AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i just want you to be happy (Namour ♡)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: i just want you to be happy (Namour ♡)    Ven Fév 28 2014, 09:00


i just want you to be happy # Il Nam


Ce jour-là, j'avais un travail un peu particulier à faire. Ce n'était pas pour la brigade anti-terroriste, ni au service du gouvernement. En fait, c'était carrément hors-la-loi, mais je n'en avais rien a faire. C'était pour moi, et mon frère jumeau. Il n'y avait qu'à lui que je pouvais être aussi dévoué. J'étais clairement incapable de rester indifférent à lui, et je me devais de l'aider en cet instant. Il avait été arrêté quelques heures plus tôt. Je n'étais pas là lorsque l'arrestation avait eu lieu, je savais juste qu'au départ, les agents de police l'avaient pris pour moi, Oh Seung Hyun. C'était pour cela qu'ils m'avaient rapporté l'événement, l'air surpris de me voir avec eux alors qu'ils pensaient m'avoir arrêté, moi un terroriste caché, le matin même. Et bien non, celui qui était terroriste c'était bien Il Nam et non moi. Et il était mon frère, avant tout autre chose. Mon frère jumeau, mon obsession, l'objet de toutes mes pensées et mon attention. Je ne savais pas du tout pourquoi il me faisait cet effet-là, mais s'il y avait bien une chose certaine, c'est que c'était troublant. Et affreusement désagréable, à certains moments. La jalousie et la possessivité prenaient le dessus sans véritable raison lorsqu'il s'agissait d'Il Nam. Après tout, il était mon frère jumeau, c'était donc avec moi et moi seul qu'il devait rester...

Ce fut donc avec une détermination d'acier que j'avais décidé, presque sans aucune hésitation, d'aller le sortir de prison. Évidemment. Je m'étais donc préparé pour le coup monté mis en place. Il ne fallait pas que la police me remarque, ou que les gardes me voient. Certes, j'étais de la brigade anti-terroriste, mais vieux valait éviter que l'on me surprenne... Surtout à présent que ceux qui avaient arrêté Il Nam était au courant de notre fraternité. Ils pourraient aisément deviner que je voulais le délivrer... J'avais tout de même un pistolet sur moi, au cas où. Dire que je risquais de devenir un hors-la-loi juste comme ça... Enfin, c'était pour Il Nam, donc la question ne se posait même pas. S'il fallait que je finisse recherché, tant pis. Au moins ce serait avec lui, bien qu'un peu par la force des choses...

J'avançais dans les couloirs d'un pas décidé mais silencieux, guettant le moment où j'apercevrai mon jumeau, dans une des nombreuses cellules qui s'alignaient de chaque côté du couloir. M'arrêtant au coin d'un mur, je remarquai qu'un hommes était posté juste devant les portes grillagées des cachots. Soupirant légèrement, je sortis mon pistolet. J'allai devoir m'en servir si je voulais être tranquille... Le geôlier était juste devant moi, et me tournait le dos. Un jeu d'enfant. M'avançant légèrement, je lui assénai un coup avec la crosse de mon pistolet à l'arrière de la tête, le plus fort possible. Il s'écroula brusquement, inconscient. Je souris légèrement, satisfait.

_ Trop facile. murmurai-je.

Mon sourire s'élargit lorsque je vis enfin Il Nam. Mon jumeau adoré... Il était là, assis dans l'une des cellules devant moi. Il n'y avait personne pour le surveiller, ce qui me surprit au plus haut point. Bon... J'allai faire comme si je n'étais pas son allié, une fois que l'on serait dehors. Ce serait sans doute moins dangereux, autant pour lui que pour moi. Les yeux brillants, je me rapprochai de lui, avant de m'arrêter, m'accroupissant pour me trouver à sa hauteur.

_ Salut. Je viens te sortir de là.

N'attendant pas de réponse, je pris les clés que j'avais dérobées à l'homme évanoui juste à côté. Les glissant dans le verrou, je fus satisfait d'entendre le bruit qui annonçait que la porte pouvait à présent s'ouvrir sans difficulté. Je fus dans la cellule aux côtés d'Il Nam en un rien de temps. Il était si attirant, si parfait que je me sentais comme une bombe à retardement avec lui, instable et prêt à exploser à tout moment. Je me mordis la lèvre. Nous devrions sortir, et vite... Et pourtant, je savais que lorsqu'il serait libre, nous redeviendrons des ennemis. Mettant mes mains dans mes poches, je commençais à me poser la question. "Vais-je le délivrer dès qu'il me le demandera, ou voudrais-je rester un peu avec lui, quelque soit sa réaction ?"
Bon. C'était décidé d'avance... Je je lui ouvrirai pas la porte tout de suite. Il n'aurait qu'à engager la discussion s'il ne voulait pas s'ennuyer...

Je savais pertinemment qu'un policier, un de mes collèges ou un geôlier pouvait apparaître à n'importe quel moment. Je n'aurais qu'à user de la manière forte... Enfin... Il n'y avait que lorsque ça pouvait aider mon frère que je n'hésitais pas.

HRP. Désolée en ce moment tous mes RP sont nuls >_<

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Dim Mar 09 2014, 01:00

Toute la brigade anti-terroriste connaissait Il Nam mais pour différente raison, certains le connaissaient pour ses méfaits alors que d'autres le connaissaient comme étant le jumeau maléfique de SeungHyun, un membre de la brigade mais aussi jumeau longtemps caché du terroriste. Ce dernier était tout le temps traqué, il avait littéralement les chiens de garde au cul et il s'amusait à provoquer la colère de cette unité contre les forces terroristes. Mais il y eut des jours où le pauvre Il Nam n'avait pas eu de chance, aujourd'hui était l'un de ces rare jours. Suivit ou plutôt coursé dans les rues de Séoul, il s'était fait coincé dans une ruelle comme un débutant mais en plus de cela il s'était fait mordre à la jambe par l'une de ces saloperies de bestioles que l'on appelait chien. Ces pots de colle de la brigade anti-terroriste le suivaient depuis quelques jours déjà, Il Nam n'était plus tranquille nulle part depuis qu'il s'était fait repéré. Il s'en foutait pas mal, et s'amusait même de cela. Cela ne lui faisait pas grand chose de s'être fait arrêté à l'instant même malgré qu'il veuille à sortir rapidement d'ici pour continuer sa vengeance. On avait enfermé le jeune coréen dans une cellule de leur quartier général surprotégé pour qu'il ne puisse s'enfuir, dans quelques heures il allait être soumit à un interrogatoire intransigeant où ils n'hésiteraient pas à user de la violence pour le faire parler sauf qu'il ne dirait rien, il se contenterait de rire d'un air moqueur ce sourire coupable aux coins des lèvres. Il n'avait pas peur de cela, mais il savait surtout qu'une certaine personne viendrait dans peu de temps le sortir d'ici, l'acte de son « sauveur » allait être tellement prévisible que ce ne serait plus une surprise. Il savait que son jumeau allait venir à sa rescousse, il le savait car même loin l'un de l'autre ils savaient ce que l'autre ressentait à ce moment là, l'un des dons des jumeaux. L'empathie était quelque chose de très intéressant pour les jumeaux.

Tiens quand on parle du loup, on en voit la queue. Assis au fond de la cellule, Il Nam avait la tête baissé comme s'il réfléchissait mais il entendait de petits bruits de pas qui indiquait que son frère était en chemin. Trop prévisible ce jeune homme, le terroriste ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire satisfait lorsqu'il entendit le garde s'écrouler au sol. Peu de temps après la porte de la cellule s'ouvrit et Il Nam daigna enfin relever son visage vers son jumeau. Un léger sourire au coin des lèvres et le sud-coréen se leva du lit poisseux sur lequel il était assis mais il manqua brusquement de tomber ayant complètement oublié la morsure de ce foutu chien de garde qui lui avait fait une belle marque de sang sur le pantalon. Il se rattrapa au lit tout en soupirant énervé de ne pas pouvoir marcher correctement mais il gardait son sourire fier en direction de sa réplique conforme.

« J'ai cru que tu viendrais jamais. T'en as mit du temps, p'tit frère. » Lui dit-il en lui souriant.

« P'tit frère », Il Nam aimait rappeler continuellement à son jumeau que celui qui était sorti le premier du ventre de sa mère avait été le terroriste. Cela était logique sinon ce serait Seung Hyun qui aurait été adopté par le couple homosexuel. Il attendit encore s'étant quasi adossé contre le mur de sa cellule pendant que son jumeau le fixait comme s'il était un animal ou un steak tartare.

« T'attend le déluge ? » Lui demanda le terroriste. « Viens m'aider à marcher idiot ou alors viens me porter. Non, oublie la deuxième option, viens juste m'aider, frangin. »

Il avait beau lui parler de la sorte Il Nam adorait son frère jumeau, il pouvait passer des jours entier avec sans qu'il ne se lasse de lui après tout ils avaient tant d'années à rattraper ensemble et même maintenant ils ne pouvaient pas avoir de relation fraternelle normale à cause de leur voix différente. L'un était terroriste, l'autre de la brigade anti-terroriste mais ils s'aimaient tout de même, ils s'adoraient comme jamais, Il Nam ne montrait jamais réellement son amour fraternel pour son frère car il n'était pas un grand sentimental mais combien de fois avait-il voulu le prendre dans ses bras sans avoir le courage de le faire. Il tendit sa main vers son frère son sourire s'adoucissant quelque peu pour que celui-ci veuille bien l'aider.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Mar Mar 11 2014, 07:20


i just want you to be happy # Il Nam


Ca y était, j'avais pu parvenir jusqu'à la cellule et ouvrir  la porte sans encombre. Je souris presque instantanément en apercevant Il Nam. Il avait beau être identique à moi physiquement parlant... J'avais l'impression qu'il dégageait quelque chose. Et ça, ça m'attirait terriblement, c'est ce pourquoi je le trouvais absolument irrésistible. Il me regardait comme s'il savait que j'allais venir. C'était le cas, j'en était également certain. Il était assis sur le lit, un léger sourire aux lèvres. Il avait cette habitude de sourire en coin, comme moi... Je lui rendis son sourire, avant de lui annoncer que j'étais venu l'aider, même s'il le savait déjà. Pendant quelques secondes, je me mis à le fixer de la tête au pieds. Pour voir s'il allait bien avant tout, et aussi parce que j'en avais envie. Cela faisait quelques temps que je ne l'avais pas revu, je voulais profiter au maximum de tous les détails. Je tressaillis en apercevant une tâche écarlate sur son pantalon. Serrant les poings, je tentai de ne pas m'énerver contre celui, ou celle qui avait du lui faire cela, même si je n'avais aucune idée de son identité. C'était ça, travailler dans la brigade anti-terroriste, alors que lui était un terroriste. Mes collègues le blessaient, mais ils restaient mes collègues. C'était insupportable de devoir se dire cela constamment.

Il Nam se leva, mais faillit tomber presque immédiatement. Je vis la douleur qui passa dans son regard durant une fraction de seconde, tandis qu'il soupirait. Il ne perdait pas son sourire néanmoins. S'appuyant contre le lit, il me dit qu'il avait cru ne jamais me voir venir. Je pris un air perplexe, qui voulait clairement dire "Comment t'as pu croire ça ?! Évidemment que je viens !" Mais je ne dis rien. Je pense qu'il ne comprenait pas du tout jusqu'où allait l'attachement que je lui portais. Évidemment, puisque de son côté il ne ressentait pas la même chose. Je ne relevai pas le "petit frère" taquin dont il m'avait qualifié. Il était peut-être né en premier, mais j'avais toujours pensé que ça n'y changeait pas grand-chose. En temps normal, il parvenait à m'agacer avec ce surnom, mais là j'étais concentré sur autre chose. La tentative d'évasion, sa blessure à la jambe qui faisait monter mes pulsions meurtrières contre la brigade, et lui. Je tressaillis légèrement en l'entendant reprendre la parole. Je m'étais perdu dans mes pensées.

« T'attend le déluge ?  Viens m'aider à marcher idiot ou alors viens me porter. Non, oublie la deuxième option, viens juste m'aider, frangin. »

Je lui souris, bien que toujours énervé et inquiet à cause de sa blessure. Mais ça ne servait à rien de lui demander comment il s'était fait cela, je n'aurais qu'à regarder moi-même. Il me tendit la main, comme pour que je l'aide à se relever. La manière dont il me parlait était habituelle, j'avais fini par m'en accoutumer, sachant qu'il m'aimait comme son frère. Ce que j'étais justement. Je lui adressai un regard presque amusé, lui souriant en coin, avant de passer mes bras autour de sa taille, pour le soulever et le hisser sur mon épaule comme s'il était un sac à patates. J'allais le porter, tiens, rien que pour l'embêter. Sans plus attendre, je sortis de la cellule, refermant la porte à clé derrière moi. Puis, me baissant difficilement étant donné que je portais Il Nam, je remis proprement le trousseau de clés à la ceinture du geôlier évanoui. Posant ensuite mon frère par terre, tout en m'assurant de le tenir debout, je lui dis gentiment :

« J'ai pas pu venir plus tôt, tu m'excuseras. On va aller chez moi, le temps que je te soigne un peu et que tu récupères. »

Et qu'on puisse être un peu tous les deux. pensai-je sans pour autant formuler cela à haute voix. Moi non plus, je n'étais pas trop du genre à montrer mon attachement pour mon frère, en règle général, même si je savais que j'étais sûrement la seule personne au monde qui l'aimait tant. Passant mon bras derrière son épaule, je tachai de le soutenir pour qu'il puisse marcher un peu près normalement. Le temps que le geôlier se réveille - ce qui n'arriverait pas de sitôt - qu'il remarque qu'Il Nam n'était plus dans sa cellule, et que la brigade se lance à sa poursuite, nous avions largement le temps de rester quelques temps chez moi, avant que je ne le laisse partir et disparaître aux yeux du gouvernement quelques heures de plus. Je ne vivais pas très loin du quartier général, de plus, donc nous n'aurions pas besoin de nous afficher devant de nombreux passants ou de prendre un transport en commun.

Nous n'étions pas encore sorti, pour l'instant. Je savais qu'il y avait la porte de secours, à l'arrière du couloir, par laquelle ce serait beaucoup plus simple de s'évader. Elle menait directement sur une rue presque déserte, et si nous la prenions, je pourrais ensuite mener directement mon jumeau jusque chez moi sans trop de problèmes, en principe. Il fallait absolument que je regarde cette blessure en plus. Je ne dis rien, mais je m'efforçais de l'aider de mon mieux, même si j'étais presque certain qu'au bout du compte, il ne me remercierait pas franchement comme je l'aurais espéré. Tant pis.

HRP. ♥

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Dim Mar 16 2014, 20:10

Cela faisait un long moment que le terroriste n'avait pas revu son frère jumeau et il devait bien avouer que celui-ci l'avait manqué au moins un petit peu. Il Nam n'était pas quelqu'un de très expressif alors dire ce qu'il ressentait vraiment relevait de l'exploit mis à part en la présence de l'homme qui avait réussi à voler son cœur. Sun Min était le seul qui pouvait voir le vrai visage du terroriste qui se montrait si froid avec les autres. Mais il y avait bien son jumeau qui pouvait voir ce visage de temps à autre, car entre frère il était difficile de pouvoir cacher quelque chose bien longtemps. Il Nam avait vécu seul depuis que ses pères s'étaient fait tuer comme du bétail, sans personne et son caractère d'homme froid et détestable s'était forgé comme cela cependant il avait retrouvé par pur hasard un membre de sa famille dont il avait toujours ignoré l'existence. Seung Hyun, son jumeau dont il avait été séparé à la naissance, ils n'avaient rien en commun si ce n'est que le physique qui permettait de ne pas différencier l'un de l'autre. Leurs caractères étaient opposés, s'ils ne se ressemblaient pas autant on se serait demandé s'ils étaient réellement jumeaux mais qu'importe maintenant ils étaient ensemble, et prêt à rattraper le temps perdu malgré qu'ils ne proviennent pas du même monde.

Il Nam avait mal mais la douleur était supportable, il avait vu pire dans sa vie mais il craignait que son jumeau n'ait mal pour lui étant donné qu'il pouvait ressentir sa douleur, il avait beau être un homme inexpressif il était tout de même protecteur envers son petit frère. Petit car il était sorti le dernier du ventre de leur mère et Il Nam s'amusait à le lui rappeler le plus souvent possible. Le terroriste n'en revenait pas son frère venait de le soulever du sol et le mettre tel un sac à patate sur son épaule, mon dieu il ne craignait pas de finir avec un bijou de famille en moins, mais comme il était son frère il ne relevait pas lançant simplement un regard meurtrier et amusé à son jumeau avant de se tenir à celui-ci une fois le sol retrouvé. Il lui était éternellement reconnaissant de lui venir en aide sans se poser la moindre question après tout entre frère il fallait bien se soutenir non ? Qu'importe, Il Nam serait toujours là pour son jumeau quoi qu'il arrive il le soutiendrait toujours quitte à trahir pour une seule journée l'organisation terroriste après tout la famille passait avant tout.

« T'es le meilleur, Seungie. » Lâcha-t-il avec un léger sourire amusé. Il ne l'appelait pas par ce surnom très souvent mais il le faisait surtout pour le taquiner de temps à autre.

Cette blessure le faisait souffrir mais il tenait bon et avançait avec son frère vers la sortie de secours. Il faisait absolument confiance à Seung Hyun, il savait que celui-ci n'était pas un enfoiré qui le livrerait comme un malpropre à la brigade malgré qu'il en fasse parti. Une perle son frère était une perle rare à conserver précieusement. Il l'aimait énormément mais comme un simple jumeau rien de plus, et il fallait savoir que l'amour entre jumeau était plus fort que l'amour de frères normaux.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Lun Mar 31 2014, 19:26


i just want you to be happy # Il Nam


Nam Il était mon frère jumeau dont je ne pouvais plus me passer, concrètement. J'étais venu pour l'aider, pour le libérer, car, tout seul, il n'y serait pas arrivé, même si ça il ne risquerait pas de l'avouer. J'étais prêt à prendre n'importe quel risque, et malgré le fait que j'essayais d'être discret, il était évident que j'allais devoir faire preuve d'habileté pour pouvoir paraître innocent auprès de mes alliés, qui remarqueront bien l'évasion de mon jumeau. Pour l'instant, je n'en avais pas grand-chose à faire, je me disais que j'y réfléchirai plus tard. En attendant, je devais passer le plus de temps avec lui, sans que nos "emplois" respectifs ne viennent entacher notre relation. Je souris lorsque je vis mon frère me lancer un regard noir, alors que je le soulevais du sol pour le placer sur mon épaule comme s'il était un vulgaire sac à pommes de terre. Il m'adressa néanmoins un sourire amusé, que je pus entrevoir avant de le reposer par terre. Je passai alors le bras d'Il Nam sur mon épaule pour pouvoir le soutenir. Il était blessé à la jambe, et d'ailleurs ça m'énervait de savoir qu'on avait osé le blesser. Personnellement, jamais je n'avais connu cette douleur. Je serrai les dents, car il était vrai qu'à présent que mon jumeau souffrait, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir mal, moi aussi. C'était sûrement dû au fait que nous étions intimement liés.

« T'es le meilleur, Seungie. »

Je souris, légèrement en coin. Le même sourire que le sien, d'ailleurs. Je préférais rester le plus impassible possible pour ce genre de moments, étant donné qu'en réalité je tenais à lui bien plus que je ne voudrais l'avouer... Plus qu'un simple frère, plus qu'un frère jumeau même. J'avais tant l'impression d'être propriétaire. L'impression que c'était moi qu'il devait voir, après vingt-deux ans sans que l'on se soit connus. Je me sentais facilement jaloux, énervé, mais je jouais sans cesse la comédie, sociable et respectueux, il n'y avait que lui qui parvenait à faire tomber mes remparts. Ses paroles me faisaient donc plaisir, mais il fallait bien que je feigne l'agacement. Au moins pour la forme. Le soutenant donc du mieux que je le pouvais, j'avançais jusqu'à la sortie de secours.

« Ouais j'sais. » murmurai-je avec un sourire en coin.

Je finis par pousser difficilement la porte, soutenant mon frère en même temps. L'escalier faiblement éclairé menait au dehors, je le savais pour l'avoir déjà emprunté, et je visualisais parfaitement la rue sur laquelle il donnait. Mon appartement n'était pas très loin. Pas loin du tout en fait. Je me sentais déjà suffisamment mal pour Il Nam comme ça, je préférais qu'il n'ait pas envie à descendre les escaliers avec sa jambe en moins. Ce fut pourquoi je repassai un bras autour de sa taille pour le soulever sur mon épaule, comme je l'avais fait quelques secondes plus tôt, geste qui m'avait d'ailleurs valu un regard meurtrier. Puis je me mis à descendre les escaliers sans trop de peine, bien que la musculature de mon frère pesait légèrement. Débouchant finalement sur la rue, je soupirai de soulagement, avant de le lâcher et de passer mon bras autour de son épaule pour le soutenir de nouveau. Difficilement, nous nous dirigions vers l’immeuble dans lequel nous allions pouvoir nous cacher quelques temps.

« Bon, ça va, c’est juste en face… »murmurai-je plutôt pour moi-même, voulant me convaincre qu’il devait être facile d’y arriver sans que Nam Il ne doive trop souffrir à cause de sa jambe. Et ce n’était pas non plus agréable pour moi…

Enfin, à peine quelques minutes plus tard, je lui ouvrais la porte de mon appartement, lui souriant en coin. Puis, je lui emboîtai le pas, refermant à clé derrière moi. Je me plantai devant le canapé et l’invita à s’y asseoir d’un geste de la main, même si je savais qu’il n’allait pas se gêner.

« Fais comme chez toi. Je vais chercher de quoi te soigner un peu. »

Sur ces mots, je partis vers la salle de bain, là où je rangeais la trousse de secours et de soins. Bon, je n’avais pas grand-chose : des pansements, du désinfectant, des pinces, des bandages, quelques médicaments, un ou deux scalpels. Ça devrait suffire. Pour le moment, du moins. Le truc, c’est que je ne me voyais pas trop emmener Il Nam à l’hôpital alors qu’il était censé être en prison. Ce fut pourquoi nous allions devoir nous contenter de mon matériel… Je revins près de lui en soupirant, lui adressant un regard que je tentais de rendre rassurant.

« Bon. Tu as déjà eu ce genre de blessure ? Je vais faire de mon mieux. »

Oui, j’étais de la brigade anti-terroriste, je savais quand même comment s’y prendre pour soigner ce genre de choses, en principe. Je n’avais pas de médicaments, mais bon… La douleur serait bien pire s’il ne désinfectait pas… Enfin, pour l’instant, je n’étais sûr de rien. Je le fixais en coin, me mordant légèrement la lèvre. Il savait tout aussi bien que moi ce genre de choses, j’en étais certain. Alors je me contentais de hausser les épaules, sortant le matériel nécessaire. Bon… D’abord j’allais faire l’essentiel, ensuite je tenterais peut-être de détendre l’ambiance et de profiter un peu de sa présence, au moins en prenant connaissance des derniers évènements qui avaient eu lieu dans sa vie, qui à mon avis, ne devait pas être bien monotone.

HRP : Désolée du retard ;; j’espère que ça te va…  

© Great Thief


Dernière édition par Oh Seung Hyun le Ven Avr 11 2014, 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Ven Avr 11 2014, 18:47

Il Nam faisait le fier mais il souffrait tout de même de sa blessure. Foutus chien de flics qui avait osé lui mordre la jambe, après on ose dire que la race canine est le meilleur ami de l'homme, si celui-ci ne fait que s'attaquer aux autres il est clair que non le chien n'est absolument pas le meilleur ami de l'homme. Déjà que le terroriste n'aimait pas ce genre d'animaux alors là c'était le pon-pon il les détestait vraiment. Il ne pourrait plus marcher pendant deux jours sans boiter et dieu sait que les jambes sont importantes pour lui ! Heureusement que son frère l'avait sorti de ce pétrin, il n'avait eu aucun doute il savait que celui-ci allait venir alors voilà pourquoi il n'était pas si inquiet à l'idée de se faire prendre. Il lui était reconnaissant mais fier comme il était le coréen ne l'avouerait jamais, il se contentait de lui sourire en coin amusé par son comportement héroïque. Il boitait jusqu'à l'issue de secours avec son jumeau puis grimaçant une nouvelle fois lorsque celui-ci décida de le porter à nouveau comme un « sac à patate » sur l'épaule, encore un regard massacreur. Mais il était bien aise que Seung Hyun s'occupe un peu de lui quand il était mal en point à ne plus pouvoir marcher correctement. Une fois arrivé hors du bâtiment, Nam posa à nouveau ses pieds à terre et avança en faisant traîner celui qui était blessé jusqu'au domicile de son frère, quand il y pense il est vrai que Nam n'est jamais venu chez sa moitié auparavant. Il entra alors avec du mal dans l'enceinte de la demeure, pas mal, même simple mais surtout plus grand que son petit appartement habituel même si ce dernier lui convenait parfaitement ! Il ne se fit pas prier pour rejoindre Seung Hyun sur le canapé, il s'y allongeait même posant sa jambe blessée dont le sang peinait à sécher sur l'accoudoir du divan. Il Nam pensait dans un sens que son jumeau était sa moitié, pas dans le sens amoureux du terme mais il était sa moitié dans le sens où il était le même que lui physiquement, ils avaient grandit séparément et avaient donc une histoire différente mais au fond ils se ressemblaient énormément, Seung Hyun était le côté bienfaiteur que Nam avait perdu depuis longtemps et ce dernier était le côté vengeur et sans pitié qui manquait sans doute au jumeau. Il arrivait de temps en temps que lorsqu'il était enfant le terroriste se plaignait de quelques maux alors que tout allait bien chez lui ce n'était qu'en faisant la connaissance de son frère jumeau qu'il avait comprit pourquoi il ressentait des choses et qu'il ne savait pas pourquoi. Passons, lorsque ledit jumeau lui annonça qu'il pouvait faire comme chez lui il ne se fit pas prier pour allumer la télévision et zapper sur toute les chaînes restant avachit sur le canapé de telle sorte que sa blessure ne lui faisait presque plus mal. Nam tourna la tête lorsqu'il vit son frère revenir avec tout ce qu'il fallait. Il en aurait bien besoin car il était sûr que sa plaie s'était infectée depuis le moment où ce foutu chien lui avait presque arraché toute la peau de sa jambe, encore heureux qu'il ne lui avait pas arraché une jambe entière.

« Jamais, déjà que j'aimais pas les chiens alors là. » Lâcha-t-il dans un soupire. « Tu me fais mal je te fais manger le désinfectant, frangin et crois moi j'en suis capable. »

Bien sûr il disait ça ironiquement il n'allait pas réellement le faire, roi du sarcasme avec son frère, il aimait surtout le taquiner de temps à autres, cela l'amusait, le divertissait. Il fixait son frère un sourire en coin comme à l'accoutumé alors que celui-ci commençait à le soigner, le désinfectant lui arrachait une grimace car mine de rien cela était très douloureux mais il essayait de ne rien laisser paraître car fort comme il était il ne pouvait pas offrir la vue d'un homme ayant montrer ses faiblesses !

« Comment va ta vie en ce moment ? » Lui dit-il pour oublier la douleur comme s'il avait lu dans l'esprit de son jumeau.



you're my angel
Don’t frown with that pretty face. If you’re not mad, don’t kill me don’t just say you’ll understand and that it’s fine don’t be mad, I want you to smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    Dim Mai 18 2014, 09:08


i just want you to be happy # Il Nam


Lorsque j'annonçai à Il Nam qu'il pouvait faire comme chez lui, celui-ci ne se gêna pas pour allumer la télé, semblant chercher quelque chose d'intéressant. Je soupirai en souriant un peu, me dirigeant vers la salle de bain, là où la trousse de soins était rangée. Il y avait dedans un peu près tout ce qui pouvait servir à atténuer les blessures. Je n'étais ni médecin ni secouriste, mais je pouvais toujours faire de mon mieux, au moins pour désinfecter la plaie. Je me demandais si Il Nam avait déjà du affaire à ce genre de blessure.

« Jamais, déjà que j'aimais pas les chiens alors là. »

Je souris légèrement. Moi non plus, les chiens et moi ce n'était pas une grande histoire d'amour... Mais moi, qui étais du côté des anti-terroristes, je ne risquais pas de me faire mordre, normalement. Sans répondre, je pris un air plus sérieux, me concentrant donc sur sa jambe. En regardant la plaie, je grimaçais légèrement. Ce n'était vraiment pas beau à voir. La peau déchiquetée, le sang qui avait du mal à sécher, la chair déchirée... Je pris donc un coton imbibé de désinfectant, que j'apposais sur la plaie, tandis qu'Il Nam me menaçait. Selon lui, je n'avais pas intérêt à lui faire mal. Je ris légèrement, un sourire en coin. Ça allait forcément être désagréable.

« Trop tard. »

Allez savoir pourquoi entre nous, on se comportait toujours de cette manière. Il Nam adorait se moquer de moi, pas méchamment évidemment. Il me rappelait sans cesse que j'étais le plus jeune, il était tout le temps ironique et sarcastique. Mais ce n'était pas non plus comme si je ne lui rendais pas la pareille. Malgré le fait que nous étions très différents l'un de l'autre, nous avions tous deux un caractère loin d'être effacé et faible. Chacun a notre façon, nous nous battions dans la vie et nous affirmions selon nos idées, notre manière de distinguer le monde. Pour moi, les terroristes étaient des gens détestables. Pour lui, le gouvernement méritait de payer. Je n'avais pas vraiment cherché à en connaître la raison. Je savais juste qu'il m'aimait pour ce que j'étais, et que j'en faisais de même, bien qu'il soit terroriste.

Bon, je faisais quand même de mon mieux pour qu'il n'ait pas trop mal, car nous étions si proches, si liés, l'air de rien, que lorsqu'il se sentait mal, c'était plutôt désagréable pour moi. Et puis, même sans cette raison, il était celui que j'aimais le plus sur Terre, celui dont je voulais prendre soin... Il était mon frère jumeau, oui, mais plus que ça. Je voulais qu'il reste seulement avec moi, que personne d'autre ne le touche... La manière dont je le voyais était vraiment singulière et je ne pouvais m'empêcher d'être possessif, bien trop possessif. Si possessif... J'avais aussi l'impression d'avoir besoin d'une réciprocité. Pour lui, qu'étais-je ? Son frère jumeau, et c'était tout. Je me mordis la lèvre. J'avais l'impression d'être malsain, à aimer Il Nam plus que je ne le devrais.

Je fus tiré de mes pensées en entendant sa voix. Il me demandait comment allait ma vie. Je ne levais pas les yeux de sa blessure, finissant de la désinfecter.

« Ça va. Il ne se passe pas grand-chose susceptible de t'intéresser. » soupirai-je. « Et toi ? »

Je ne voulais pas lui avouer que je m'inquiétais un peu. J'avais l'impression que sa façon de vivre était bien plus dangereuse et risquée que la mienne. D'accord, je risquais ma vie, mais jamais je n'avais été gravement blessé, et j'avais énormément de gens pour m'aider. Et surtout, je n'étais pas contre la société toute entière. Je n'avais pas besoin de me cacher ou de m'enfuir suivi par des chiens prêts à me déchiqueter la jambe. Je pris enfin un bandage qui était rangé dans ma trousse de soins, l'enroulant autour de la jambe de mon frère avec précaution. Je finis par le resserrer, empêchant le sang de continuer à couler encore longtemps. Directement, le tissu blanc se teinta de rouge. J'enroulais une autre bande autour de la blessure, jusqu'à que le sang ne puisse plus passer à travers les bandages.

« C'est bon. » murmurai-je.

Je soupirais longuement de soulagement. Le plus dur était passé. Je l'avais sorti de prison, je l'avais soigné. A présent, nous étions sûrement tranquilles pour quelques temps. Je m'assis donc par terre, le dos appuyé sur le bord du canapé. Je n'avais pas la place de m'assoir dessus, puisqu'Il Nam était allongé, et je n'avais aucune envie de demander à mon jumeau blessé de me laisser de la place.

HRP. Désolée en ce moment tous mes RP sont nuls >_<

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i just want you to be happy (Namour ♡)    

Revenir en haut Aller en bas
 

i just want you to be happy (Namour ♡)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Material!? (spoiler from Negima!? 14)
» 01. [Grimson/Summers] I'm happy to see you again, Greg.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP abandonnés
-