AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Mar Fév 04 2014, 23:32

Why so suspicious ? feat. Baek Soo Mee

Le bruit régulier et sec d'un couteau claque aux oreilles de Ga Ram. Habilement, régulièrement, viande, légumes et autres condiments sont découpés par les mains expertes du jeune homme. Mais tout concentré sur sa tâche soit-il, il ne pouvait empêcher ses pensées de vagabonder à des considérations toutes autres. Revoir les événements de la journée défiler sous ses yeux, par exemple, et en éprouver un délice tout particulier, sentir un large sourire étirer ses propres lèvres, au point que ça puisse en devenir douloureux. Retenir une envie de rire, avoir peut-être quelques regrets, mais être soulagé malgré tout de ne pas s'être fait prendre la main dans le sac. La seule chose qui avait put le décevoir, en cette journée, était de ne pas avoir pu être pleinement spectateur de son œuvre.

Il mélange les divers ingrédients dans un large saladier en aluminium, arrosant le tout d'une sauce préparée à côté. Oui, c'était la seule chose qu'il pouvait déplorer. Mais tout s'était passé à merveille. Petit matériel anodin en poche, il s'était rendu dans un fameux centre-commercial du centre ville, y avait déposé un appareil petit, mais à l'efficacité redoutable, avait fait mine de faire quelques achats, et enfin, s'était retiré. Et alors qu'il longeait une avenue voisine, une simple pression sur un interrupteur avait suffit. Au fur et à mesure que le décompte se faisait dans sa tête, il n'avait su empêcher son sourire de s'élargir. Et quand enfin, il était sûr d'avoir entendu une explosion au loin, il avait feint de s'étonner, en se retournant, sans pour autant s'attarder de trop...

Soo Mee ne serait certainement pas ravie de cette annonce. Son travail était dur depuis quelques temps. Il n'était pas rare pour le jeune homme de l'entendre râler, surchargée de travail qu'elle était. Bien sûr, il avait de la compassion pour elle – un peu. Il ne pouvait que taire la vérité. Que se passerait-il si elle venait à apprendre qu'il était un des fautifs ? Il préférait ne pas y songer. A dire vrai, c'était chose qui lui semblait impossible, inconcevable, inimaginable. Il ne concevait même pas que la brigadière puisse le soupçonner ; vu la nature de leur relation, il se complaisait bien dans un fameux dicton. L'amour rend aveugle. Et il n'avait jamais trouvé ça aussi... Amusant, oui.

Casserole déposée sur le feu, il y transvase le contenu du saladier. Surveillant le tout en remuant de temps à autres, il s'occupe en même temps de mettre la cuiseuse à riz en route quand la porte d'entrée se fait entendre. Sans bouger de son poste, à entendre les pas dans le couloir, il se doute que ça ne pouvait qu'être Soo Mee. Attentif à l'approche, le jeune homme se désintéresse de ses occupations quand il suppose que la jeune femme se trouve sur le pas de la porte. Il se retourne, et effectivement, elle était là. La mine fatiguée et agacée, le regard droit devant elle, exténué et... Quelque chose d'autre. Que Ga Ram n'arrive pas à identifier à prime abord. Un je-ne-sais-quoi indéfinissable qu'il n'avait jusqu'à là jamais vu dans le regard de la belle. Il préfère en faire fi, comme s'il n'avait rien remarqué. Tout sourire, il s'approche, caresse rapidement les contours de sa mâchoire. « Hey ! » dit-il, avant de saisir son menton et l'embrasser longuement.

Leurs lèvres séparées, il lui adresse un sourire. Sincère, mais pas nécessairement très joyeux. Il ne devait pas feindre de ne pas avoir entendu parlé de l'explosion d'aujourd'hui. Déposant ses mains sur les hanches de son amante, il la ramène un peu contre lui. « Tu étais sur le terrain, aujourd'hui ? » demande t-il. Il se doutait que c'était le cas... Et même si elle n'y était pas, elle avait forcément été mise au courant pour les événements. Mais il priait pour qu'elle ne l'ait pas aperçu. Dans le pire des cas, il pourrait toujours lui faire gober un nouveau mensonge. Le regard plongé dans les yeux de Soo Mee, il remarque cette expression étrange n'en est pas parti. Une drôle de façon de le regarder, peut-être un peu distante. Pas trop. Mais juste assez pour qu'il s'en rende compte. Caressant la joue de la jeune femme, il penche un peu la tête, pour demander ; « Qu'est ce qu'il y a ? » Elle comprendrait sûrement qu'il ne parlait pas de cette après-midi...


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Mer Fév 05 2014, 03:09

Enervée et fatiguée. Ça résumait assez bien l’état d’esprit de Soo Mee alors qu’elle rentrait du boulot. La nuit était déjà tombée depuis un bon moment et elle n’avait envie que d’une chose : rentrer chez elle. Quoi que, elle savait que Ga Ram était chez elle, ce qui était une bonne nouvelle en soit non ? À vrai dire, elle était un peu hésitante depuis cette après-midi, commençant à avoir des doutes. Pourquoi depuis ce court laps de temps ? Malheureusement pour les citoyens de Séoul qui avait désiré faire du shopping cette après-midi, une bombe avait explosé dans l’un des magasins d’un centre commercial assez réputé, faisant moins d’une dizaine de morts, mais plusieurs dizaines de blessés. Et franchement qu’est-ce qu’il y avait à faire dans un contexte pareil ? Le mal était déjà fait et à part l’équipe de déminage qui pouvait récupérer les débris de la bombe, elle avait eu l’impression d’être inutile avec les autres brigadiers. L’encadrement de la population avait été fait rapidement et le reste ressortissait des équipes médicales. Quel était le rapport avec Ga Ram ? Elle était sûre et certaine de l’avoir vu sur place, proche du magasin qui avait subit les dégâts et inconsciemment plusieurs idées lui étaient venues en tête. Méfiance oblige avec le boulot, elle en était même à penser qu’il pourrait avoir un lien avec tout ça ? C’était gros, mais l’idée avait germer depuis cette après-midi et s’était développé, retransformant des situations avec ce point de vue. Cela lui avait totalement retourné le cerveau, elle était perdue et avait l’impression de sombrer dans la paranoïa aigüe, mais qui pourrait être légitime non ? Elle était en train de se chercher des excuses pour penser ça de l’homme qu’elle aimait depuis quelques mois déjà.

La jeune femme avait hésité quelques secondes à passer la porte de son propre appartement. Si elle commençait à poser des questions, à coup sûr qu’ils se disputeraient ou qu’ils auraient une longue discussion. Peut-être même qu’elle le blessera, sans le vouloir. La fatigue et la pression du boulot n’aidaient pas. La colère que les terroristes aient réussi leur coup cette fois-ci non plus. Soo Mee claqua sans trop le remarquer la porte à cette pensée et posa son sac dans l’entrée avant d’enlever ses chaussures et de tourner la tête vers la cuisine d’où provenait des bruits de cuissons et d’ustensiles qu’on utilisait. Une odeur délicieuse lui arriva et elle gémit silencieusement, comment s’en prendre à lui, à lui faire subir limite un interrogatoire alors qu’il était si prévenant et gentil avec elle depuis le début de leur relation ? Depuis le premier jour où ils s’étaient rencontrés même. Mais peut-être que c’était prémédité ? Elle secoua la tête, agacée par elle-même, par les pensées qui s’insinuaient en elle et s’avança jusqu’à la porte de la cuisine, s’arrêtant à l’encadrement un moment. Le voir comme ça lui fit se remémorer les images de cette après-midi et un éclat de méfiance la prit instinctivement.

Mais la jeune femme se sentie fondre et toutes ses résolutions d’être un peu distante pour lui montrer qu’il faillait qu’ils parlent s’envolèrent quand il lui sourit avant de l’embrasser. Des claques, elle ne méritait que ça, c’était beau la détermination. La jeune femme profita néanmoins de ce moment et approfondit le baiser, laissant la tendresse prendre la place de la méfiance pendant quelques instants. Séparent leurs lèvres, le jeune homme détruit encore un peu plus sa résistance avec un nouveau sourire et des gestes tendres. Elle frissonna légèrement en sentant ses mains contre ses hanches alors qu’il la rapproche de lui et lève les yeux, croisant son regard. Sa question fait ressurgir tous ses doutes et sa méfiance envers son amant, mais elle se retient de se dégager pour le moment, détournant simplement la tête. Elle hocha la tête, se massant les tempes d’une main. « Oui … au centre commercial, tu as dû en entendre parler, mh ? » La jeune femme soupira. « Plusieurs morts et plusieurs dizaines de blessés. C’était la panique, ça m’a épuisée. » Elle garda son regard ancré dans le sien un moment, est-ce qu’il allait lui dire qu’il était là-bas ? Ah elle ne savait pas si elle devait se détester de penser ça, de penser autant de mauvaises choses, elle se faisait peut-être des idées après tout, mais l’enseignement de son père lui avait toujours appris à ne faire confiance à personne tant que celle-ci n’avait pas prouvé plusieurs fois sa valeur. Et Ga Ram, lui avait déjà prouvé qu’elle pouvait avoir confiance en lui, alors pourquoi ? Il dut remarquer que ses pensées se bousculaient dans sa tête car il caressa sa joue et lui demanda ce qu’il y avait.

Soo Mee recula en soupirant, se dégageant de son emprise. Si elle était collée contre lui, elle n’arriverait jamais à le questionner. Cette façon qu’elle avait de considérer tout le monde comme des suspects, des claques, réellement, c’est tout ce qu’elle méritait certaines fois. Elle s’avança vers le plan de travail qui servait aussi de table et s’assit à une des chaises hautes. « Dis-moi … tu étais où cette après-midi ? » Elle croisa son regard. « Ne me mens surtout pas … » Ce n’était pas vraiment une menace, ça aurait pu, mais c’était plus une supplication, elle détestait le mensonge quand cela venait des personnes qu’elle aimait. Détournant la tête, elle regarda les plaques de cuissons qui chauffaient plusieurs ustensiles d’où se dégageait l’odeur qu’elle avait sentie en rentrant. « Si tu fais exploser ma cuisine, je te promet que je boude et que je te met dehors. » dit-elle, un léger sourire, un peu forcée, aux lèvres tentant de faire passer sa question d’avant comme une demande toute simple et banale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Jeu Fév 06 2014, 00:07

Soo Mee raconte brièvement sa journée. Elle était effectivement au centre commercial aujourd'hui. De ce fait, il y avait une chance pour qu'elle l'ait vu. Que ça soit réellement, ou par les vidéos de surveillance. Quoi qu'inconscient et avide de risque, Ga Ram n'était pas stupide. Il avait été prudent. Il avait bien prit garde que personne ne l'ait vu, et qu'aucune caméra n'ait put enregistré ses faits et gestes. Comme toute personne présente là-bas, il pouvait être suspecté. Mais il n'y avait aucune preuve concrète allant contre lui. Qui plus est, il pouvait profiter d'un avantage ; l'amour que lui vouait la brigadière. Bien sûr, il ne pouvait pas compter uniquement là-dessus. C'était un atout à utiliser avec parcimonie. Mais une carte qu'il comptait bien jouer malgré tout.

Quand la jeune femme se détache de lui pour s'éloigner, cette chose qu'il avait perçu au fin fond de son regard lui apparaît clair comme de l'eau de roche. De la suspicion. De la méfiance. Se laissant apparaître un peu vexé, mais étant réellement dérangé, il revient vers la plaque de cuisson pour surveiller son plat. Son regard revient vers la jeune femme, sérieux, quand elle le somme de ne pas lui mentir sur son après-midi. Un sourire taquin étire ses lèvres. « J'étais chez mon amant, évidemment. » dit-il avant de laisser un soupir amusé s'échapper. Maigre diversion, durant laquelle il continue à remuer le contenu de la casserole, le temps de réfléchir rapidement. Si elle posait la question ainsi, lui demandait la vérité, et qu'en plus, elle était au centre commercial, elle avait du le voir. Elle voulait mettre sa sincérité à l'épreuve. « Tu m'as vu au centre commercial, n'est ce pas ? » demande t-il, sérieusement, sans la regarder.

Il goûte rapidement le plat en train de chauffer. Jugeant que la cuisson était satisfaisante, il ferme le gaz, stoppe la cuiseuse à riz. Son amante reprend bientôt la parole... Et même si un sourire arque faiblement ses lèvres, il sentait bien qu'il vibrait en sa voix une once de reproches et de doutes. Ga Ram la contemple un court instant sans mot dire. Il voulait faire sentir à la jeune femme qu'il était blessé. En silence, il sort des assiettes, qu'il remplit à parts égales de riz et de farce. Ceci étant fait, il tend une des assiettes à Soo Mee, et une paire de couverts. « Raté. Je préparais du bulgogi. » Un petit sourire est adressé à Soo Mee, avant qu'il ne vienne s'asseoir à coté d'elle, assiette et couverts en main. Il souffle sur une bouchée, la déguste longuement en silence, et avale. Il lâche un soupire, avant de tourner les yeux vers sa belle ; « Tu me soupçonne, Soo Mee ? » demande t-il d'une vois neutre.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Sam Fév 08 2014, 22:50

Soo Mee était un peu perdue, perdue dans sa paranoïa naissante qui laissait place à des soupçons de plus en plus forts envers l’homme qu’elle aimait. Elle avait du mal à croire qu’elle pouvait penser ça de lui, mais son métier lui avait appris que n’importe quel petit détail pouvait être important. Et le voir dans le centre commercial, car elle était sûre de l’avoir vu, elle n’avait pas voulu paraître insistante en regardant les caméras de surveillance quand elle l’avait vu, mais cela avait suffit à la faire douter. Il aurait très bien pu être là pour faire des courses et n’importe quelle petite amie normale devrait plutôt se réjouir qu’il soit parti avant l’explosion. Mais dans sa tête, ça ne résonnait pas du tout comme ça. Elle avait vu tellement de choses par son métier qu’elle se méfiait constamment. Mais cette méfiance s’était vite envolée pendant quelques instants, au moment où Ga Ram avait posé ses lèvres contre les siennes. Elle l’aimait. Elle ne pouvait pas l’ignorer, ni même se mentir sur ce sujet. Mais désormais, elle avait des doutes. Et avec toute la délicatesse dont elle pouvait faire preuve, elle n’avait pas tardé à lui demander où il était cet après-midi, non sans se détacher de son étreinte. Elle devait avoir les idées claires.

Assise sur une des chaises, elle l’observa alors qu’il était retourné près des plaques de cuissons. Son regard croise de nouveau le sien et elle prit sur elle pour ne pas s’énerver lorsqu’il lui répondit, visiblement amusé par sa question. Elle leva les yeux aux ciels, laissant un silence s’installer, sa plaisanterie n’allait pas la mettre de meilleure humeur. La jeune femme allait finalement rétorquer quand il reprit la parole. Ses yeux contemplèrent le dos de son amant qui avait les yeux fixés sur ses casseroles. « Oui, par les caméras de surveillance du centre. » Au moins, il ne niait pas y être. Elle se tut un moment, ne sachant trop comment continuer. Elle se contenta de l’observer les servir, répartissant la nourriture dans deux assiettes. Le fixant, elle pouvait très bien se rendre compte qu’elle l’avait blessé. Elle soupira et détourna la tête, tentant de faire passer sa question d’avant comme une lettre à la poste, mais c’était raté. Elle posa les yeux sur lui et attrapa l’assiette et les couverts qu’il lui tendait. « Merci. Ça sent bon en tout cas. » Elle n’avait pas vraiment le cœur à manger, malgré sa journée épuisante, mais elle tâcha de prendre une première bouchée, tentant d’oublier qu’elle venait peut-être de créer une première fissure dans leur couple.

Elle ne savait plus trop quoi penser à vrai dire et la question de Ga Ram la mit encore plus mal à l’aise. Elle prit une autre bouchée pour ne pas avoir à répondre tout de suite et évita son regard pour l’instant. Elle mâcha sa bouchée avant de finalement tourner la tête pour le regarder. Lui mentir ou non ? « Je soupçonne toute personne présente au centre commerciale peut avant le drame. » Et ce n’était pas si faux que ça. Elle soupira. « Je … » Elle reposa sa fourchette. « Je ne veux pas te blesser d’accord ? Crois-moi. Mais … qu’est-ce que tu faisais là-bas ? Tu n’avais aucuns sacs sur toi et tu es partie quelques minutes avant l’explosion. Ça me suffit amplement pour … » Elle eut du mal à finir sa phrase. « … pour avoir des doutes. Mais tu n’es pas le seul. » Maigre consolation, ce n’était même pas rassurant en soit. « Dis-toi que ça évitera juste l’interrogatoire à la brigade…. » Elle se mordit la lèvre inférieur et se massa une tempe avant de passer sa main dans ses cheveux, les rejetant en arrière. « Je veux juste … ne plus douter … ça me fait pas plus plaisir qu’à toi … mais ce n’est pas parce qu’on est … ensemble que je ne dois pas te soupçonner. Je suis désolé. Vraiment … » Elle détourna la tête et baissa les yeux sur son assiette. Qu’elle était exemplaire comme petite-ami n’est-ce pas ? Soupçonner son amant juste parce qu’il était présent peu avant un attentat. Mais d’un côté, elle n’arrivait pas à se dire que ce n’était pas justifié. Son père lui avait toujours appris à se méfier de n’importe quelle personne. Et en particulier de ses proches. Surtout les proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Dim Fév 09 2014, 00:24

Sa « plaisanterie » ne l'avait pas faite rire. Il s'y attendait. Et à dire vrai, il n'avait dit ceci que pour attirer son attention ailleurs, avant d'admettre la vérité. Ou tout du moins, pour le faire indirectement. Le jeune homme demande à son amante si elle l'avait bel et bien vu au centre commercial, ce qu'elle confirme. Elle l'avait aperçu sur les enregistrements des caméras de surveillance. Logique. En revanche, ce qui l'étonnait grandement, c'était que Soo Mee puisse le soupçonner aussi rapidement, sans avoir d'autre preuve valable que sa présence. Ça le contrariait. Peut-être avait-il un peu trop compté sur l'amour que la jeune femme lui vouait, et sur le voile que cette affection ait pu constitué. Mais tout n'était pas perdu. Ga Ram avait plus d'une corde à son arc, et ne se laisserait pas aller aux aveux. Non, ça, il en était hors de question.

Ce qu'il devait prendre en compte, en revanche, c'était que Soo Mee était prête à soupçonner ses proches. Conscience professionnelle, sûrement. Il ne pouvait qu'admirer cet aspect de sa personnalité, et en jouer. Quand elle avoue l'avoir aperçu, il a un petit claquement de langue sonore, agacé. Pourtant, il n'ajoute rien. Il se contente de servir le plat, prends place, et commence à manger en silence, sans grand appétit. Il ne savait pas trop sur quel terrain jouer. Tout innocent serait énervé d'une telle accusation. Mais en un sens, rester calme et faire preuve de bonne foi serait la meilleure des façons de leurrer la belle. Il prend une bouchée, mâche lentement, avale. Il devait aussi trouver une raison valable aux yeux de Soo Mee pour qu'il se soit rendu au centre commercial, sans y avoir rien acheté. Ou tout du moins, en en étant sorti sans sac, puisque c'était un des points qu'elle relevait.

Elle soupçonnait toute personne présente avant l'attentat, il en faisait partie, et elle en était navrée. Elle ne voulait pas le blesser. Mais les faits étaient là, il était suspect, comme d'autres personnes. Il tourne le visage vers elle, l'observe d'un regard énervé. Il se contente d'inspirer pour se calmer. Il devait s'expliquer sur ce qu'il était allé faire là-bas. Aussi répond-il d'une voix aussi neutre que possible, mais qui se devait de trahir une petite tension ; « Je me suis rendu à l'espace quincaillerie de la grande surface, mais la file d'attente y était trop longue. J'ai voulu voir s'il y avait un magasin du genre dans la galerie, mais rien. Ce qui explique que je sois sois sorti sans sac. » Il prend une petite pause, avant de reprendre d'un ton un peu plus grinçant ; « Donc même si j'avais acheté quelque chose, je serai sorti sans rien d’apparent. » Il secoue un peu la tête. Ça devait paraître normal à la brigadière qu'il soit agacé, mais devait éviter de se faire trop amer. « Excuses-moi. Bref, je suis parti pour aller en ville, pour trouver un magasin du genre. » Ce disant, il sort de sa poche le trousseau de clefs que Soo Mee lui avait donné quelques mois auparavant, et un autre identique. Il dépose les clefs sur la table. « J'aurais du t'en parler avant, peut-être. Mais j'aimerais qu'on s'installe ensemble. » annonce t-il d'une voix posée, et un tantinet déçue.

Elle parle alors d'un interrogatoire à la brigade. Là-dessus, Ga Ram rebondit d'une voix inquiète ; « Je sais pas. Si je suis effectivement suspecté... Peut-être qu'ils penseront que vu qu'on est ensemble, tu n'es pas assez impartiale. Non ? » Se rendre à la brigade pour se faire interroger ne le dérangeait pas. Si ça pouvait l'innocenter, il n'hésiterait pas. A dire vrai... Ça l'amuserait presque. En tout cas, elle le disait elle même ; ils avaient beau être ensemble, Soo Mee ne pouvait pas se permettre de balayer ses soupçons professionnels d'un revers de main...


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Dim Fév 09 2014, 02:43

Soo Mee ne savait pas si elle devait commencer à s’inquiéter de soupçonner ses proches, enfin elle n’avait jamais soupçonné sa mère ou sa sœur de quoi que ce soit, mais si elle commençait à avoir des doutes sur la personne qui partageait sa vie, elle allait finir seule. Car cela pouvait être vu clairement comme un manque de confiance envers l’autre. Ce qui n’était pas du tout cas le cas envers Ga Ram, elle avait confiance en lui, elle l’aimait réellement, mais elle savait aussi que l’ennemi pouvait être partout – fichue paranoïa – et elle avait toujours peur qu’il puisse être au plus proche d’elle. Surtout avec ce qui s’était passé avec Tao autrefois. Une erreur qu’elle ne referait jamais. Mais pourtant son amant n’avait jamais rien fait de mal, il n’avait jamais rien fait pour qu’elle puisse émettre des doutes, il était presque parfait, tout le monde a des défauts après tout, même si elle avait du mal à les remarquer chez lui. Mais comme on dit l’amour est aveugle et assurément c’est ce qui lui faisait le plus peur. D’être aveuglée par ses sentiments.

Quand la coréenne fait remarquer au jeune homme qu’elle l’a, en effet, aperçu sur les caméras de surveillance, elle déplore presque son manque de réaction, à part son claquement de langue qui semble montrer un léger agacement. Elle sait bien qu’au final, les « preuves » sont maigres, mais ce qu’elle avait vu avait suffit à lui mettre le doute. Muré dans leur silence commun, la jeune femme le laissa faire, le remerciant quand même pour le repas et se força à manger quelques bouchées, l’ambiance qu’il y avait entre eux deux n’aidait pas à ouvrir l’appétit. Elle se décida finalement à lui avouer ce qu’elle lui reprochait au final, enfin ce n’était pas des reproches en soit, c’était simplement des questions qui pourraient lui permettre d’éclairer un peu le contexte. Avoir les détails qui lui échappaient pour lui permettre de comprendre pourquoi il avait été là-bas sans aucune raison apparente avant de partir quelques minutes avant l’explosion. En tout cas il semblait assez énervé, qu’elle le soupçonne ? Ou qu’elle ait des doutes aussi facilement sur lui ? Après tout, il aurait pu être là-bas comme n’importe quel autre citoyen lambda, sauf qu’il était en couple avec un agent de la brigade antiterrorisme qui avait l’habitude de voir le mal partout même dans des personnes qu’on ne soupçonnerait pas. De plus, il semblait déçu et ça lui brisait le cœur de savoir qu’elle brisait ainsi l’harmonie qui s’était installée entre eux depuis le début. L’écoutant, elle ne put s’empêcher – et le regretta amèrement – d’entendre une légère tension de sa voix. Pourtant ses explications tenaient la route et elle resta silencieuse. Et puis, il lui asséna un grand coup quand il déposa deux trousseaux de clefs sur la table.

Surprise ? Oui. Mais surtout, elle s’en voulait énormément. Se baffer était limite trop gentil. La déception dans la voix de Ga Ram lui faisait encore plus de mal. « Je … » Elle se mordit la lèvre inférieure avant de repousser son assiette, posant ses coudes sur la table, se prenant la tête entre les mains. « Je te demande pardon … » Elle déglutit avant de reprendre. « Je suis désolée de te demander ça, mais … il me faudrait le nom de l’établissement et le reçu s’il te plait … Je veux te croire, je te le jure, mais sans preuve réelle, je … » Elle fit une pause, presque désespérée parce qu’elle faisait subir à son amant, ses doutes qui gâchaient tout. Elle se redressa légèrement. « Ah je suis vraiment horrible avec toi hein ? Je ne te mérite pas du tout … » La jeune femme soupira, regardant droit devant elle, elle n’avait plus vraiment envie de voir son regard rempli de déception à son égard. « Si tu as un ticket, j’aurais juste besoin de ça pour t’innocenter, sinon je demanderais à Sang Hyeon de t’interroger oui. Ça vaudra mieux. » Elle n’avait confiance qu’en son coéquipier pour ça, il ne la mettrait pas mal à l’aise comme pourrait le faire certains collègues. Finalement, elle réussit à tourner le regard vers lui. « Je ne veux pas te perdre. » souffla-t-elle. Elle attrapa un des trousseaux, se mordant la lèvre de nouveau. « Bien sûr que je veux habiter avec toi … encore faudrait-il que tu en ais encore envie … » Elle reposa le trousseau en soupirant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Mar Fév 11 2014, 21:17

La faire culpabiliser ne serait pas difficile, et il le savait. Et le pire, c'était qu'il n'avait aucun scrupule à jouer là-dessus, surtout si ça pouvait le sauver. Il ne pouvait pas se faire pincer maintenant. Pas alors qu'il avait mené sa mission à bien, qu'il pouvait l'exploiter pleinement... Et qu'il était bien à ses côtés, aussi. Le nier aurait été absurde ; si Soo Mee ne lui plaisait pas, et qu'il ne l'aimait pas au moins un peu, il n'aurait pas pousser le vice à ce point. Pourtant, il ne pouvait pas non plus dire qu'il lui vouait l'amour qu'il aurait du, en tant qu'amant. Mais ça ne lui donnait aucun cas de conscience... Heureusement pour lui, dira t-on.

Il savait qu'en posant le double des clefs sur le plan de travail, la jeune femme s'en voudrait de le soupçonner. Pourtant, à la base, quand il s'était rendu à l'établissement pour faire reproduire les clefs, il ne pensait pas qu'il en aurait une telle utilité. Tout du moins, pas aussi tôt. Il était ravi de la voir aussi désemparée ; il se pensait sauvé. Il avait une preuve de son innocence, elle ne pouvait pas aller à son encontre, et n'avait rien pour le soupçonner. Une victoire qu'il savoure en silence, le visage impassible.

En tout cas, c'est ce qu'il pense pouvoir faire. Car soudainement, alors que Soo Mee lui demande des preuves écrites de son fait, il se trouve naïf. Terriblement naïf. Et elle, il la découvre plus impartiale qu'il ne l'avait pensé, plus professionnelle. Malgré son discours, la btigadière ne perdait pas le nord, même s'il était évident qu'elle se sentait mal. Il reste silencieux un instant. Il était surpris, certes. Mais il ne se trouvait pas dans une impasse. Il s'était effectivement rendu à cette boutique, avait la facture. « Je comprends. » dit-il. Il se lève, va cherche son porte feuille, en sort le ticket de caisse qu'il avait conservé, par chance. « Voilà. C'est la boutique dans la même rue que dans le bar dans lequel je travaille. » dit-il en tendant la facture à son amante.

La jeune femme reconnaît sa culpabilité, se trouvant ignoble vis-à-vis de lui. Ga Ram avale une nouvelle bouchée. « En effet, ça me blesse. » Il tourne ensuite le visage vers la jeune femme, pour reprendre, d'une voix un peu plus froide qu'à son habitude ; « Mais... Je suppose que c'est normal que je sois sur la liste des suspects. C'est ton boulot qui veut ça. » Elle poursuit, disant que la facture suffirait pour l'innocenter, normalement. Sans quoi, il devrait sûrement passer devant Sang Hyeon, son collège, pour se faire interroger. Il soupire, et reprend ; « Écoute... Si ça ne suffit pas, malgré le ticket de caisse, je passerai un interrogatoire. Si c'est la seule façon de me faire innocenter à cent pour cent, alors je le ferai. » Et il était véritablement prêt à cette éventualité. Flirter avec l'ennemi d'aussi près... Ça avait tout à fait de quoi répondre à ses besoins d'adrénaline.

Soo Mee finit par tourner le regard vers lui. Elle ne voulait pas le perdre, et oui, elle voulait vivre avec lui. Seulement, la jeune femme craignait que ses soupçons ne puissent que jouer en sa défaveur. Un sourire doux arque les lèvres du terroriste, tandis qu'il tend la main pour saisir celle de la demoiselle. « Je te l'ai dit, je comprends. C'est pas grave. » dit-il d'une voix qui se dit dénuée d'aigreur. Il n'avait pas besoin de la faire se sentir encore plus mal. Sa main se resserre. « On peut essayer de passer à autre chose ? Tu me diras ce qu'il en sera demain. »


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Sam Fév 15 2014, 22:43

Ses pensées se bousculaient alors qu’elle fixait le deuxième trousseau de clefs. Qu’il en fait un double sans lui en parler ne la dérangeait pas du tout, elle était d’un côté surprise et de l’autre heureuse. S’il voulait qu’ils s’installent ensemble, c’est parce que c’est réellement sérieux entre eux deux et qu’il voulait officialiser encore un peu plus. L’idée de l’avoir toujours à ses côtés, le matin et le soir quand elle rentrerait, savoir qu’il serait là pour elle, rien ne pouvait la rendre plus heureuse. Nombre de fois elle avait entendu de part ses amies ou certaines collègues que les garçons n’aimaient pas s’engager trop rapidement, n’aimant pas montrer leur attachement avec trop d’ardeur. On pouvait presque dire qu’elle était tombée sur la perle rare.

Néanmoins malgré cet alibi, elle ne put s’empêcher de lui demander une preuve physique, matérielle pour le consolider. Elle aurait pu le croire sur parole, mais malgré tout l’amour qu’elle portait à Ga Ram, elle réussissait à garder sa lucidité et son professionnalisme malgré le cadre personnelle. Après tout, elle n’était pas jusqu’à aller à le traîner à la brigade. Mais pourtant elle ne pouvait s’empêcher de se sentir mal, mal de faire subir ce semblant d’interrogatoire à son amant, de le soupçonner lui. Pourtant elle préférait que les questions viennent d’elle plutôt que d’autres. Elle le suit du regard alors qu’il part chercher son portefeuille avant de revenir pour lui tendre un morceau de papier. Elle lui prend doucement des mains avant de vérifier date et heure et le nom du magasin. Elle se remémora parfaitement l’établissement dont il lui parlait et hocha simplement la tête. « Merci, j’utiliserais ça demain pour t’écarter de la liste. » Elle posa la facture sur la table avant de s’excuser platement, désespérée par elle-même et se trouvant horrible avec lui. Il était assez rare que la personne que vous aimiez vous soupçonne de crimes terroristes et aille jusqu’à vous demander un alibi n’est-ce pas ?

Elle grimaça en l’entendant lui dire que oui, ça le blessait. Rien qu’avec ses mots, elle sentie son cœur se déchirer, et son ton plus froid quand il continue, l’acheva. Elle geignit faiblement. « Je suis … vraiment désolée… » Elle se tourna vers lui, ne quittant pas sa chaise et leva le bras pour caresser doucement sa joue, se mordant la lèvre inférieure. Elle secoua la tête alors qu’il lui expliquait qu’il était prêt à aller à la brigade si la facture de la quincaillerie ne suffisait pas. « Non c’est bon, je verrais avec Sang Hyeon, mais il sait que malgré tout, je suis assez impartiale, surtout avec mes proches. Mon père m’a toujours appris à ne faire confiance qu’à très peu de monde. » Elle baissa la tête, ainsi que sa main. Elle se détourna, elle n’avait pas vraiment envie d’affronter un regard blessé ou accusateur. Restant un moment hors de portée, elle finit par tourner de nouveau la tête vers lui. Soo Mee tenait réellement à Ga Ram et ne voulait pas le perdre. Elle le laisse saisir sa main et soupira, baissant les yeux sur leurs mains liées. « Je t’avais prévenu que mon travail n’était pas tendre, autant avec moi qu’avec ceux qui m’entourent… » Elle lève finalement son regard pour croiser le sien, esquissant un léger sourire avant de hocher la tête. « Oui, tu as raison. » S’avançant, la jeune femme pose sa main de libre sur la joue du jeune homme et presse doucement ses lèvres contre les siennes, l’embrassement tendrement, comme si elle cherchait également à s’excuser.

Reculant légèrement, la brigadière souffle contre ses lèvres. « Je t’aime. » C’était la première fois qu’elle le lui disait de cette façon, ces trois mots. Ah, peut-être qu’elle l’avait dit trop tôt ? Elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui réponde. Mais de son côté, elle avait un peu de mal à cacher ses sentiments et ses émotions face à lui, à la limite du livre ouvert. Elle lui sourit avant de l’embrasser furtivement sur la joue et de reculer pour s’asseoir correctement. « Je m’en voudrais de ne pas profiter de ce que tu as préparé. » Elle récupéra son assiette et recommença à manger, prenant plusieurs bouchées en silence. Son regard se posa sur les deux trousseaux de clefs posés sur la table. « Alors … tu veux venir habiter chez moi ? Tu vas vendre ton appartement ? Ça ne me dérange pas si tu le garde un moment, je peux comprendre que tu en ais besoin pour toi. Je t’aiderais pour le loyer si tu veux le garder en plus. » Elle lui sourit gentiment. Tout le monde avait le droit à un jardin secret et arriver dans un appartement qui n’avait pas été le sien pouvait s’avérer délicat de ce côté-là, elle pouvait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Ven Fév 28 2014, 00:03

A priori, la seule facture qu'il lui avait donné suffirait à l'innocenter. Soo Mee lui explique que son collègue la savait impartiale, tout proches soient les suspects. Soit. Visiblement, Ga Ram n'avait plus vraiment de souci à se faire au sujet de cette après-midi ; il avait un alibi, et n'avait pas été prit sur le fait. Néanmoins, il y avait fort à parier qu'il resterait dans les dossiers de la brigade, tout innocent soit-il. De ce fait, il avait tout intérêt à rester vigilent... Et même, à redoubler de prudence. Il ne manquerait pas de faire un rapport dès le la première heure du jour suivant à Tao. Peut-être ce dernier aurait-il une idée lumineuse pour attirer les soupçons de la brigade sur une autre piste. Comme quoi, finalement, flirter d'aussi prêt avec l'ennemi n'était peut-être pas la plus brillante des idées. Si cette proximité avec Soo Mee lui apportait une certaine couverture, elle était tout aussi dangereuse ; il était plus facile de remonter jusqu'à lui s'il était suspecté dans une affaire d'attentat... Leur discussion en était la preuve même.

La main venue caresser sa joue s'abaisse, la jeune femme s'éloigne un peu. En tout cas, ce qu'elle ajoute était on ne peut plus vrai. « C'est vrai, j'ai signé en connaissance de cause. » dit-il avec un sourire léger, et ajoute, plus taquin ; « Mais en attendant, je te l'avais dit aussi ; il ne m'est rien arrivé. » Une dernière bouchée du met préparé est avalée, avant qu'il ne demande ; « Dis... Vous avez d'autres suspects, ou je suis le seul ? »

Soo Mee se tourne à nouveau vers lui, convenant qu'il était sûrement mieux de changer de sujet. Elle s'approche, l'embrasse doucement et... Souffle une déclaration. Ga Ram saisit le visage de son amante, caresse furtivement sa joue, et murmure à son tour, sans vraiment réfléchir ; « Moi aussi. » A son tour, il saisit les lèvres de sa belle, et se recule. La jeune brigadière reprend son repas, en silence, avant de ré-engager la conversation au sujet de leur future vie commune. Dans un premier temps, il se contente de hocher la tête, avant de reprendre, quand le sujet en vient à son appartement ; « Je pense le garder oui. J'ai pas mal d'affaires là-bas, et je ne me vois pas tout ramener ici. Et t'inquiètes pas, financièrement ça devrait aller. » assure t-il avec un sourire. Il ne pouvait pas se séparer de son propre domicile... D'une part parce que oui, il avait un paquet d'affaires chez lui, et qu'il ne pouvait décemment pas emmener tous les trésors de sa cave chez son amante sans se faire griller en moins de deux secondes.

Il se lève, récupérant les deux assiettes vides qu'il va déposer dans l'évier, sans s'en occuper de suite pour autant. La brigadière étant restée assise sur son tabouret haut, il vient l'enlacer tendrement par derrière, il dégage un peu la longue chevelure sur le côté, avant resserrer les bras sur elle. Logeant son visage dans son cou, il hume le parfum de la jeune femme, profitant de la chaleur de son épiderme. « Je suis vraiment soulagé que t'aies dit oui. Je flippais un peu que tu refuses, après ça... »


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   Sam Avr 26 2014, 22:18

Qu'il lui arrive quelque chose, c'était bien ce qui l'avait énormément angoissé au début de leur relation et avant même que celle-ci n'ait atteint ce stade. Encore maintenant, il lui arrivait de vouloir le joindre quand une nouvelle alerte à la bombe tombait dans la ville, pour s'assurer qu'il n'y soit pas. Trop stresser dans ce métier n'était pas une chose à faire, des milliers de contextes pouvaient se produire et si elle commençait à tous se les imaginer, elle était bonne pour rester cloîtrée chez elle. Depuis la mort de son père, elle s'inquiétait juste pour sa mère et sa sœur ; Ga Ram était une personne en plus à penser à protéger, et derrière il y avait ses protégés, ses amis. Elle y pensait peu souvent, mais depuis sa relation avec Ga Ram, ça la hantait de plus en plus souvent. Mais pourquoi y pensait-elle maintenant ? S'il été resté dans ce centre quelques minutes en plus, il aurait pu être blessé et cela la rendait malade. Elle faillit se mettre une gifle, cela n'était pas arrivé, qu'elle chasse cette idée de sa tête.

Mais il n'avait pas tord, elle lui avait bien expliqué avant qu'il n'entame leur relation ce qu'il pouvait risquer à être en couple avec elle. Elle avait été plutôt heureuse de voir qu'il tenait autant à elle pour ne pas craindre des menaces bien réelles. La jeune femme retourna à son assiette avant de tourner le regard vers lui quand il lui demande si d'autres personnes ont mis sur la liste des suspects. Elle hocha doucement la tête le temps d'avaler ce qu'elle avait en bouche avant de répondre. « Oui, deux, mais nous ne sommes sûrs de rien encore pour l'instant, il est un peu dur de repérer des comportements suspects dans une masse aussi dense. Quelques caméras ont été endommagés du côté de l'explosion, donc ils nous aient un peu dur de déterminer si une personne s'est plus ou moins attardées de ce côté là. » Elle secoua la tête. Il manquait quelques caméras stratégiquement bien placé à ce centre commercial. Mais il n'était pas le seul, beaucoup d'entre eux sont dans le même cas. Ils n'avaient pas la même notion que la brigade antiterrorisme des zones à couvrir.

Mais elle ne voulait plus parler boulot, elle avala une gorgée d'eau avant de se pencher vers Ga Ram pour poser ses lèvres contre les siennes. Soo Mee lui souffle trois mots et sent son cœur battre plus follement en l'entendant ré-enchérir avant qu'il ne reprenne ses lèvres. La jeune femme lui caresse doucement la joue avant de sourire et de se reculer également. Finissant son assiette, elle reprend la conversation à propos de son futur emménagement. Hochant la tête, elle commente. « D'accord, mais n'hésite pas si jamais tu es un peu juste en fin de mois. » Lui souriant, elle repousse son assiette vide avant de s'étirer légèrement. Le laissant faire, elle sourit et pose ses mains sur ses bras, se laissant aller contre lui. « Il ne fallait pas stresser pour ça, et puis tu n'as rien à te reprocher alors ne t'inquiète pas. » Elle dépose un baiser sur sa tempe avant de fermer les yeux. « Je bosse assez tard tous les jours de cette semaine, mais aussi ce week-end, tu n'auras qu'à commencer à déménager tes affaires sans moi si tu veux, vu que tu as les clefs maintenant. Et si tu as fini avant que je n'ai un congé, on ira fêter ça. » Elle se détourna légèrement et posa ses lèvres contre sa joue avant de glisser ses bras contre sa taille, restant contre lui. Elle était tellement bien avec lui qu'elle ne pouvait pas s'imaginer une seconde qu'il puisse partir ou que tout cela puisse se terminer. Ou alors le plus tard possible si elle ne voulait pas passer pour une gamine trop naïve qui croyait aveuglement au grand amour. Mais après tout, personne ne pouvait lire ses pensées, alors elle risquait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Why so suspicious ? ▲ feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP terminés
-