AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Mar Mai 27 2014, 18:23

Soo Mee soupira et enleva son casque d'un geste brusque l'envoyant valser sur le tableau de bord. Elle soupira et massa doucement ses tempes. Elle avait les yeux explosés à force de trop regarder ses écrans et ses oreilles sifflaient. La jeune femme jeta un coup d'oeil autour d'elle. Il n'y avait qu'une personne deux rangs plus loin devant elle qui examinait elle aussi des vidéos, casque vissé sur les oreilles. La coréenne était dans cette salle depuis ce matin et elle n'avait même pas vu la moitié des enregistrements des caméras de surveillance du centre commercial où un attentat avait eu lieu récemment. Cette salle était assez sombre, aucune fenêtre, juste des postes avec plusieurs écrans, des plateaux de commandes pour le son, l'image. La haute technologie était présente partout dans cet endroit et Soo Mee connaissait le fonctionnement de ses machines, de ses outils sur le bout des doigts.

Soupirant, elle fixa les écrans où elle avait arrêté les deux vidéos qui y tournaient. Se frottant doucement les yeux, elle attrapa ensuite son téléphone, vérifiant si elle n'avait aucun nouveau message ou mail ou si elle n'avait loupé aucun appel. Retournant à ses écrans, elle se retient de jurer. Elle n'avait toujours rien trouvé à propos de cet explosion et ça l'agaçait. Elle en avait assez de voir les terroristes leur échapper. Elle aurait celui qui à fait ça, coûte que coûte. Qu'importe combien de temps elle allait passer dessus, elle trouverait celui qui a posé cette fichue bombe.

Le bruit de la porte s'ouvrant lui fit tourner la tête. Un collègue semblait prêt à en découdre lui aussi avec une bonne pile de vidéos. Il lui fit un signe de tête pour la saluer alors qu'il passait devant elle et elle fit de même avant de retourner à ses écrans. Reprenant son casque, elle l'enfila avant de relancer les vidéos. Elle avait l'impression de regarder un film qui était loin d'être passionnant. Heureusement que la qualité de ces vidéos étaient plutôt bonnes, au fil du temps, il semblerait que les centres commerciaux se soient dotés de matériel d'une qualité un peu plus supérieure.

Concentrée sur ses vidéos, elle n'entendit pas la porte s'ouvrir. On lui tapota l'épaule et elle sursauta, faisant également sursauter la personne qui venait de l'interrompre. Elle retira à moitié le casque et jeta un coup d'oeil à la jeune femme qui l'avait dérangé, l'une des secrétaire de l'accueil. « Oui, c'est pour quoi ? » demanda-t-elle, jetant des coups d'oeil à l'écran en même temps. « Il me faut votre signature pour autoriser une personne de l'extérieur à pénétrer dans nos locaux. C'est vous qu'elle vient voir, alors c'est votre signature qu'il me faut. » Soo Mee l'écoutait à peine, intéressée par les vidéos qui passaient sur l'écran. Un toussotement de la part de la jeune femme lui rappela qu'elle n'avait rien signé et elle jeta un bref coup d'oeil au papier, signant sans voir qui était le mystérieux visiteur. De toute façon, il serait là dans quelques minutes. Cela lui laissait le temps de faire défiler les deux vidéo qui avaient tout simplement l'angle parfait. Elle remit son casque et attendit patiemment que les bandes défilent. Elle espérait qu'elle allait bientôt avoir un visage sur cet attentat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Jeu Mai 29 2014, 21:52

La brigade antiterroriste... Waouh. Un grand sourire arque les lèvres de Ga Ram, tandis qu'il s'arrête devant la large porte, dossier sous le bras. Firework, lui, le terroriste infiltré fana d'explosifs, ici. Devant le quartier général de l'ennemi, the place to be des gens de sa trempe. Qu'en dirait Tao ? En tout cas, il ne manquerait pas de faire un rapport. C'était probablement un peu risqué de prendre les devants de la sorte, sans rien demander... Mais s'il ne posait pas d'explosifs à tout va, et venait juste faire un peu de repérage des lieux, son supérieur ne verrait probablement rien à y redire. Et de toutes façons, il avait une bonne raison officielle de se rendre ici : Soo Mee avait oublié un document important à l'appartement – qu'il n'avait pas manqué d'étudier de long en large sur le trajet – et était venu le lui apporter. La couverture idéale, en somme.

Le jeune homme s'approche de l'épaisse porte blindée, l'air aussi sérieux que possible. A peine entré dans le hall, un soldat l'arrête pour lui demander la raison de sa venue. Ga Ram explique brièvement la situation, désignant la pochette confidentielle. On le regarde de haut en bas, sourcils froncés. Intimidant, tout de même. On lui demande de rester ici quelques instants. Il opine, songeant que ce genre de procédure devait être normale. Bras croisés sur la chemise en carton, il fait les cent pas, à la fois impressionné et agité. Son regard parcourt l'endroit, curieux. Retenir le moindre détail. N'importe lequel. Il observe, retient, tente de trouver quelles informations pourraient être intéressantes à rapporter.

Trop rapidement, un employé vient vers lui pour lui faire signe de le suivre. Ga Ram opine, non sans continuer à observer les lieux comme un gamin curieux mais sage. Ils longent un long couloir, un autre, et encore un autre. On lui désigne alors une porte, derrière laquelle il pourrait trouver le capitaine Baek, comme demandé. Le terroriste remercie et sans plus attendre, rejoint l'endroit en question.

Des écrans. Des écrans partout. Et d'autres appareils d’enregistrement et de diffusion de haute technologie dont il ne saurait dire le nom. Ga Ram traîne le pas, observant quelques uns d'entre eux, avant de deviner quels événements pouvaient être tourné en boucle... Et rapidement, il reconnaît. Le centre commercial. Aïe. Ca commençait mal. S'il était grillé dans les prochaines minutes, il ne donnait pas cher de sa peau. Surtout que l'heure indiquée sur le bas de chaque écran stipulait quelques minutes avant l'explosion. Mauvais, mauvais.

Faire fi de ce décor et faire comme si de rien n'était. Ga Ram détache tant bien que mal son attention des écrans, et cherche la petite tête brune de Soo Mee. Une fois celle-ci dans son champ de mire, il accélère le pas. Elle ne l'entend pas, ne le voit pas, yeux rivés sur un écran et casque vissé sur les oreilles. S'arrêtant derrière elle, il laisse le dossier sur le plan de travail avant de mettre doucement ses mains sur les paupières de la brigadière. Il retire le casque, dépose un petit baiser sur le sommet du crâne. « C'est ça le boulot à la brigade, passer sa journée à regarder des films ? Je pensais que ça serait plus éprouvant. » plaisante t-il en murmurant pour ne pas déranger l'autre brigadier de la salle. « Tu t'en sors ? » reprend il en posant ses mains sur les épaules de Soo Mee. « Hah, je t'ai amené le dossier que t'avais oublié. C'est bien celui-ci, au moins ? »


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Sam Mai 31 2014, 23:18

Après des heures et des heures réparties sur plusieurs jours à observer ces maudites bandes vidéos, elle allait peut-être enfin avoir une piste, un visage, un nom pour cet attentat. Soo Mee ne désespérait pas, elle allait trouver cet ordure de terroriste qui avait osé s'attaquer à ce centre commercial, en pleine journée. Des familles s'y trouvaient, des enfants, des adolescents, des femmes enceintes, des personnes âgés, des innocents par centaine. C'était impardonnable. Ce terroriste méritait de finir sa vie en prison. Elle avait fait une pause de quelques minutes, mais elle avait vite repris, elle savait qu'elle ne pourrait pas passer des semaines sur cette enquête, il y en avait tellement d'autres en cours et d'autres malheureusement qui arriveront incessamment sous peu et cela tant que le réseau ne sera pas démantelé entièrement et leur chef arrêté. L'idée que Tao puisse encore être en liberté l'horrifiait, tout comme cela la révoltait.

Interrompue par une agent d'accueil, la jeune femme dût signer une autorisation d'entrée d'un visiteur dans l'enceinte de la brigade. Elle avait complètement oublié que Garam devait passer pour lui rendre un dossier important pour une enquête et qu'elle allait devoir rendre ce soir à son chef. Surtout qu'elle n'aurait sans doute pas le temps de rentrer dans la journée, donc en gros, Garam lui sauvait la mise. Elle avait hésité néanmoins à ce qu'il vienne sur son lieu de travail, mais ses collègues seraient sans doute trop occupés pour qu'il remarque la présence du compagnon de la jeune femme. Signant rapidement le formulaire, elle retourna à ses écrans.

Elle ne vit même pas le mouvement auprès d'elle, si Sang Hyeon assisterait à la scène il aurait été dépité devant son manque de réaction et d'attention. Mais là, elle était tellement concentrée sur ses images, elle savait qu'elle était tout prêt, elle le sentait. Mais deux mains posées sur ses yeux vinrent la stopper dans sa recherche. La jeune femme sursauta légèrement, surprise, avant de reconnaître la voix de Garam. Elle stoppa les vidéos et se tourna vers lui, déposant un baiser sur sa joue. Elle sourit, lui tirant la langue, sachant qu'il plaisantait. Elle hocha vivement la tête. « Oui, ce sont les images du centre commercial où il y a eu l'attentat il y a peu, tu sais celui où tu étais... Eh bien, je crois qu'après des heures de travail, j'arrive bientôt au bout. Je suis dans le créneau horaire où la bombe a été sans doute placée. » Elle lui sourit. « Je vais enfin peut-être avoir un visage sur ce poseur de bombe, tu n'imagine pas à quel point je suis stressée. Il me faut un nom, il y a eu trop peur d'enquête avec des résultats ces derniers temps et cet attentat fait encore la une, il faut des réponses à la population. Et j'espère en apporter dès aujourd'hui. » Elle leva la tête vers lui, posant ensuite le regard sur le dossier. Elle l'attrapa tout en l'invitant à prendre le siège à côté d'elle. Elle le feuilleta avant de lever les yeux. « Oui c'est celui-là, merci beaucoup. Je dois rendre ce dossier avec un rapport à mon chef avant ce soir. Je n'aurais jamais eu le temps de rentrer à la maison. » Elle posa son dossier avant de continuer. « Alors, tu ne t'ennuies pas trop aujourd'hui ? Je suis désolée d'être si peu présente depuis le début de la semaine, le boulot s'accumule et je me suis vraiment concentrée sur cette affaire. » La fatigue devait aussi se voir sur son visage, cela faisait un long moment qu'elle n'avait pas eu de journée sans que la brigade ne l'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Jeu Juin 05 2014, 10:17

Soo Mee explique qu'elle était en train de visionner les enregistrements de vidéo-surveillance du centre commercial qui avait fait les frais d'une attaque terroriste, il y a peu de temps. Ga Ram opine. Un peu, qu'il se souvenait ! Le soir même, la brigadière avait commencé à émettre des soupçons à son égard. Par chance, le jeune homme avait réussi à fournir des pièces pour s'innocenter. Visiblement, les documents avaient fait leur bonhomme de chemin, puisque la jeune femme ne lui avait pas reparlé de cette affaire, depuis. Aux yeux de la brigade, il ne devait qu'être un passant lambda. Mais si Soo Mee commençait à regarder les enregistrements... Damn, comment avait-il pu être aussi négligeant ? Normalement, il avait fait en sorte de poser la charge explosive dans un angle mort. Mais il n'était jamais à l’abri d'une petite erreur de calcul, et il commençait à s'en mordre salement les doigts.

La brigadière déclare sentir qu'elle tenait le bon bout. Elle brûlait. Elle approchait de l'heure de l'explosion. Ga Ram hausse les sourcils, feignant d'être fier d'elle. « C'est une bonne nouvelle ! » dit-il avec un sourire aussi sincère que possible. Néanmoins... Il se permet une petite intervention : « Tu penses que le responsable a posé la bombe avant l'explosion ? Il aurait tout aussi bien pu la poser quelques jours avant et attendre, non ? » suppose t-il. Et il parlait en connaissance de cause ! Avec les progrès des détonateurs à distance, il y avait moyen de déclencher ça à un instant déterminé. Ou même avec un simple système de compte à rebours, même si ça commençait à être un peu désuet. Qui sait... Peut-être que faire cette hypothèse avait de quoi brouiller les pistes, ne serait-ce qu'un petit peu. De quoi lui donner le temps de réfléchir à que faire pour ne pas se faire griller d'ici les prochaines heures.

Soo Mee poursuit en expliquant qu'elle était contente de pouvoir mettre un visage sur le responsable de cet acte odieux, afin de pouvoir un peu avancer dans leurs enquêtes. « Vous n'avez pas réussi à attraper de terroristes au cours des derniers mois ? » demande t-il en pinçant les lèvres, arborant un air embêté. Entre les ennuis des fêtes et les récentes menaces de Kérés, ça devait les faire salement enrager d'être provoqués de la sorte sans réussir à mettre la main sur leurs ennemis.

Soo Mee remercie pour le dossier amené à l'occasion de cette petite visite, affirmant qu'il s'agissait bien de celui dont elle avait besoin. Ga Ram lui offre un sourire en guise de réponse, sans rien ajouter de plus. Le sujet se fait rapidement tout autre, la brigadière demandant s'il ne s'ennuyait pas trop en journée. « Siiii... » râle t-il doucement. « Vu que je travaille seulement en soirée ces derniers temps, j'ai l'impression de passer mes journées à larver. C'est horrible. » poursuit-il en geignant. Tu parles ! Il était largement assez occupé en journée à côté de son travail de couverture. Il passait ses journées au quartier général de Kérés pour aider à superviser les prochaines opérations terroristes. « Tu auras bientôt un congés ? » demande-t-il en retroussant légèrement les lèvres.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Mar Juil 29 2014, 20:56

En y réfléchissant c'était la première fois que Garam venait sur son lieu de travail. Ça officialisait encore plus leur relation non ? Bien qu'elle était déjà officielle, mais Soo Mee ne parlait pas de ses relations privées à son boulot. Sang Hyeon serait capable de lui dire que ça la déconcentrerait de leurs objectifs. Enfin, elle n'était pas dans un lieu trop fréquenté et puis ces derniers temps, tout le monde était à cran et croulait sous les enquêtes, ils auront autre chose à penser.

La jeune femme se focalisa sur les enregistrements vidéos. Elle y était presque, elle le savait. Des heures et des heures à s'arracher les cheveux, à attendre LE moment. Elle arrivait dans une des plages horaires qui avaient été déclarées comme possible par les experts. Elle arrivait vers la fin, peu de temps avant l'explosion et elle n'avait rien eu pour l'instant, alors ça ne pouvait qu'être proche. Mais elle fut interrompu par son petit ami qui venait d'arriver, elle ne l'avait même pas entendu approcher. Il s'enquiert de savoir si elle s'en sort et elle lui fait part de ses avancés, elle aurait cet enfoiré de terroriste qui s'en est pris à un centre commercial en plein jour. La sud-coréenne lui adressa un sourire avant de hausser un sourcil en écoutant sa question. C'est vrai qu'il ne pouvait pas être au courant, les détails comme tels ne sont jamais révélés à la presse. Elle secoua la tête avant de poser son regard sur ses écrans. « Non, nos experts sont clairs là-dessus, il n'y avait aucun mécanisme qui aurait pu permettre un déclenchement à si haute distance ou bien avec un retardateur aussi important. Mais ça aurait pu oui, mais par pour ce cas-là. C'est pour ça qu'on fait examiner tous les restes que l'on peut trouver d'une bombe sur un lieu sinistré. » C'est fou comme la technologie pouvait aider, mais son avancée pouvait tout aussi être dangereuse vu les progrès des terroristes.

La brigadière sait que Garam n'a pas posé sa question en pensant à tort, il voulait sans doute simplement s'informer, mais rien qu'en pensant à la réponse, la jeune femme avait envie de tout jeter. Elle soupira, un peu désespérée. « C'est ça. Personne. On a rien ou quand on a quelque chose, les personnes concernés sont introuvables .. ou y a toujours quelque chose qui cloche, qui bloque les procédures. » La jeune femme se massa doucement les tempes, calmant un peu ses nerfs avant de soupirer de nouveau. « Si je pouvais tous les chopper et leur tordre le cou avant de les jeter en prison. J'ai l'impression de piétiner, d'avancer au ralenti dans chacune des enquêtes dont je m'occupe ou que je supervise. »

La jeune femme récupéra le dossier qu'il lui avait ramené, le remerciant. Elle n'aurait sans doute pas eu le temps de passer le chercher et son boss n'aurait pas apprécié qu'elle rende un rapport en retard. Et elle non plus d'ailleurs. Sachant qu'elle ne faisait que travailler depuis le début de cette semaine, elle demande au jeune homme s'il ne s'ennuit pas trop. Elle aurait aimé passé plus de temps avec lui, mais le boulot l'appelait toujours et encore. Elle lui sourit en l'écoutant. « Mon pauvre, tu larves toute la journée et moi je croule sous le boulot, la vie est dure. » dit-elle en riant légèrement. Elle lui tapota doucement la joue, comme à un enfant. Un congé. Elle retient un rire franc, mais laissa ses lèvres s'étirer en un large sourire. « Oh je crois que tu rêves un peu trop. Pas tout de suite, surtout pas maintenant. Les plus gradés d'entre nous sont majoritairement en infiltration ou toujours en déplacement pour des réunions importantes, on est plus beaucoup à la brigade. Il doit y avoir très peu de commandants ou colonels, et je suis juste en dessous d'eux. Je gère pas mal de brigadiers alors je pense pas avoir de congés de si-tôt. » Elle soupira avant de reprendre. « Si t'es pas content, va donc voir les terroristes et dit leur de rester tranquille pendant très, très longtemps. Mieux de quitter pays. » dit-elle dans un sourire. « Mais néanmoins, je devrais être tranquille ce week-end. Hormis s'il se passe quelque chose de vraiment conséquent. Par contre, j'aurais quand même du boulot à ramener à la maison. Des rapports encore et toujours. Je t'embaucherais peut-être pour en rédiger quelque uns. » dit-elle en souriant de nouveau. Elle s'étira avant de le regarder. « Au fait, ça se passe comment au bar ? Vous avez encore beaucoup de monde ? » Plus on avançait dans cette guerre contre le terrorisme, plus les gens commençaient à avoir peur. Et c'était normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Jeu Aoû 07 2014, 14:39

Raté. L'hypothèse que le responsable de l'attentat ait pu déposer ses explosifs en avance avant de le déclencher ne fait pas mouche. Il fallait s'en douter... Les agents de la brigade étaient loin d'être idiots, Ga Ram le savait bien. Dommage, ça aurait pu lui faire gagner un peu de temps. Il allait devoir se trouver une autre solution pour éviter de se faire pincer par sa belle, et à vue des vidéos de surveillance, ça n'allait pas être une mince affaire. Le jeune homme se contente d'acquiescer, minant ne pas entendre grand-chose à toutes ces choses.

Une question innocente en surface est posée. Évidemment, Ga Ram savait que cette question allait faire Soo Mee grincer des dents... Mais bon, il tenait son rôle, quoi ! La brigadière explique qu'effectivement, il n'avait pas réussi à mettre la patte sur un terroriste, qui qu'il soit. A la bonne heure ! Le barman garde les lèvres serrées en un sourire contrit, donnant l'impression qu'il était lui même embêté par cet état des faits. Mais rapidement, un petit sourire amusé vient s’immiscer, tandis qu'il écarquille les yeux. « Que tu es violente ! » plaisante t-il. « Détend-toi, vous allez y arriver. » souffle t-il tout en élevant les mains pour les poser sur les épaules de Soo Mee pour les masser rapidement. Il garde le silence un instant, réfléchissant. Trouver une idée pour aider la jeune femme, tout en l'enfonçant dans sa panade... « Tu pourrais peut-être me passer un portrait robot des terroristes que vous traquez ? Et si j'en reconnais un au bar, je vous préviendrai. Je saurai être discret. » propose t-il. Bonne idée, ça. Avec les portraits fournis, il pourrait aussi aviser les membres de Kérés concernés d'être plus prudents.

A la question posée, Ga Ram assure que si, il commençait à s'ennuyer ferme à longueur de journée... Une petite répartie lui est offerte. « Moui. » souffle t-il, effectivement fasse à l'évidence. « Mais laisse moi me plaindre, rha ! » peste t-il avant de rire doucement. Le terroriste interroge par rapport aux congés, sujet sur lequel Soo Mee le fait rapidement déchanter. Elle était affreusement occupée ces derniers temps : les affaires plus graves les unes que les autres affluaient, et elle ne pouvait se permettre d'espérer du repos dans cette période. « Dommage. » souffle le jeune homme, quand même un peu ennuyé de ne pas pouvoir pas passer davantage de temps à ses côtés. Nouvelle petite plaisanterie de la part de la brigadière, auquel Ga Ram répond par un simple sourire. Elle ajoute bientôt qu'à défaut de congés, elle aurait probablement son week-end... Sous réserve de rédaction de nouveaux rapports et dossiers ! « C'est mieux que rien. » convient-il, avant d'accepter de lui donner de l'aide pour ce travail par un hochement de tête.

Le sujet change bientôt, Soo Mee interrogeant sur son travail à lui. Ga Ram hausse les épaules mollement. « Ni plus, ni moins que d'habitude. Je trouve ça presque étonnant... Mais les personnes ont sûrement besoin d'oublier ces problèmes, du moins, plus que de rester terré chez eux par peur. » Un sourire. Et... Hah ! Un souvenir lui revient. « A ce propos, j'y ai vu Ryo, il y a quelques jours de ça. » dit-il, à l'affût de la réaction de la brigadière.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Lun Aoû 18 2014, 21:48

Violente, elle ? Pas du tout, juste frustrée et agacée de voir les terroristes se glisser entre les mailles du filet depuis plusieurs longs mois. Surtout qu'elle ne risquait pas de leur faire vraiment mal. Soo Mee lui adressa un léger sourire et le laissa faire, profitant un moment du massage qu'il lui faisait. Elle s'étira légèrement en soupirant, jetant un coup d’œil à ses écrans avant de regarder Ga Ram. Son idée était plutôt bonne, mais néanmoins ces données restaient confidentielles pour l'instant. Aucun portrait-robot n'avait été diffusé pour l'instant. Moue hésitante aux lèvres, elle haussa les épaules. « Je sais pas trop, les portraits robots n'ont pas été dévoilés pour l'instant, et puis on en a peu pour le moment. » dit-elle en fronçant légèrement les sourcils. « Si tu me promet de faire attention avec et de ne laisser personne les voir, je peux t'en passer un ou deux. » Elle songea à Tao, mais lui, elle n'avait pas vraiment envie de le revoir si ce n'est sous les verrous. Elle n'était pas sûre d'en ressortir vivante de nouveau s'ils se croisaient encore. Mais le coincer était une priorité. « Je regarderais tout à l'heure. » dit-elle.

Elle l'écouta se plaindre, se moquant gentiment. Il s'ennuyait à ne rien faire et elle, elle croulait sous le boulot. Riant légèrement, elle secoua la tête, amusée avant de lui expliquer qu'elle n'aurait sans doute pas de congé avant longtemps et que son week-end serait sans doute un peu chargé également, mais que néanmoins elle l'aurait. Elle approuva d'un signe de tête, c'est vrai que c'était mieux que rien, mais elle avait l'impression de ne jamais quitter son boulot, même si elle appréciait ce qu'elle faisait. Elle était née pour ça et avait suivi les traces de son père sans jamais rechigner.

La jeune femme changea de sujet, s'intéressant au travail de son amant. Ça ne l'étonna pas particulièrement, les réactions des individus changeaient selon chacun, mais certaines sont semblables selon les situations. Dommage que l'alcool soit utilisé à flots. Soo Mee reporta son attention sur les écrans et remit en marche les vidéos. Elle était si prêt, elle en était sûre. Néanmoins à ce que Ga Ram lui dit, elle resta bloquée un moment, stupéfaite. Elle stoppa la vidéo et jeta un coup d'oeil au jeune homme. Elle se souvenait parfaitement de la dernière fois où elle avait vu Ryo, mais depuis ce jour elle n'avait plus eu l'occasion de le croiser. « Oh... Euh … Et alors ? Vous avez discuté de quoi ? » Pitié que Ryo ait été silencieux à ce sujet. Enfin, elle n'était pas en couple avec Ga Ram à ce moment-là, mais connaissant le japonais, il n'avait pas du l'épargner de détails et de petits commentaires. Elle garda un air naturel, comme si de rien n'était, tout en continuant. « ça fait un moment que je ne l'ai pas vu. Il va bien ? » Il faut bien avouer que son caractère effronté et rentre-dedans l'aidait à oublier ses problèmes au travail, ça lui changeait les idées. Et puis il était sympa quand il ne cherchait pas à la convaincre de lui donner une chance. Attrapant le dossier que Ga Ram lui avait ramené, elle changea de sujet, se cachant pratiquement derrière. « Et sinon … » Trouve un sujet, ma grande. « … Pourquoi tu ne profiterais pas de ton temps libre pour aller voir ta famille ? Cela fait combien de temps que tu ne les as pas vu ? »

Son portable sonna et elle reposa le dossier avant de décrocher, s'excusant d'un regard au jeune homme. « Capitaine Baek.... Oui … Vraiment ? … Très bien j'arrive... A toute de suite. » Elle raccrocha avant de se relever. « Je suis désolée, je dois aller voir les techniciens, c'est pour une autre affaire que je gère, mais ça semble important. Reste là d'accord, mais ne touche à rien surtout. J'en aurais pour pas longtemps, promis. » Elle déposa un baiser sur sa joue en passant avant de quitter la salle rapidement. Ils avaient intérêt à ce que cela soit vraiment important pour lui faire quitter son repère depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Ven Aoû 22 2014, 22:37

Aux dires de Soo Mee, la brigade n'avait que peu de portraits robots pour l'instant. Ga Ram se contente d'acquiescer, n'ayant pas encore essuyé un refus. Tentait-elle de lui faire comprendre qu'il ne devait pas trop de mêler de tout ceci ? A moins qu'elle ne se fasse du souci s'il venait à prendre part à ces affaires. Quoi qu'il en soit, elle finit pourtant par accepter de lui faire passer quelques portraits, sous condition qu'il fasse attention à ces données confidentielles. Le jeune homme a un ample mouvement de tête, tout en garantissant : « Promis, j'y ferai attention. »

Ils discutent congés, Ga Ram se plaignant de ne pas voir souvent sa belle. Elle tente néanmoins de consoler, ayant son week-end de disponible cette fois-ci. Tout du moins, elle n'aurait pas à venir à la brigade, pouvant rédiger ses rapports depuis l'appartement. Le terroriste accepte de lui donner un peu d'aide pour ce faire, avant que la conversation n'en vienne à son travail à lui. Il explique que la clientèle n'était ni plus ni moins présente qu'à l'ordinaire. Et alors qu'il pense justement aux habitués qu'il voyait souvent, sa dernière rencontre avec Ryo lui revient. Il tâte un peu le terrain, annonçant qu'il avait revu le Japonais il y a de cela quelques temps... Et la réaction de la jeune femme ne se fait pas attendre : elle semble embarrassée, tout en demandant de quoi ils avaient parlé. Ga Ram hausse vaguement les épaules. « Ho, de pas grand-chose... » souffle t-il, avant de reprendre : « De toi, de vous, de votre dernière rencontre, tout ça. » Il a un petit sourire pincé, quelque chose de vaguement amusé et réprobateur à la fois. « Tu n'as rien à me raconter à ce sujet ? » interroge t-il, peut-être un peu jaloux. Il était pas en colère, et n'avait pas vraiment de doute sur quoi que ce soit... Mais juste le besoin d'être un peu rassuré, probablement ! Soo Mee surenchérit, demandant comment Ryo se portait, admettant qu'elle ne l'avait pas vu depuis longtemps. « Il allait bien. Surpris d'apprendre qu'on était ensemble, aussi. »

La brigadière a vite fait de changer de sujet, visiblement embarrassée par tout ceci. Elle propose à son amant d'aller voir sa famille pendant son temps libre. « Tu as raison, je devrais y penser. Ça doit bien faire... » Ga Ram n'a pas le temps de terminer sa phrase, la sonnerie de portable de Soo Mee venant l'interrompre. Il a à son tour un hochement de tête, en attendant qu'elle n'ait terminé son appel. Elle explique ensuite qu'elle devait s'absenter quelques minutes, ses obligations l'emmenant ailleurs. Le terroriste opine, souriant : « Entendu, je t'attends ici. » Un petit baiser est déposé sur sa joue, avant que la brigadière ne tourne les talons pour sortir.

Ga Ram s’assoit face aux écrans, se contentant de garder les yeux posés sur les images. Il observe un instant l'interface, tâchant de comprendre comment le truc fonctionnait... Et une fois qu'il est assuré par un coup d’œil vers la porte qu'il est parfaitement seul, il temps le bras pour saisir la souris et faire défiler les images. Lèvres pincés, il continue à rester aux aguets, histoire de s'assurer qu'il ne soit pas prit sur le fait. Et finalement, il trouve : sur l'écran, il devine sa silhouette dans la galerie du centre commercial. Il avait effectivement été imprudent. C'était une sacré chance qu'il soit ici en ce jour : il pouvait rectifier le tir. Il sélectionne le passage filmé, d'à peine quelques secondes, s'apprête à supprimer... Mais s'arrête. Il baisse le regard, lèvres pincées. Soo Mee s'en rendrait compte, pour sûr. Et rapidement, il serait à nouveau soupçonné, sans pouvoir se cacher de quoi que ce soit. De toute façon, il était déjà trop tard. Et ça l'attristait. Une boucle infernale. Mais à tout perdre, autant garder sa liberté pour encore quelques jours. Pour Soo Mee... Il préférait ne pas y penser, pour l'heure. Le clic est fait, le passage est supprimé.

Un long soupir est lâché. Il ne devait pas garder cet air contrit quand Soo Mee reviendrait. Histoire de ne pas avoir l'air louche, il sort son téléphone, lançant une application au hasard pour s'occuper les mains et l'esprit. Yeux rivés sur le petit écran, il n'entend pas la brigadière entrer, ne réalisant sa présence qu'une fois qu'elle passe à côté de lui. Il finit par lever les yeux, adressant un petit sourire. « Tout va bien ? »


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Mar Sep 02 2014, 23:39

Il y a quelques années elle ne se serait jamais imaginé confier des informations confidentielles à une personne extérieure à la brigade, mais Garam lui faisait un peu perdre la tête. Elle n'aurait jamais pensé tomber sur une personne comme lui un jour et s'estimait chanceuse qu'il veuille rester avec elle, qu'il reste accroché malgré le nombre d'avertissement qu'elle lui ait donné à propos de son travail. Néanmoins elle se faisait discrète au boulot, il ne repartira pas les portraits robot à la main, elle les lui donnerait en rentrant... enfin quand elle pourra quitter les lieux. C'était elle qui s'imposait un rythme aussi effarant, mais la brigade croulait sous le travail et elle ne pouvait décemment pas partir aux horaires types. Ce n'était pas dans sa nature, ni même dans sa façon de travailler, elle avait toujours été comme ça et rien ne changerait ça.

Les congés étaient donc un doux fantasme. Seuls les week-end pouvaient être occasionnellement de vrais jours de repos. S'intéressant au travail de son amant, elle retourne en même temps à ses vidéos, parfaitement capable de faire les deux à la fois. Mais elle se retrouva coupée en plein visionnage par ce que lui disait Garam. Coupant la vidéo, son cerveau venait de déclencher l'alerte rouge. Ryo. Nom de dieu, qu'est-ce qu'il avait bien pu lui raconter ? Le connaissant, vantard comme il était, il n'avait sans doute pas du avoir sa langue dans sa poche. Mais néanmoins un espoir persista et elle feignit l'ignorance et l'innocence, lui demandant des nouvelles et l'interrogeant sur leurs sujets de conversations. Le début faillit la faire souffler de soulagement, mais elle s'arrêta net en entendant la suite. Le fourbe ! La question suivante vient l'achever et elle se détourna, mal  à l'aise. Bien sûr qu'il devait être surpris que les deux jeunes gens soient ensemble. Sa dernière rencontre avec le japonais remontait à un moment et à ce moment-là, elle n'imaginait pas être en couple avec Garam. Le japonais était même remonté dans son estime, mais désormais c'était trop tard.

Les lèvres pincées, elle se tourna vers le jeune homme, l'air embarrassée avant de le fixer, moue aux lèvres. « Je suis sûre qu'il t'as tout dit de toute façon. C'est bien son genre de se vanter. On doit vraiment en parler ? » demanda-t-elle, un léger regard suppliant avant de finalement céder. « J'étais fatiguée et seule, il était là et même s'il est un peu lourd quand il veut quelque chose, sa présence était plutôt plaisante. Je l'ai juste embrassé, c'est tout. Rien de plus.... Enfin j'ai peut-être fait une ou deux allusions à aller plus loin MAIS c'était avant. Et maintenant on est ensemble. » Elle se détourna et marmonna entre ses dents, assez fort pour qu'il l'entende néanmoins. « Voilà, on n'est plus obligé d'en parler maintenant. » Peine perdue. Elle changea de sujet, parlant de la famille du jeune homme, espérant qu'il suive son exemple et arrête de parler de ce moment passé. Alors qu'il lui répondait, il fut coupée par la sonnerie du portable de la jeune femme, qu'elle décrocha tout en s'excusant du regard. Raccrochant quelques secondes après, elle s'excusa, lui expliquant rapidement sans rentrer dans les détails et quitta la pièce, direction les labos des équipes techniques.

Les experts qu'elle devait voir n'étaient pas plus anciens qu'elle dans la brigade, mais ils étaient les meilleurs dans leurs domaines. Devant gérer plusieurs affaires en même temps, la jeune femme se remémora rapidement l'enquête pour laquelle ils avaient fait certaines analyses et tests, les écoutant tout en parcourant du regard leurs rapports détaillés. Une bonne dizaines de minutes plus tard, elle quitta leurs bureaux, les saluant, rapports dans les mains et retourna dans la salle qui lui faisait office de bureau depuis quelques jours. Garam était sur son téléphone et elle passa devant lui, déposa les rapports sur le dossier qu'il lui avait rapporté avant de s'affaler dans son siège. Elle le regarda et hocha la tête. « Oui, ce sont des rapports d'experts sur une enquête, ça va nous aider à avancer. Ils ont trouvés pas mal de choses. » Elle se frotta doucement les yeux avant de reprendre. « Tu disais ? À propos de ta famille. Depuis combien de temps tu ne les ai pas vu ? » Et la sienne, cela devait faire des mois qu'elle n'avait pas vu sa mère ou sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Jeu Sep 04 2014, 01:15

Soo Mee n'était pas ravie qu'il se montre aussi insistant sur le sujet Ryo. Évidemment. Bon certes, il faisait un peu ça pour voir son malaise et la taquiner un petit peu. Parce que de toute évidence, il ne s'était jamais senti menacé dans ses objectifs, face au Japonais. Et ce, malgré la petite rivalité qu'il y avait entre eux envers Soo Mee. Disons que le nord-Coréen avait suffisamment confiance en lui pour savoir que l'autre homme ne lui ferait pas trop d'ombre face à sa proie... Mais du coup, apprendre qu'il s'était passé quelque chose entre eux deux – même si ce quelque chose était vraiment minime et insignifiant – avait eut de quoi le surprendre. Il ne le prenait pas mal à proprement parlé... Mais forcément, il voulait en toucher deux mots à sa compagne quoi, histoire qu'elle le rassure un peu.

La brigadière assure donc qu'il ne s'était rien passé de concluant. Et que même si elle avait pu envisager d'aller plus loin avec Ryo, il n'en était plus rien à l'heure actuelle. De quoi le rassurer, même si elle semblait un peu froissée par la question. Ga Ram lui adresse un petit sourire. « D'accord. Désolé... » souffle t-il, tout de même navré de la voir ainsi.

Appelée à d'autres obligations, la jeune femme s'absente quelques instants. Un moment parfait pour laisser au terroriste le temps de se débarrasser de données indésirables. Un geste qui n'est pas fait sans remords ou appréhension... Mais avait-il vraiment le choix ? Il tente de chasser ses doutes d'un mouvement de tête, songeant que la situation ne se gâterait pas tout de suite. Il avait encore un peu de temps pour réfléchir à la suite.

Son amante ne tarde pas à revenir, annonçant que d'autres experts de la brigade avaient trouvé des indices qui lui seraient précieux. « Tant mieux. » dit-il avec un sourire un peu forcé. Sa vis-à-vis reprend, lui demandant depuis combien de temps il n'avait pas vu sa famille. « Hah ! Oui, je disais que ça faisait longtemps. Quatre mois au moins. Je pense que j'irai bientôt faire un saut à Incheon pour leur dire bonjour. » reprend-il. Joli mensonge, une fois encore... Ca faisait bien plus longtemps qu'il n'avait pas vu sa famille, et il savait qu'il n'aurait pas l'occasion de rentrer à Pyongyang avant un bon moment.

« Je pense que je vais y aller. Tu as encore beaucoup de travail, je ne voudrais pas te retarder trop. » dit-il avec un sourire, avant de se lever. Il vient embrasser tendrement Soo Mee, avant de reprendre : « On se retrouve ce soir ? » Faîtes qu'elle n'ait pas découvert le pot aux roses d'ici là, prie intérieurement le jeune homme. « Bon courage ! » dit-il en lui adressant un petit clin d’œil, avant de tourner les talons pour quitter la salle.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    Jeu Sep 04 2014, 23:05

Elle espérait vraiment qu'ils ne restent pas trop longtemps sur le sujet Ryo. Non pas qu'elle regrettait de l'avoir embrassé, pas du tout même, si elle n'était pas tombée aussi vite dans les bras de Ga Ram, elle aurait peut-être déjà été dans les draps du japonais. Mais ce n'était pas arrivé et désormais, elle était en couple, posée et solidement. Elle leva les yeux quand elle l'entendit s'excuser. Elle le rassura avec un léger sourire. « Ne t'excuse pas … c'est moi, pardon. C'est juste que ça ne veut plus rien dire maintenant. Je suis avec toi et je t'aime d'accord ? Je ne te ferais jamais de mal, promis. » Nouveau sourire avant d'être interrompus dans leur discussion par son téléphone portable qui la ramène à l'ordre. S'excusant auprès de son compagnon, elle le laisse alors seul dans la pièce, se dirigeant vers les laboratoires des experts.

Après une bonne quinzaine de minutes à discuter de l'affaire, des éléments trouvés, la jeune femme repart avec plusieurs dossiers d'expertise sous le bras, prête à lier tous les éléments qu'ils avaient trouvé pour l'instant afin d'avancer un peu dans l'enquête. Peut-être que celle-ci avancerait plus que celle sur laquelle elle bossait depuis deux jours, celle qui lui faisait regarder des bandes de surveillance vidéo à lui en donner mal à la tête et aux yeux. Rentrant de nouveau dans la salle, elle songea en regard Ga Ram sur son téléphone qu'ils avaient interdiction de laisser un civil dans une pièce de la brigade seul. Mais elle avait confiance en lui, et puis que ferait-il parmi toutes ses machines ? Il n'y avait pas de mauvaises intentions à lui alors elle ne songea même pas aux conséquences de le laisser seul ici.

Soo Mee le relança, le sujet étant sa famille. Elle hocha la tête tout en l'écoutant avant de sourire. « N'hésite pas surtout, j'imagine que la séparation doit être dure... il faudrait que j'aille voir ma famille aussi, ça fait tellement longtemps que je ne les ai pas vu. » Elle aimerait bien aussi présenter le jeune homme à sa famille restante, même si elle aurait aimé que son père le rencontre aussi, il l'aurait sûrement apprécié.

Quelques souvenirs de son père défilent avant qu'elle n'en sorte, regardant Ga Ram qui venait de se lever. Elle hocha la tête en souriant. Profitant pendant quelques secondes de ses lèvres contre les siennes, elle le laisse se reculer un peu avec regrets. Avec autant de travail, il lui manquait. Elle rentrait souvent très fatiguée chaque soir. « On se retrouve ce soir oui, j'essayerais de veiller plus longtemps que d'habitude, pour pouvoir profiter un peu de toi. » Elle lui sourit et lui fait un petit signe pour le saluer. Elle tourna la tête et regarda les écrans, prête à repartir de plus belle. Enfilant son casque, la voilà qui remit les vidéos des caméras de surveillance en route, l'heure de l'explosion approchait. Elle allait mettre ce terroriste sous les verrous, elle en était assurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam    

Revenir en haut Aller en bas
 

Et surtout ne touche à rien, d'accord ? ft. Garam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP terminés
-