AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 It must see it to believe it |ft Kyung Hei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Sam Juin 14 2014, 20:47

Il n’y avait plus rien dans les placards, il n’y avait pas le choix. Yu Rim allait devoir faire les courses surtout qu’elle n’était pas seule à l’appartement pour les deux jours qui allait suivre. Oh que non, son neveu Jae Hyo allait débarquer chez elle, sa mère étant partie voir une de ses amies malades, elle n’avait donc pas le choix de s’en occuper. Non pas que cela la faisait chier, mais la jeune femme n’avait aucun talent avec les enfants et encore moins avec le petit garçon âgée de huit ans. S’il n’était pas là pour quelques jours, alors elle ne se serait pas pressée pour aller faire les courses, sûrement aurait-elle appelé un livreur jusqu’à ce que ça mère lui ramène des bon plats fait maisons, car s’il y a bien une chose en laquelle Yu Rim n’est pas du tout doué, c’est bien la cuisine. Elle en a conscience et ne fait rien pour améliorer ses compétences. Tant que c’est mangeable, elle se fout pas mal de ce qu’elle a dans l’assiette. Enfin sauf si c’est un plat à base ou contenant des poireaux, alors là même pas la peine, elle n’en touchera pas une miette et encore moins les kiwis dont elle en est allergique.

« Imo, je peux en avoir » demanda le petit garçon tout en pointant dans la direction de ces fruits poilus à la forme arrondis que Yu Rim ne pouvait manger, sinon elle déclenchait son allergie. Elle soupira et prit la main de son neveu. « Non Jae Hyo, tu sais que je n’aime pas ça. » « Mais… » « Il n’y a pas de mais, tu mangeras des pommes et c’est tout, c’est bon pour la santé. » dit-elle de manière plutôt sec. Le petit garçon comprit que sa tante n’allait pas changer d’avis. Jae Hyo adorait les kiwis, mais quand il était chez sa tante, il n’avait pas le droit d’en manger, il faut croire même en les voyant cela lui provoquait de l’urticaire. Le petit garçon suivit donc sa tante silencieusement, se mordant les lèvres peur de dire quelque chose qui pourrait énerver celle-ci. Yu Rim se dirigea donc vers son rayon préféré, là où elle trouvait les repas qui l’accompagnait le plus souvent les soirs chez elle… Les ramyun. C’était facile à faire et c’était bien l’une des seules choses qu’elle savait réellement cuisiner. Elle attrapa une dizaine de paquets qu’elle mit dans le panier qu’elle tenait de sa main libre. « Je pense que ça suffira jusqu’à la prochaine fois et puis ce soir on se fait une pizza, ça te va Jae Hyo ?» demanda-t-elle en regardant l’enfant dont le sourit réapparu tout en secouant vivement la tête pour dire oui.

Elle reprit le chemin, c’est alors qu’elle apercevait au loin une silhouette qui ne lui était pas inconnue. Elle s’arrêta, fixant le dos de cette personne avec la tête blondinette et une carrure plutôt carré. Le petit garçon chercha du haut de ses trois pommes ce qu’elle regardait, mais il ne voyait pas. Il tira sur la manche de sa tante, qui dériva son attention sur lui. « Bon il nous faut quoi encore, du riz, du kimchi et… » réfléchit-elle, ne se souvenant plus de ce qu’elle avait besoin aussi. « Du jus d’orange. » « À c’est vrai, du jus d’orange pour le matin. » Sans perdre de temps elle prit le pas en direction du rayon où elle allait pouvoir trouver le riz. Elle avança tranquillement jusqu’au moment où elle allait tourner, elle manqua d’entrée en collision avec quelqu’un ou quelque chose, heureusement elle s’arrêta net. Son regard alors plongé vers le bas, remonta le long de la silhouette avant de croiser le regard de la personne. Pourquoi de tous les endroits anodins, elle devait tomber sur la grosse bête. Vu l’expression de son visage, on pouvait voir qu’elle n’était pas très heureuse de le croiser. « Jae Hyo vient ! » dit-elle tout en tirant son neveu pour passer à côté du militaire pour ne pas se confronter à lui, mais son elle s’arrêta subitement, tournant le visage vers ce qui semblait être un bébé. Elle fixa celui-ci comme choquée de ce qu’elle venait de voir. Elle n’en croyait pas ses yeux. Finalement s’était vraie. Jae Hyo regarda l’homme, il se sentit intimidé et recula légèrement un peu effrayé par celui-ci. « Imo, tu connais cet ajeossi ? » « Tu vois Jae Hyo cet ajeossi il faut mieux l’éviter, il n’est pas fréquentable. » dit-elle tout en regardant son neveu dans les yeux avant de regarder en coin Kyung Hei. « Je ne croyais pas mes collègues, mais apparemment c’est vrai. Toi être en charge d’un bébé. C’est vraiment…  » Elle n’arrivait même pas à décrire à quel point cela était imaginable à concevoir. Comment un homme comme lui pouvait être en charge d’un bébé ? C’était une blague ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Mer Juin 18 2014, 03:00

Kyung Hei était au supermarché et la petite puce dont il était le tuteur et qui n’avait pas encore tout à fait deux ans était soigneusement posée dans un siège pour bébé. Au départ, faire ses courses avec un si jeune enfant avait été toute une aventure... mais Kyung Hei avait pris des trucs et c’est pour ça que le siège de Fei était posé dans le panier, de façon sécuritaire. Ah, tout G.I.Joe qu’il ait l’air, Kyung Hei n’était qu’un homme et de fait, les courses étaient une étape non négligeable dans sa semaine. Habituellement, il essayait soit d’y aller après un entraînement, quand la nounou était encore chez lui ou soit il envoyait carrément la dame qui s’occupait de Fei en journée les faire pour lui. Mais aujourd’hui, ça se goupillait très mal et finalement, il avait vu la nounou partir un peu rapidement pour un rendez-vous avec un certain regret. Il n’y avait presque plus rien dans le frigo et surtout, presque plus de lait pour Fei alors il n’avait pas le choix. Il avait dût s’armer de patience et de bonne volonté pour affronter le supermarché.

Là-bas, on l’arrêtait souvent. Des femme qui semblaient être sur le point de faire une crise cardiaque en assurant que Fei était « teeeeeeellement adorable, comme elle ressemble à son papa ! ». C’est sûr. Un Coréen qui a pondu une petite Chinoise et elle lui ressemble trop. Logique. Ça l’énervait au possible. Et pourtant, Kyung Hei allait bientôt apprendre qu’il n’était pas tombé sur le pire qu’il pouvait avoir...! Parce que s’il ne la remarque pas particulièrement lorsqu’ils se croisent pour la première fois, trop intéressé à lire l’étiquette derrière une miche de pain, la seconde fois elle ne peut pas passer inaperçue. Pour cause, elle lui fonce à moitié dedans... (enfin, il était peut-être en partie responsable mais il valait mieux ne pas essayer de le lui expliquer). Un petit claquement de langue agacé se fait entendre alors qu’il lance un regard amer à Bang Yu Rim une brigadière... totalement impossible à endurer, que ce soit à court ou à long terme !

Elle appelle un gamin, Jae Hyo visiblement. Le regard de Kyung Hei se pose sur le gosse, confus. Elle était... cette chose... était mère ?! Il en était un peu choqué, pour être franc. Elle ne semblait pas du tout avoir les capacités pour accomplir cette tâche et le contenu de son panier de provisions le prouvait bien. Là où le siens contenait fruits, légumes, pain frais, fromage, lait... Le siens avait à peu près juste des nouilles instantanées. Il jugeait, ouais. Mais il était sûr qu’elle le faisait aussi de son côté. Et justement la voilà qui fait un commentaire totalement inapproprié ! Encore heureux que Fei soit trop jeune pour comprendre les conneries que Bang pouvait dire... Et dieu sait qu’elle pouvait en débiter une tonne à la seconde.

« Très mature, Bang. Félicitations. », déclare-t-il finalement tout en ayant un petit regard sombre pour la jeune femme. Il le baisse ensuite jusqu’au panier, lentement pour qu’elle voit bien ce qu’il toisait. « Les achats aussi, très responsables à ce que je vois. Je ne suis pas surpris. »

Un petit sourire sans joie étire les lèvres de Kyung Hei. Nul doute que s’il avait pu, il lui aurait arraché les yeux des orbites. Mais il valait mieux rester civilisé, surtout en présence des enfants. Et justement, voilà qu’elle l’insulte. Et en plus là où généralement les femmes soupiraient. C’était un peu particuliers mais franchement, les deux attitudes l’énervaient au même niveau, présentement !

« Vraiment quoi ? On t’a jamais appris à finir tes phrases ? », demande un peu sèchement Kyung Hei. Il soupire tout en pliant sa liste d’épiceries pour la glisser dans la poche de sa veste de militaire. Pas eu le temps de se changer, non. Puis, il a un regard pour Fei qui dort encore profondément. « Je préfère que tu sois plus dans le coin quand elle va se réveiller. »

Kyung Hei relève la tête vers Bang, assurant :

« Il est jamais trop tôt pour choisir les fréquentations d’un enfant. Je veux qu’elle ait droit au meilleur exemple possible. Et le tiens est plutôt dans la catégorie de ceux à anéantir. »

Du balai ! Malheureusement, d’une façon ou d’une autre ils ne se débarrassaient jamais aussi facilement l’un de l’autre... C’était un peu con, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Sam Juin 21 2014, 14:01

Yu Rim attaquait et lui répliquait, c’est d’ailleurs toujours ce qui se passait quand il se croisait, il faut croire qu’il est impossible pour eux de s’ignorer, enfin surtout du côté de la jeune femme qui a bien du mal à tenir sa langue. Elle suivit son regard, les posant alors sur ses ramens. Qu’est-ce qu’il avait son panier ? Elle releva le regard pour le regarder droit dans les yeux. « Et tu crois que ta remarque est plus mature que la mienne. Surtout que je n’ai pas fini de faire mes courses. » Excuse bidon, bien évidemment, car si on listait le reste des produits qu’elle devait acheter, ce n’était pas du tout grandiose. La brigadière était mauvaise cuisinière, alors à quoi bon s’entêter de cuisiner quelque chose alors que cela allait mauvais. Bien qu’elle soit du genre obstinée, elle n’est pas le genre de personne qui va fournir trop d’énergie si ce n’est pas pour avoir un bon rendement à la fin. Jae Hyo toujours caché, cramponnant la jambe de sa tante et regardant timidement l’homme s’adressant à sa tante. Elle se crispa légèrement, fronça légèrement les sourcils lorsqu’il lui fit une remarque. Calme. Elle devait rester calme surtout devant son neveu. « C’est vraiment imaginable. » Dit-elle pour ainsi terminer la phrase.

Yu Rim jeta rapidement un coup d’œil sur cette petite chose. Elle rêvait, elle se pinça même discrètement pour s’en assurer, mais non elle ne rêvait pas du tout. Son intention se reporta sur lui lorsqu’il la mise en garde. Elle croisa ses bras et avant d’un pas, tout en lui tenant tête bien qu’il était un peu plus grand qu’elle. Elle le toisa du regard. Il insinuait qu’elle était un mauvais exemple à prendre pour les enfants, c’est ça ? Mais il se croyait mieux. Bien sûr, elle n’allait pas se laisser faire. « Sinon quoi ? Tu vas me faire quoi si elle se réveille ? Me frapper ? » Elle avait presque envie en rire, même s’il était plus balaise qu’elle rien qu’au niveau gabarit, elle n’en avait pas du tout peur. « J’en tremblerais presque rien que d’y penser. Tu oserais frapper une femme en plein milieu de ces gens ou même devant des enfants. » Jae Hyo les regardait à tout de rôle et sortit légèrement de sa cachette, il regardait le grand monsieur du haut de ses trois pomme, même s’il était petit il protégerait sa tante. « Tu crois que toi tu es un meilleur que moi peut-être. Ne viens-tu pas de montrer une manière de menacer quelqu’un. » lui lança-t-elle. Elle serrait des dents, ce qu’il venait de dire tournait en boucle dans sa tête. Elle n’était pas un exemple pour un enfant ? Elle n’était pas une bonne fréquentation pour eux ? Franchement ce genre de remarque, elle ne s’en serait pas souciée avant, mais là c’était différent. Elle faisait des efforts afin de combler le vide occasionné par la mort de sa sœur. Elle devait jouer le rôle de mère et de père quand sa mère ne pouvait pas s’en occuper, ce n’était donc pas une tâche simple à accomplir.

« Ajeossi, vous êtes méchant. » dit le petit enfant après avoir pris un peu de courage. Ses paroles surpris Yu Rim qui le regarda, posant sa main sur la tête chevelu noir de son neveu. « Jae Hyo, ce ne sont pas des choses à dire ! » Même si elle le pensait également, elle regarda Kyung Hei. « Comment peux-tu juger que je sois un mauvais exemple pour les enfants ? Au contenu de mon panier ? » demanda-t-elle en levant un peu son panier pour le mettre face à lui. . « Qu’y-a-t’il de mal à acheter des ramyun, hein ?  Qui te dis que ce n’est pas pour moi ? » Les ramyuns étaient un repas simple à préparer, mais surtout rapide. Lorsqu’elle rentrait tard chez elle le soir en revenant du boulot, il était compréhensible que la jeune femme ne veuilles pas se faire à manger ou alors quelque chose de trop compliqué surtout si c’était pour manger seule. Bien qu’elle aimait sa vie de femme célibataire. « Ça doit être simple pour toi. » lâchait-elle. À ses yeux simple pour lui de s'occuper d'un enfant, s'il en avait un c'est qu'il avait une femme même si franchement elle se demandait comment une femme pourrait aimer un homme tel que lui. Au moins il n'était pas seul à élever un enfant surtout pas un enfant qui n'est pas le sien. En tout cas c'est ce que pensait Yu Rim.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Jeu Juil 03 2014, 15:59

Eh bah si, c’était plus mature. Parce qu’elle avait visiblement un gosse à charge et que l’alimentation, ça restait quelque chose d’important. Mais pas que ça...

« Vu ton boulot tu devrais manger de façon intelligente. », déclare-t-il un peu plus sèchement. « Tu donnes pas à ton corps les nutriments dont il a besoin et ça va te retomber dessus plus tôt que tard. Mais fais ce que tu veux, surtout... C’est juste dommage que tu enseignes à quelqu’un d’autre ces mauvaises habitudes. »

Et excusez-le, mais il était sûr que même à la fin de ses achats, son panier allait faire se crisper Kyung Hei ! Il a un dernier regard pour le caddie puis en revient à la jeune femme qui... semble se faire plus polie que ce qu’elle aurait dit à la base, non ? C’était presque amusant. Le regard de Kyung Hei se pose sur le bébé qui, très vite, n’en serait plus un. Elle marchait déjà, babillait beaucoup, disait plusieurs mots distinctement... Son travail allait devenir moins difficile bientôt. Et ça, ça venait d’un homme qui n’avait jamais eu vent de la période « non » des trois, quatre ans ou encore de la crise d’adolescence ! En tout cas, Bang fini par réagir au quart de tour et son fils suit aussitôt, ce qui fait lever les yeux au ciel de Kyung Hei. Elle a beau le reprendre, il commence déjà à voir de la mauvaise graine là où en vérité il n’y en a pas. Désolé, mais c’était plus fort que lui.

Kyung Hei les regarde s’énerver... et finalement, il a un petit sourire moqueur pour Bang. C’était amusant cette façon qu’elle avait de prétendre qu’il l’avait menacé...

« Je ne t’ai pas menacé. », fait-il remarquer, son sourire s’accentuant. « En fait, je n’ai même pas proférer l’ombre d’une menace. Mais je suis quand même flatté que tu sautes si vite à ce genre de conclusions. C’est qu’en quelque part, je dois t’impressionner plus qu’il n’y paraît. »

Et il n’avait vraiment pas menacé. Pas de pas menaçant vers la jeune femme. Pas de « sinon » laissé en suspens. Rien. Il avait juste déclaré qu’il ne voulait pas qu’elle soit dans le coin lorsque Fei pourrait la voir. Et la voilà qui saute aux conclusions comme l’hystérique qu’elle sait si bien être ! Alors il devait être plus impressionnant à ses yeux qu’il l’avait tout d’abord cru vu comment elle pouvait parfois le traiter sur leur lieu de travail ! Puis, il baisse le regard vers l’enfant tout en assurant :

« Je suis pas méchant, c’est ta mère qui saute aux conclusions. »

Quant à décider comme ça qu’elle était une mauvaise mère, heum... Kyung Hei hausse les épaules, faisant mine de réfléchir.

« Parce que je te connais en dehors de ce supermarché, peut-être ? », demande-t-il soudainement. « Franchement, Bang. Je l’ai vu. Tu trouves affligeant que j’aie la garde d’un bébé. Dis pas le contraire. Alors pourquoi est-ce que je ne devrais pas avoir les mêmes préjugés ? T’as raison. On fait d’horribles parents. »

La petite bouge soudainement, ayant un « Hei Hei ! » en émergeant du sommeil qui lui est adressé. Ben non, il n’était pas son père, quoi. Il se penche sur la gamine, poussant un petit soupir. Oui bon, il aurait aimé qu’elle dorme pendant toutes les courses, ouais.

« Dors, Fei. Tu vas t’emmerder sinon. », marmonne-t-il tout en replaçant la couverture sur le bébé. Il a un regard pour Bang, grognant : « Pas de commentaire. J’ai jamais essayé de faire croire que j’étais le père du siècle moi. »

Il y avait déjà ça de pris pour lui ! Par contre, ce qu’elle ajoute lui donne vraiment envie de lui balancer son poing dans la tronche et rien à faire que ce soit une petite femme fragile !

« Pardon ? Simple ? Tu déconnes, j’espère... », grogne Kyung Hei tout en lançant un regard chargé de rancoeur à Bang. « Élever une gosse qui est même pas à moi à la base alors que j’ai zéro instinct paternel et un horaire surchargé, ça a rien de simple. Quand tu sais pas, tu te la ferme. »

Et rien à foutre de parler comme ça devant des gamins !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Lun Juil 07 2014, 10:43

Justement à cause de son boulot, elle ne pouvait pas manger mieux, car son boulot prenait tout son temps même à la maison. Il faut dire avec les enquêtes sur lesquelles elle travaillait plus son enquête personnel, Yu Rim n’avait vraiment pas la tête à se préparer de bon plats, bien équilibré, ça prend beaucoup trop de temps. Ce qui était bien avec les ramyun au moins, c’était facile à préparer et ça ne prenait pas beaucoup de temps. Elle ne relança pas le débat, à quoi bon elle savait également que ce n’était pas bon pour elle, mais heureusement elle mangeait aussi de la bonne nourriture avec les petits plats de sa mère, bien sûr elle n’allait pas le dévoiler à celui-ci.

Oui, il avait pris ça pour des menaces et même si c’était avertissement c’était pareil. Lorsqu’il dit le mot impressionner, elle ne pût s’empêcher de rire. Oh que non, il ne l’impressionnait pas sinon ça fait longtemps qu’elle se serait résigner à se frotter à lui. « Toi ! M’impressionner ? Mieux vaut être sourd que d’entendre ça. Tu es bien la dernière personne qui m’impressionne. » Elle assurait juste ses arrières et puis franchement elle n’était pas folle non plus, un coup suffirait pour l’envoyer à l’hôpital, Kyung Hei était quand même plus baraqué qu’elle. Il ressemblait vraiment à une grosse bête. Elle le toisa alors qu’il porta ses yeux vers son neveu et la première chose qu’il l’alerta était le mot mère, d’ailleurs le gamin l’entendit aussi. Elle regarda son neveu qui baissa la tête et ben c’est malin, s’il y a bien une chose dont il ne fallait pas parler devant le jeune enfant c’était de sa mère. Yu Rim lança un regard tueur à Kyung Hei, mais n’eut pas le temps de dire quoique ce soit qu’il continua à parler.

D’horrible parent… Au moins ça leur fera un point en commun, peut-être le seul même. Elle ne s’occupa plus de lui, s’accroupissant alors que ses larmes virent couler des yeux du petit Jae Ho. Voir son neveu comme ça, la désemparait, elle savait que sa sœur manquait énormément au petit, ce qui était plutôt normal. Le pauvre enfant c’était retrouvé orphelin, sa mère était morte et son père l’avait abandonné. Elle posa le panier à côté et prit son neveu dans ses bras, essayant de le réconforter un peu. Il l’attaqua à nouveau, elle le regarda et lâcha son neveu toujours en larme pour se redresser. « Je tire peut-être des conclusions un peu trop vite, mais toi aussi. Jae Hyo est mon neveu. » Déjà ça faisait un point d’éclairci, il n’était pas non plus le vrai père de cette petite et elle n’était pas la vrai mère de Jae Hyo. Ah ben ça faisait un deuxième point en communs finalement. Il porta la main vers les cheveux de Jae Hyo, caressant sa tête doucement. « Ne pleure plus. C’est malin, maintenant je vais galérer pour le calmer. » Elle se ré accroupit, le prenant dans ses bras tout en tapotant dans son dos calmement. Bien sûr qu’elle en voulait à Kyung Hei, mais en même comment pourrait-il savoir que le jeune garçon n’avait plus de mère alors qu’il était persuadé qu’elle était sa mère.

« Je sais très bien ce que c’est d’élever un enfant qui n’est pas le sien surtout quand on a pas l’instinct pour ça. » Bien sûr elle n’expliqua pas pourquoi Jae Hyo pleurait, elle n’avait pas envie d’expliquer à cette grosse bête qu’il n’avait pas de mère et pour le coup plus de père non plus. Elle n’avait pas envie de continuer à faire plus souffrir son neveu. Elle resterait donc silencieuse à ce sujet. Une fois que les larmes cessèrent, elle le lâcha, regarda son visage et essuya les dernières larmes coulant sur ses joues. « Un garçon ne devrait pas pleurer. » Toujours avec cette mine triste, il hocha de la tête. Elle lui caressa la tête et se redressa. « Tu n’as vraiment aucune délicatesse. T’es vraiment une grosse bête. » Oui, elle le lui reprochait même s’il n’avait pas fait exprès, en tout cas pas intentionnellement. Elle regarda Jae Hyo : « Allez va chercher les bonbons que tu voulais tout à l’heure. » Le sourire revint sur les lèvres de son neveu, qui partit sans plus attendre. Ça ne lui plaisait pas qu’il s’en aille comme ça, mais elle préférait l’éloigner un peu. Elle le suivit du regard jusqu’à ce qu’elle ne le voit plus, ensuite elle regarda Kyung Hei. « C’est malin de dire devant un enfant qui n’a plus de mère que je suis sa mère. Bon j’avoue tu n’étais pas au courant, mais ça lui a fait beaucoup de mal. S'il y a bien une chose dont il faut éviter de dire devant lui c'est le mot mère. » Celui de père aussi, mais Jae Hyo avait pris conscience que son père l'avait abandonné, bien qu'elle et sa mère est essayé de mentir sur son départ. Maintenant il détestait son père, enfin c'est ce qu'il disait...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   Sam Aoû 09 2014, 03:36

Kyung Hei lève brièvement les yeux au ciel. Dans certaines conditions, ne pas le craindre s’avérait être de la folie, alors pour ce qu’il en pensait...! Mais non, il n’avait pas l’intention d’être violent avec Bang même si parfois, ça le démangeait drôlement ! Et puis surtout pas devant un gamin, quoi. Kyung Hei n’avait franchement pas grand chose de paternel, fallait l’admettre. Et ça ne s’était pas éveillé comme par magie avec sa prise de responsabilités vis-à-vis Fei, malheureusement. Mais il avait encore des principes et étrangler Bang devant ce petit garçon n’était définitivement pas dans ses projets ! Visiblement, il avait lui aussi tiré quelques conclusions un peu trop hâtive de son côté et Kyung Hei a un... petit soupir de soulagement lorsque la jeune femme lui explique qu’elle n’est non pas la mère de ce morveux, mais sa tante !

« Ah. Ça me semble plus plausible. », convient finalement le militaire, sur un ton pince-sans-rire. « Je trouvais ça plutôt bizarre, aussi... »

Carrément ! Au moins maintenant, il comprenait mieux ce qu’il en était. Mais la soeur de Bang était aussi folle qu’elle pour lui confier son gosse, hein. Kyung Hei a un regard pour le gamin alors que la jeune femme s’énerve un peu parce qu’il l’avait fait pleuré. Eh bien quoi ? Il n’y pouvait rien... L’hypersensibilité semblait être courante dans cette famille. Quant à ne pas avoir l’instinct parental mais devoir élever un gosse malgré tout, Kyung Hei marque un petit moment de silence. Alors il y avait autre chose qui lui avait échappé, visiblement. Le regard de l’homme se pose sur l’enfant. Il avait perdu quelqu’un de cher, lui aussi ? Comme Fei ? Ça lui faisait un peu bizarre d’avoir cet espèce de gros point commun avec Bang. Pour tout dire, ça le dérangeait un peu ! Puis, la jeune femme tente de consoler maladroitement son neveu... avant de l’accuser d’indélicatesse. Sérieux !

« Toi, tu te vois pas faire, hein... », grogne Kyung Hei tout en levant les yeux au ciel. Et de fait, il singe : « Les garçon ça pleure pas ! Comme si ça allait le calmer... Pauvre gosse. »

Le petit singe est envoyé plus loin et à ce qu’elle ajoute, le militaire a malgré tout un signe d’impatience. C’était pour ça qu’il n’arrivait jamais à causer avec des nanas. Elles étaient tellement mélodramatiques et adoraient mettre la responsabilité de ce qui ne tournait pas rond sur la gente masculine ! Oui, Kyung Hei voyait les femmes en deux grandes catégories. Les fées du logis et les féministes mal embouchées. En même temps, on ne lui avait jamais prouvé qu’il en existait d’autres, jusqu’à présent.

« J’étais effectivement pas au courant. Écoute, tu devrais peut-être m’acheter une boule de cristal à mon prochain annif, si ça te dérange tant que ça que je lise pas dans tes pensées. T’as une autre demande spéciale, tant qu’à y être ? », marmonne Kyung Hei tout en poussant un petit soupir découragé. Elle était vraiment énervante, bon sang ! « Franchement, qu’il en revienne. »

Moment de silence... Oui bon, il réalisait que ça, ce n’était vraiment pas délicat ! Et elle pouvait le lui reprocher qu’il ne dirait rien cette fois. Mais Kyung Hei fini par expliquer un peu mieux ce qu’il entendait par là.

« C’est qu’un gosse et si sa perte est récente, c’est normal qu’il pleure. Le truc, c’est que le monde arrêtera pas de tourner. Si vous l’enfermez dans une bulle, quand il va sortir de la maison il va subir une grosse désillusion et là, ça va faire mal. Il faut juste lui apprendre à gérer la tristesse. Me semble que c’est logique. Demander aux étrangers de pas prononcer le mot « mère » devant lui, c’est complètement débile. »

Mais pourquoi est-ce que ça ne l’étonnait pas ?! Kyung Hei grogne tout en se tournant vers Fei, qui s’agite un peu. Le bébé -qui poussait vite, bon sang...!- semble vouloir attirer son attention et Kyung Hei convient :

« J’vais devoir te laisser. J’ai plus important à faire que de me prendre la tête avec toi. Autre chose à ajouter ? »

Non vraiment, ils ne semblaient pas être faits pour s’entendre, c’était affolant !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It must see it to believe it |ft Kyung Hei|   

Revenir en haut Aller en bas
 

It must see it to believe it |ft Kyung Hei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kwon Kyung Hei feat. Baek Ho (nu'est)
» You lost something ft Kim Jin Kyung
» kim jin kyung (@j_kyung)
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» (f) nam dal som ft kim jae kyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
After The War
 :: Corbeille :: RPs :: RP abandonnés
-