qu’elle ne ferait sans doute jamais, et pourtant en posant son regard sur Keisuke, l’idée lui avait déjà traversé l’esprit. Mais après tout leur relation ne ressemblait rien à la relation hôtesse/client. Rien que par l’obtention de son numéro de téléphone par le japonais. Elle ne commenta pas tout de suite ce qu’il rajouta à propos des hommes qu’elle avait décrit comme tous les mêmes, mais ne put s’empêcher de répliquer avec le sourire. « T’aurais-je vexé koishii ? »

La jeune femme commenta ensuite sa manie à saturer sa messagerie avec tous ses messages et ne put qu’employer de nouveau l’ironie et le sarcasme à sa réponse, s’évertuant à lui montrer ce trop-plein de fierté mal-placée qu’elle savait si bien exprimer, mais dont elle n’était pas réellement propriétaire. S’occupant d’ouvrir la bouteille, elle lui jeta un coup d’œil avant de rétorquer nonchalamment. « Je n’ai jamais dit que je me forcerais. » La plupart du temps, elle aimerait répondre à ces messages, mais elle ne voulait pas non plus paraître trop en attente de ces messages. Elle avait quand même une petite part de fierté bien elle. Et une envie de ne pas se laisser avoir, après tout qui pourrait jurer qu’une fois qu’il avait obtenu ce qu’il voulait d’elle, il ne la laisserait pas ? Elle s’était jurée de devenir puissante et forte quoi qu’il en coûte. Et elle ne voulait pas ébranler cette motivation. Mais rien que de se répéter encore et encore qu’il ne fissurera pas cette carapace, c’était tenter de réparer désespérément les quelques fissures qui commençaient à se former.

La japonaise tâcha de remplir les coupes de champagne avant de tendre une coupe au jeune homme, rapprochant son visage du sien en souriant, répliquant qu’elle était assoiffée juste pour ne pas avoir à obéir à son autorisation de ne pas boire si elle le désirait. Elle recula et porta son propre verre près de celui de Keisuke, trinquant avant de boire quelques gorgées et de reposer son verre, fixant le jeune homme. Elle garda son regard ancré au sien alors qu’il finissait son verre. « Tout à fait. » se contenta-t-elle de murmurer pour toute réponse. Elle se retient de lui reprendre la bouteille des mains quand il se servit de lui-même. Il faisait tout pour la provoquer. Mais elle resta sereine d’apparence, cachant son mécontentement au fond d’elle. Elle allait répondre lorsqu’il lui attrapa la main, la coupant dans ce qu’elle voulait dire, ne s’y attendant pas réellement, mais elle se reprit aussi vite. Elle le laissa faire, presque par habitude, se contentant de le regarder sans rien dire. Elle retient une forte envie de récupérer sa main quand il lâcha la sienne et s’adossa un peu mieux dans le fauteuil, sourire aux lèvres. « Tu tiens à finir complètement ivre c’est ça ? J’ai une très bonne résistance à l’alcool tu sais. » Elle attrapa de nouveau son verre et but quelques gorgées avant de reposer son verre et de se lever, retournant vers le bar. Elle attrapa plusieurs bouteilles et alla les poser sur la table. « Je suis partante. Je te laisse choisir ce que je devrais boire, je ferais de même. Et vu que c’est ton idée, je t’en prie. Commence. » Elle se demandait bien ce qu’il voulait savoir à son sujet. Qu’il ne se fasse pas non plus trop curieux. Elle n’aurait aucun mal à mentir. Même si lui mentir n’était pas ce qu’elle désirait réellement au fond. Un peu confuse, elle se contenta de garder le silence, masquant parfaitement son état, attendant patiemment que la première question de leur petit jeu tombe.

koishiii ; en gros c'est darling mais en japonais héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TRÔNE
Emploi : Animateur radio (Responsable du réseau de communication terroriste) / Contrebandier

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Lun Juin 02 2014, 18:42

Il aimerait penser qu'elle soit dépourvu de sens pour accepter un rendez-vous, pour reprendre ses mots. Mais cette pensée ne franchit pas la barrière de ses lèvres. Il aurait même préféré la rencontrer à l'extérieur. Il n'aurait pas eu à supporter toutes les règles imposées. Mais surtout il aurait peut être eu  plus de chance de voir son vrai visage. Il savait que la Reina qu'il avait en face de lui se cachait derrière une apparence trompeuse. Il le savait parce qu'il était pareil. Mais la plus grande barrière restait son métier qui l'oblige à mentir pour toujours aller dans le sens du client. Et contre sa volonté, pour le moment il devait s'en contenter. « Non tu ne le fera pas. Tu te préoccupe bien trop du règlement pour accepter. » Un reproche ? Peut être, peut être pas. Ou peut être plus une constatation hautaine. A force il finissait par le connaître par cœur le règlement. Si elle continuait à le lui rappelait constamment il pourrait finir par croire qu'elle à besoin de le dire à voix haute pour éviter tout excès. Les Hommes et leurs faiblesses, c'est marrant comme ce sujet revenait toujours à chacun de leurs conversations. Tous les mêmes. Touché dans son ego Keisuke n'aimait pas être comparer aux autres. Aux autres clients pour le coup, se considérant beaucoup mieux qu'eux. Mais refusant de montrer ouvertement que cette remarque l'atteignait il se contenta de répliquer avec le même sourire en allant à l'encontre de ses véritables pensées. « Vexé ? Qui a dit que je parlais de moi ? »

Les messages, toujours les messages, comme si c'était le deuxième sujet à aborder obligatoirement avant d'essayer d'avoir une conversation. « Tant mieux alors. » Répondit-il sans grande conviction. Devait-il s'en réjouir ? Peut être mais pour l'instant ce n'était que des paroles. Rien n'était fait. Le japonais n'était pas venu pour s’enivrer et pourtant il enchaînait déjà les coupes de champagne. Même si la deuxième était plus pour la provoquer qu'autre chose, en montrant une nouvelle fois qu'il n'en avait rien à faire du règlement. Et même s'il jouait avec le feu ce soir il n'avait pas peur de se brûler. Elle lui demanda ce qu'il voulait qu'ils fassent ce soir. « Au moins tu ne diras rien d’insensé. » Dit-il d'un air malicieux. Il faut l'avouer les gens ivres ont plus tendance à dire n'importe quoi qu'à raconter la vérité. Une nouvelle fois la relation hôtesse/client était bien loin. Il n'avait aucune envie de raconter sa vie, parler de ce qu'il fait ou de ses problèmes pour avoir des mots rassurant de Reina. C'était marrant au début de jouer le jeu mais il s'en était vite lassé. Il s'amusait à inverser les rôles plutôt que de parler de lui, il suggéra l'inverse. Puisqu'elle ne voulait pas parler d'elle par message c'était le moment de tenter d'en savoir plus.

Bouteilles sur la table, elle lui demanda de commencer. Silencieux il désigna la bouteille de tequila au hasard. Pensif, il restait encore silencieux. A vrai dire il ne savait pas vraiment quoi demander en premier. Ce n'est pas que les questions se bousculaient dans sa tête c'est plus qu'il redoutait les réponses. Allait-elle prendre ce 'jeu' au sérieux ou au contraire se jouer de lui ? D'un côté si les réponses ne lui conviennent pas c'est lui le gagnant. Sauf qu'en réalité se sera lui le perdant s'il part d'ici sans rien avoir appris. Prêt à sortir de son silence il releva la tête et regarda la japonaise dans les yeux. « Qu'est ce qui t'emmène en Corée ? » Demanda t-il en toute indiscrétion sans passer par quatre chemins. C'était sûrement la question qui l'intriguait le plus, comment s'était-elle retrouvée ici.


I'm still fly
I'm sky high
And I dare
anybody to try
cut my wings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Hôtesse au club d'Ah Ran

MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   Sam Aoû 16 2014, 23:14

Dans la vie qu'elle menait, il était important d'avoir des règles et de les respecter. Cela permettait de poser des limites et de s'y tenir, de ne pas aller au-delà pour ne pas être blesser, pour ne pas dévier du chemin qu'elle voulait tracer pour elle. Ou qu'Ah Ran avait aidé à lui tracer depuis qu'elle était en Corée. Reina avait un but et c'était celui d'avoir une vie où plus personne ne pourrait la regarder de haut, une vie où personne ne tenterait de lui marcher sur les pieds car elle dégagerait une force qui imposerait le respect immédiat. Et qu'elle soit une femme ne changeait rien. Elle était dans un monde machiste, presque exclusivement masculin, mais après tout sa patronne avait réussi à grimper les échelons et quand elle entrait dans une pièce, on écoutait et on obéissait. Elle jeta un coup d'oeil à Keisuke qui était assis à côté d'elle sur son propre fauteuil. En effet le règlement était important. « C'est vrai... Est-ce que néanmoins, tu as déjà songé à me le demander ? » demanda-t-elle d'une façon qu'elle voulait assez détaché, presque désintéressée par sa future réponse alors qu'il n'en était rien. Elle voulait une réponse. Elle le fixa, sourire aux lèvres. « Peut-être que j'accepterais. » dit-elle, laissant un silence s'installer à la fin de sa phrase, s'intéressant de plus près à sa coupe de champagne pour garder ses pensées secrètes. Elle ne voulait en aucun cas être un livre ouvert, même pour lui. Même s'il commençait à être de plus en plus spécial à ses yeux.

Elle n'eut qu'un sourire amusé à lui offrir quand il lui assura qu'il n'était pas vexé de la comparaison avec les autres hommes car il ne parlait pas de lui. Le sujet des messages passés, elle essaya de débuter une relation client/hôtesse en lui servant à boire dans les règles, mais c'était peine perdue. Il suffisait de les écouter se répondre ou juste de voir Keisuke se resservir tout seul à boire. Dire quelque chose d'insensé ? Elle ? La japonaise fixa son alter-égo masculin d'un regard profond. « Je ne dis jamais rien d'insensé. Je ne dis que ce que j'ai envie de dire. » Tout était calculé généralement, même si avec le japonais, cela s'annonçait plus difficile que prévu. Le petit jeu qu'il proposa était d'ailleurs un secret test. Elle avait intention à bien réfléchir à ce qu'elle répondrait à ces questions. Reina n'avait pas dans l'idée de lui mentir, elle choisirait juste ses mots avec soin. Du moins, elle tenterait. La jeune femme était allée chercher des bouteilles d'alcool supplémentaire, ils auront du choix.

Premier choix de boisson, la tequila. Elle attendit patiemment la question. La jeune femme attrapa un autre verre sur la table et y versa la boisson choisie. Ses yeux s'accrochèrent de nouveau aux siens quand il releva finalement la tête et elle maintient cette connexion alors qu'il posait finalement sa question. Elle garda un visage neutre, le fixant encore avant de détourner le regard, le posant sur le plateau de fruits. Que répondre à ça ? Une partie de la vérité était assez simple. « C'est Ah Ran qui m'a proposé de venir travailler pour elle en Corée lorsqu'elle était de passage au Japon. Je travaillais également dans un club d'hôtesse là-bas. » On aurait presque pu croire qu'elle avait répondu à sa question, mais pas du tout, elle avait esquissé une réponse qui se rapprochait vaguement d'une possible réponse à cette question. Finalement, elle reposa les yeux sur lui. Les mots étaient choisis. « Je pense avoir plus de possibilité ici qu'au Japon pour l'avenir que j'espère atteindre. » Elle but la dernière gorgée de sa coupe de champagne avant de la poser sur la table et de s'adosser au fauteuil, un air légèrement fier et supérieur sur le visage. « La réponse te convient-elle ? » Elle prit le verre de tequila et fit tourner doucement le liquide, pour qui serait le verre ? « J'ai bien envie de te poser la même question. » dit-elle, un sourire amusé aux lèvres. Elle contrôlait encore la situation pour l'instant, mais elle ne savait pas si cela durerait avec Keisuke. Avec lui, elle avait dès fois envie de laisser les conventions et les règles aux placards et de se laisser aller, chose qui n'était pas arrivée depuis très longtemps.


hj - sorry pour l'attente éè
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Welcome to the Heaven - Keisuke   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to the Heaven - Keisuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night
» Rose Heaven [SERPY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
Around The World
 :: En ville ~ En guerre :: Seventh Heaven
-