AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Dim Sep 14 2014, 21:46

I won't listen you feat. Yang Ga Ram

C'était tellement bête. Et elle était fautive. Soo Mee avait tellement la tête ailleurs ces derniers temps, depuis bientôt deux semaines déjà qu'elle avait appris pour Ga Ram. Et elle n'avait toujours rien dit, faisant traîner l'enquête, en même temps, une autre assez importante avait été mis sur le feu depuis une dizaine de jours et c'était prioritaire. Sauf que cette mission venait de se terminer et elle s'était finie par une explosion dans un hangar. Le souffle de l'explosion avait tout raflé sur son passage, brisant les vitres et tout ce qu'il contenait. Malheureusement, ils avaient été plusieurs à être blessé, dont elle. Ce n'était pas si grave, un morceau de verre s'était méchamment logée dans ses côtes, transperçant la peau. Chose qui ne serait pas arrivée, si elle avait pensé à mettre un gilet pare-balle, ça aurait ralenti le morceau de verre en tout cas. Mais ce qui était fait est fait et comme cinq autre personnes, elle fut envoyée à l'hôpital en urgence. Elle ne savait pas si c'était parce qu'elle avait tellement souffert il y a deux semaines de cela, bien que la douleur ne fut pas physique, mais sa blessure ne lui faisait pas si mal que ça, car comparée à ce que lui avait infligé Ga Ram, rien ne pouvait être pire selon elle.

Une fois à l'hôpital, tout se passa assez vite. Une anesthésie locale plus tard, le morceau de verre fut retirée et elle fut ornée de points de suture sur tout le côté droit. Soo Mee eut la visite de quelque uns de ses collègues qui s'assurèrent qu'elle soit bien soignée et après les avoir rassuré et renvoyé à la brigade, elle eut le droit à la visite de son chef, plus difficile à déloger. Elle voyait bien qu'il s'inquiétait pour elle depuis deux semaines, mais elle le rassura, parlant simplement de vagues problèmes familiaux, des documents à régler pour sa mère et il la laissa finalement tranquille. Une fois seule, la jeune femme regarda autour d'elle, sa chambre était vide. Néanmoins une infirmière vient lui donner une calmant, elle avait besoin de repos à ce qui paraît. Elle soupira. Elle n'aimait pas dormir, ne rien avoir à faire, elle pensait trop souvent à Ga Ram durant ces moments et ça la faisait plus souffrir qu'autre chose. Elle ne savait pas si elle allait s'en remettre. Si elle allait pardonner ou se pardonner à elle-même pour avoir été aussi stupide.

La brigadière ne savait pas pendant combien de temps elle avait sombré, mais elle se réveilla, un peu comateuse. Sa blessure tirait un peu et elle appuya sur la perfusion pour qu'elle diffuse un anti-douleur comme lui avait montré l'infirmière. Soo Mee tenta de penser à l'enquête, malgré les dégâts matérielles et humains, elle était finie. Les armes qui étaient à l'intérieur ne servirait plus à personne, c'était déjà ça. Mais faire tout exploser était une solution assez extrême, les terroristes devaient sans doute se sentir piégés et ont préférés faire tout disparaître que voir leurs marchandises tomber dans les mains de la brigade. Ils avaient tout prévu. Et ça l'énervait. Toujours des coups d'avance. Et naturellement ça l'a fit penser à Ga Ram. Spécialiste en infiltration sans doute, comme à la brigade, mais du mauvais côté. Une larme roula sur sa joue et elle leva la main pour l'essuyer rapidement. Elle devait se reprendre très rapidement, sinon elle finirait par faire une erreur qui lui coûterait la vie à force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Mer Sep 17 2014, 23:26

Les quinze jours les plus longs de sa vie... Pour quiconque d'extérieur, cette affirmation aurait put paraître exagérée. Et pourtant, c'était vraiment ainsi que Ga Ram ressentait les choses. Quinze jours qu'il ne donnait plus signe de vie. Tout autant de temps qu'il restait terré chez Min Guk, seul, inoccupé. Et si le nord-Coréen avait put avoir quelques doutes sur le fait que ce style de vie ne pouvait lui correspondre, il savait maintenant que c'était totalement avéré. Il n'aimait pas resté cloîtré quelque part. Mais il savait qu'il n'avait pas le choix. Son appartement avait été rendu. Son emploi abandonné pour des raisons obscurs. Le quartier général des terroristes déserté pour éviter de subir les foudres de Tao. Ce n'était pas pour autant que Ga Ram reniait sa cause. S'il n'avait plus les terroristes, il n'avait plus rien. Seulement, il devait réfléchir, se donner un nouveau départ, une nouvelle chance. Il savait qu'il y arriverait... Mais à force de de temps de d'efforts. Car pour l'heure, même si le jeune homme s'efforçait à faire son maximum pour s'occuper malgré ces circonstances, il était encore proie à la tristesse. Il n'était pas rare qu'il s'isole, le regard rivé sur un mur ou sur le plafond, la tête vide. Il n'aurait jamais pensé que le départ de Soo Mee puisse être aussi difficile.

Chaque jour, Min Guk lui donnait des nouvelles du front. Tantôt la brigade prenait l'avantage, tantôt les terroristes leur arrachait des pattes. Depuis une dizaine de jours, un nouveau front était exploité, sur lequel Ga Ram n'avait jamais prit part. Et aujourd'hui, quand le faux brigadier était rentré du travail, la mine fatiguée, il avait annoncé les lèvres pincées que Soo Mee avait été blessée lors d'une opération. Ga Ram avait tenté d'en faire fi, songeant que ce n'était pas en pensant à la brigadière qu'il ferait son deuil... Mais le terroriste était sorti sans mot dire, discrètement, pour éviter que quiconque le retienne.

Capuche rabattue sur la tête, lunettes sur le nez, main droite enfoncée dans une poche, il avait hélé un taxi, sans trop savoir ce qu'il allait faire. Il avait demandé à se rendre à l'hôpital, mené par ses pas. Il savait que c'était profondément déraisonnable. Plus que d'habitude. Mais pour cette fois-ci, ce n'était pas un quelconque besoin d'adrénaline qui menait ses pas. Un simple instinct, un besoin sur lequel il n'aurait su mettre de nom. Il devait sortir, la voir. Peut-être s'assurer qu'elle allait bien.

Arrivé à destination, il demande la chambre de la brigadière. Les couloirs sont longés, en silence, tandis qu'il reconnaît quelques hommes en uniforme. D'autres brigadiers avaient du être blessés. Tâchant de ne pas se faire remarquer, Ga Ram attend que personne d'autre ne soit dans les environs, avant de s'arrêter devant la porte de la chambre. Et là... Il hésite. Qu'est ce qu'il allait faire, ou dire ? Elle allait lui dire de partir, il en était certain. Mais il n'avait pas prit le risque de sortir pour rien. Peut-être allait-il entrer sans mot dire, et ressortir aussitôt. Il verrait bien. Une inspiration est prise, avant qu'il ne pose sa main gauche sur la poignée, qu'il actionne.

Franchissant le seuil, c'est à peine s'il ose poser son regard sur la jeune femme. La porte est fermée, il reste de dos quelques instants... Avant d'accepter de tourner les talons et de faire face à Soo Mee. A travers les verres sombres, il observe douloureusement. Sa main droite encore bandée vient retirer sa capuche et retirer ses lunettes, un peu maladroitement. Il était encore bien loin d'avoir retrouvé toute sa dextérité. Ses yeux hésitent, se posant tantôt sur Soo Mee, tantôt sur le lit, tantôt sur la table de chevet. Nouvelle inspiration. Ses lèvres s'entrouvrent, comme s'il allait dire quelque chose... Mais rien ne sort. Soupir, tandis que son regard s'abaisse un peu plus bas. Il a un léger mouvement de tête, désemparé. La bouche sèche, il humecte rapidement ses lèvres. « On m'a dit que tu étais à l'hôpital. » dit-il alors, plus pour combler le silence qu'autre chose, assez mal à l'aise. Il ne savait que dire, vraiment. Mais au moins était-il rassuré de voir qu'elle allait bien.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Sam Sep 20 2014, 23:09

Soo Mee n'aimait définitivement pas les hôpitaux. La dernière fois qu'elle y était rentrée c'était pour identifier le corps de son père qui avait été rapatrié à la morgue de l'hôpital. Elle avait du épauler sa mère, sa sœur n'ayant pas eu le courage de le faire et au final sa mère était partie à la seconde où le drap avait été relevé et c'était elle qui avait du faire l'identification officielle. Pas très joyeux comme moment. Maintenant qu'elle y repensait, elle n'avait jamais été blessé depuis qu'elle travaillait à la brigade, néanmoins pas au point qu'elle n'eut besoin de se rendre à l'hôpital. Vu comment c'était partie, elle allait rester quelques jours. Rester dans un lit toute une journée et plusieurs jours d'affilés n'allait pas l'aider à arrêter de trop penser, trop réfléchir. Travailler lui permettait d'oublier pendant plusieurs heures par jour que son cœur était encore en miettes.

Les médicaments l'avaient aidé à se reposer, sans ça, elle n'aurait sans doute pas pu fermer l'oeil, malgré la fatigue permanente qui sévissait depuis plusieurs mois et qui s'était accentuée depuis une quinzaine de jours. À son semi-réveil, elle était restée allongée, sans trop formuler de pensée cohérente grâce aux anti-douleurs qui agissaient encore. Entendant la porte s'ouvrir, elle grimaça, elle n'était pas vraiment en état de faire comme si de rien n'était devant ses collègues. Mais voulant faire bonne figure, elle tourna la tête et aperçut une silhouette encapuchonnée, lunette noire venant cacher une bonne partie de son visage. Elle n'eut même pas besoin de remarquer la main bandée, maladroite et peu agile qui se dirigeait vers le visage de la personne afin de retirer les lunettes qu'elle savait déjà qui c'était. Son cœur se serra. Ga Ram. Non, non, non, qu'est-ce qu'il faisait là ? Elle pensa un instant à actionner le bouton d'alerte pour l'infirmière afin que quelqu'un arrive et le fasse sortir d'ici. Mais elle ne voulait pas créer de scandale, surtout avec ses collègues sans doute à l'autre bout du couloir. Il semblait hésitant, ne sachant ou poser les yeux. La jeune femme détourna la tête, elle ne voulait pas le regarder, tous ses souvenirs qui remontaient. Ces moments où elle pensait être heureuse, être en compagnie de l'homme de sa vie. Des mois et des mois de mensonges.

Ses mots semblaient lointains. Elle garda la tête tournée. Ses pensées encore confuses ne l'aidaient pas à réfléchir. « Vas t'en …. vas t'en Ga Ram. Tu n'as rien à faire ici. Et c'est seulement parce que les médicaments font encore effet que je n'ai pas crié ou appuyé sur le bouton pour appeler l'infirmière. » Elle pouvait sentir toute la rancœur, toute la tristesse, toute la colère qui bouillonnaient en elle depuis ses deux semaines, qui menaçaient d'exploser. « Je veux pas te voir. » Elle voulait le voir, continuer comme avant. Mais plus rien ne serait comme avant. Elle n'avait même pas pris la peine de voir s'il habitait encore son appartement, s'il travaillait encore au bar où elle avait l'habitude d'aller auparavant. Non rien, de tout cela, elle n'avait rien fait, rien entrepris, car elle ne voulait plus rien avoir à faire avec lui. « J'aurais du tiré ailleurs, tu es encore debout. » siffla-t-elle, la hargne reprenant le dessus. Mais savoir qu'elle l'avait tué, ne l'aurait pas achevé ? Elle n'en savait rien, elle ne voulait pas vraiment y penser. « Je ne veux même pas savoir si tu es responsable de l'explosion dans le hangar de toute à l'heure, je ne veux plus rien savoir de toi. Vas t'en, maintenant t'as tout ton temps pour détruire la vie d'autrui sans avoir besoin de le cacher. » Elle était sans doute blessante, mais elle s'en fichait. Il n'avait pas de cœur pour s'être servi autant d'elle et de cette façon, alors pourquoi elle prendrait des gants ? Son tact, il ne le méritait pas. Mais d'un autre côté, une petite voix criait pour se faire entendre, criait d'arrêter d'être aussi sèche. Son cœur était en milles morceaux, mais il ne désirait qu'une chose : battre de nouveau pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Sam Sep 27 2014, 22:10

Elle ne voulait pas le voir. Ces mots retentissent et viennent vriller les oreilles du jeune homme, lui rappelant qu'il n'avait toujours aucune sorte d'idée du pourquoi il était venu ici. Pour la voir, pour s'assurer qu'elle allait bien, par instinct... Il se sentait profondément idiot. Il aurait aimé pouvoir tourner la page comme il l'avait fait plusieurs fois auparavant, sans difficulté aucune. Mais là, il ne pouvait pas. Il avait beau s'occuper comme il pouvait, essayer d'amorcer une nouvelle vie, repartir de zéro... Dès qu'il se retrouvait seul et sans rien, Soo Mee lui revenait en tête, à chaque fois. Les larmes montaient, la douleur dans sa main semblait lancer à nouveau.

« Je voulais juste m'assurer que tu allais bien. » annonce t-il d'une voix blanche, un peu dans le vide. Il savait qu'elle n'entendrait pas ces mots de cette oreille, qu'elle croirait à un nouveau mensonge. Elle devait même probablement penser qu'il était responsable de cette explosion. Que c'était une vengeance, qu'il n'en avait pas grand cas de conscience... Et qu'il revenait la bouche en cœur dans l'espoir de lui faire gober de nouveaux mensonges. Et le pire, c'est qu'il ne pourrait même pas s'en défendre, même si toutes ces suppositions étaient fausses, mais pas si infondées. De toute façon... Au stade où il en était, qu'il ait commis ce crime ou non, quelle différence ? Il encourait déjà la pire des peines.

Constatant que sa main droite était encore bandée, elle siffle qu'elle aurait du tirer ailleurs pour qu'il ne soit plus en état de nuire. Ça fait froncer les sourcils à Ga Ram, qui tente d'une voix un peu plus forte et sèche, non sans qu'elle soit teintée d'un ton attristé : « Tu ne penses pas ce que tu dis. » Tout du moins, il espérait. Et il voulait lui même s'en convaincre. Il avait réfléchi. S'il ne parvenait pas à se sortir Soo Mee de la tête, c'était probablement parce qu'il ne pourrait pas renoncer à elle. Et ce même s'il avait des impératifs du côté de Tao auxquels ils ne pourraient déroger. Quelque part, il espérait encore que Soo Mee pensait encore à lui. Que leurs souvenirs en commun la faisaient encore frémir, que ce soit de nostalgie ou de haine. Et si tel était le cas... Tout n'était pas encore perdu, n'est ce pas ? Il tentait de s'en convaincre.

Évidemment, elle en vient à le soupçonner de la dernière explosion. Il remarque pour sa défense, même s'il se doutait que ses mots n'auraient sûrement pas grand impact sur son opinion : « Tu penses vraiment que j'aurais pris ce risque en ayant déjà une épée de Damoclés qui tangue au dessus de ma tête ? J'ai beau aimer prendre des risques, je ne suis pas aussi idiot. » Il lâche un petit soupir, avant de secouer la tête.

Il revient poser son regard sur la brigadière quelques secondes, sans bouger. « Je sais que c'est un peu tard, mais... » Ga Ram prend une inspiration avant de poursuivre : « Je voulais te présenter des excuses. » Nouvelle pause. « Désolé Soo Mee. » finit-il par lâcher.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Sam Oct 04 2014, 23:01

Pourquoi était-il venu ? C'était encore trop frais, trop douloureux de le voir. C'était aussi trop dangereux, si jamais quelqu'un le surprenait. Elle l'avait couvert et elle savait que si personne ne se décidait à remettre le nez dans l'affaire et ils étaient tous trop occupés pour le faire, personne ne saurait rien de son implication dans l'attentat du centre commercial. Les enquêtes qui échouaient étaient monnaie courante depuis un moment. Les médicaments faisaient encore effet et elle avait du mal à réfléchir et cracher son venin contre lui ne l'aidait pas. Elle voulait juste pleurer, oublier ce qu'il avait fait et tout recommencer avec lui, repartir de zéro. S'enfuir en Amazonie où personne ne les retrouverait et ne leur demanderait de rendre des comptes, une idée bien trop farfelue, sans doute les conséquences des anti-douleurs.

S'assurer qu'elle aille bien ? Un rire court franchit ses lèvres avant qu'elle ne grimaça, mauvaise idée le rire, sa blessure lui faisait mal. « Si je vais bien ? Je ne vais pas bien Garam. Je ne vais pas bien depuis le jour où je me suis rendue compte que mon petit-ami m'avait menti depuis le début de notre relation et qu'il n'avait pas hésité à jouer avec moi et mes sentiments pour obtenir ce qu'il voulait. » Elle souffla, reprenant sa respiration. « Mais merci de t'en soucier, ça semble tellement sincère, comme toutes les autres fois ... » dit-elle. Comment pouvait-elle s'assurer que ce visage ne lui mentirait plus jamais ? Après tout, il avait tout simulé depuis le début. Quel grand acteur. Elle aurait du viser ailleurs que sa main, voilà ce qu'elle lui lança. Il répliqua d'une voix forte mais qui semblait triste. Semblait oui. « Ah oui ? Donne moi une arme et on verra si je ne pense pas ce que je dis. » Mais même elle, elle n'en était pas sûre. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait. Ici, elle était coincée, aucun moyen de fuir, de le faire fuir.

Soo Mee ne se gêne pas pour le soupçonner de l'explosion qui l'avait blessé elle et deux autres agents de la brigade, après tout, qu'est-ce qu'elle savait de ces agissements hein ? Sa réponse lui fit réaliser qu'il n'était absolument pas au courant de la clôture de l'enquête. Elle l'avait couvert, elle ne savait pas pourquoi. Enfin si, une partie d'elle criait que c'était seulement pour se protéger elle, l'autre n'était pas dupe sur les véritables raisons. Elle détourna la tête et souffla assez fort pour qu'il l'entende. « L'enquête de l'attentat du centre commercial est close. Le coupable n'a jamais été identifié et on ne le trouvera sans doute jamais. » Elle en parlait comme si c'était une simple affaire, mais c'était l'affaire qui avait tout gâché, qui avait tout stoppé. Elle ne savait toujours pas si elle avait été contente de découvrir la vérité. D'ailleurs elle n'avait pas éprouvé de sentiment de contentement ou de joie depuis cette découverte. « Je suppose que Tao n'est pas très heureux que tu t'ai fait démasqué, mais j'ai une bonne nouvelle pour lui, il m'a quand même mise K.O grâce au travail de  l'un de ses formidables subordonné... » dit-elle, amère.

Tournant la tête, elle croisa finalement son regard. Sans doute une belle erreur. Elle ne savait pas quel sentiment était le plus fort en entendant ses excuses. La culpabilité ? La haine ? La rancoeur ? « Tais-toi... » souffla-t-elle. Elle ferma les yeux avant de les rouvrir, grimaçant, elle allait le regretter. Le fixant, elle le jauge quelques secondes avant de se redresser lentement, s'asseyant avec difficultés, mais réussit à tenir debout. Elle tendit une main. « Approche … Et réfléchis pas, avant que je change d'avis. » Sa raison lui criait dessus, mais son cœur était désireux. Désireux de retrouver un contact avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Mar Oct 07 2014, 21:12

Elle n'allait pas bien. Physiquement, il se doutait que ce n'était pas la grande forme. Mais Soo Mee n'y fait pas même allusion. Elle se contente de répéter sa douleur psychologique. De faire les mêmes reproches que la dernière fois, encore. Ces mêmes paroles qui heurtaient encore de plein fouet le jeune homme. Il reste néanmoins impassible, autant que faire se peut. Les pieds vissés au sol, le regard à peu près droit quoi qu'encore un peu fuyant. Il semblait sincère, dit-elle. Et je le suis, pense t-il rapidement, même s'il savait que ça serait futile et incroyable de le dire. Elle ne le croirait pas.

Les quelques mots qu'elle ajoute au sujet du coup de feu porté le font doucement soupirer. Quelque part, quelque chose lui criait qu'elle ne pensait pas ce qu'elle disait. Il voulait s'en convaincre, se dire qu'elle ne le détestait pas tant que ça... Même si de toute évidence, il lui avait fait terriblement mal.

Il ajoute ensuite qu'il n'était nullement responsable de la dernière explosion, expliquant qu'il n'était pas inconscient au point de vouloir rajouter une bonne couche à son casier judiciaire. Et les mots qu'ajoute Soo Mee lui coupent le souffle... Littéralement. L'affaire avait été sans suite, et close. « Pourquoi ? » demande t-il, ne comprenant pas. Pas qu'il réclamait une poursuite et une mise à mort, bien évidemment. Juste... La rancœur dont faisait preuve la belle semblait si intense qu'il ne se serait jamais attendu à ça. Et mine de rien, ces déclarations sont pour Ga Ram une véritable bouffée d'air frais. Limitée, certes, puisque Soo Mee répand à nouveau de son venin. « Comment connais-tu Tao ? » s'étonne t-il, songeant que son supérieur était normalement ignoré de tous les brigadiers.

Il a à peine le temps de présenter de nouvelles excuses, la brigadière lui ordonne de se taire. Leurs regards se croisent, elle reste silencieuse, ferme les yeux. Elle finit par se redresser doucement, avant de lui demander d'approcher, sans réfléchir. Ga Ram reste immobile un court instant... Avant d'amorcer les quelques pas qui les séparent, doucement. Une once d'hésitation, et il s’assoit sur le matelas, à côté de la jeune femme, les yeux rivés vers elle, la contemplant en silence. Son regard glisse sur ses trais, ses cheveux, ses épaules, ses bras et... Finalement, sa main. Hésitante, sa propre main estropiée vient se poser sur elle, doucement. Il ressert doucement ses doigts, gardant la vague douleur sous silence.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Dim Oct 12 2014, 20:47

Aurait-elle encore la force de lui tirer la dessus si elle en avait les moyens, les possibilités ? Elle n'en était plus trop sûre maintenant. Le revoir l'affaiblissait dans ses convictions. Après tout elle l'avait aimé, réellement et c'était encore le cas. Elle ne pouvait pas tout effacer d'un seul claquement de doigt. Et si c'était possible, elle n'était pas certaine de le vouloir. Soo Mee ne repensait qu'aux bons moments, mais elle avait la pensée amère de se dire que ces bons moments n'avaient été que joués de son côté. Et ça, elle avait vraiment du mal à le digérer, c'était même techniquement ces mensonges, ces faux-semblants, ce magnifique jeu d'acteur qu'il lui avait servi qui lui faisait plus de mal que de savoir qu'il était un terroriste. Une partie d'elle se disait qu'elle aurait pu vivre avec... Juste une partie.

Et c'était sans doute parce qu'elle l'aimait encore qu'elle n'avait jamais donné suite à cette affaire. Mais aussi, et sa raison préférait se dire ça, surtout parce que ça l'aurait incriminé en même temps. Sa crédibilité en tant qu'agent impartiale se serait retrouvé entâchée et c'était même tout à fait normal de le penser vu combien elle l'aimait. Elle aurait été rétrogradé, pire suspendue jusqu'à ce que l'enquête soit close et elle n'aurait peut-être pu jamais retrouver la même confiance parmis les autres agents de la brigade si cela avait été révélé. Alors oui, elle avait sauvé Ga Ram, mais elle s'était sauvé elle aussi. Elle garda le regard fixé sur la fenêtre à côté de son lit. Il ne comprenait pas, vu la haine qu'elle lui portait, pourquoi elle n'avait rien dit. « Parce que j'aurais creusé ma propre tombe à côté de la tienne si j'avais donné suite à cette affaire. Si on enlève tout le côté, tu m'as menti, tu es un terroriste, tu t'es servie de moi … tu as juste été égoïste, car tu n'as pas pensé aux conséquences de tes actes sur ma carrière, ma crédibilité en tant qu'agent de la brigade. Ça aurait brisé ma carrière et il est hors de question que ça arrive. Mon père ne s'est pas battu pour rien. » souffla-t-elle comme toute réponse.

Elle songea à Tao. Ah, il devait bien rire d'elle quand même. Elle s'était faite avoir par un de ses agents, il avait presque réussi à l'avoir. Il l'avait méchamment atteint, mais elle n'allait pas se laisser abattre. Quitte à faire des heures supplémentaires pour oublier, pour ne plus se souvenir de tous ces moments. Moments qu'elle n'aurait jamais voulu avoir à oublier. Même encore maintenant. Ga Ram semblait intrigué, Tao était encore peu connu réellement des membres de la brigade. Il y avait un chef, mais tellement de subordonnés que nombreux étaient encore perdus dans cette hiérarchie terroriste. Lui dire la vérité ? Elle se demandait bien comment il réagirait. Elle décida de faire concret. « Il a fait partie de ceux qui ont tué mon père. Et tout comme toi, je l'ai rencontré sans savoir qui il était peu après mon entrée à la brigade. On a eu ...plusieurs différents dirons-nous à cette époque et depuis je lui met le plus de batons possibles dans les roues dès que je le peux. Il me déteste particulièrement, donc ta mission ne m'étonne pas plus que ça au final. Ça aurait bien fini par arriver. » Elle se demandait si cela se serait passé de la même façon si le surbodonné de Tao avait été quelqu'un d'autre que le nord-coréen. Ça n'avait plus trop d'importance désormais.

Elle ne voulait plus d'excuses. Elle s'en fichait. Ce qui était fait était fait. Soo Mee tourna la tête pour croiser son regard et elle sentie son cœur battre un peu plus rapidement, et ce n'était certainement pas de la haine. Elle soupira avant de lui dire d'approcher et rapidement, avant qu'elle ne change d'avis et qu'elle ne prévienne quelqu'un. La jeune femme le suivit du regard alors qu'il s'approchait prudemment après avoir hésité quelques secondes. Se décalant légèrement, elle le fixa alors qu'il la dévisageait avant qu'il ne se décide à poser sa main sur la sienne, la serrant doucement. Elle baissa les yeux sur sa main blessé et resta un instant silencieuse, sans bouger avant de poser délicatement son autre main sur celle du jeune homme. « Je suis désolée ... » murmura-t-elle. Relevant les yeux, elle s'arrêta sur son visage. Levant sa main, elle la posa délicatement sur sa joue, suivant les traits de son visage, descendant sur son menton avant de laisser choir sa main sur le lit. « Je ne sais pas quoi te dire Ga Ram. Je t'aimais … et je t'aime encore, mes sentiments ne disparaîtront pas comme ça. Mais … je ne sais pas, je … j'ai plus confiance … tu pensais vraiment que ça finirait bien ? Parce que je l'aurais forcément découvert hein ? Ou alors tu aurais vécu dans ce mensonge d'années en années jusqu'à la fin de nos vies ? » Elle ne comprenait vraiment pas comment on pouvait vivre comme ça. Et elle n'arrivait pas à trouver une issue pour lui pardonner totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Barman // Terroriste spécialisé en infiltration et explosifs

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Dim Oct 19 2014, 01:06

C'est vrai, il avait été égoïste. Et même si à la base, il n'avait pas besoin de ces mots pour comprendre qu'il l'avait été, les paroles qu'a Soo Mee le ramène à une nouvelle réalité. Elle n'avait aucun intérêt à divulguer la réalité, et ce même si ça aurait été une victoire pour la brigade. La jeune femme était tout aussi impliquée dans cette affaire que lui ne l'était. Et si aux yeux des collègues de la belle il aurait juste l'air d'un ennemi lambda, Soo Mee pâtirait bien plus des jugements que lui. Logique, maintenant qu'elle lui mettait cette évidence sous le nez. Elle n'aurait fait que ruiner sa carrière. Et même pire : salir l'image que son père aurait put avoir d'elle s'il était encore de ce monde, alors qu'il s'était montré très impliqué dans les affaires brigadières.

Ne sachant qu'ajouter à ce sujet, Ga Ram garde le silence. Présenter à nouveaux des excuses de servirait à rien maintenant. Et histoire de se rassurer un peu – et ce même si c'était pensé à contrecœur et d'une atroce mauvaise foi, le jeune homme préférait se dire qu'effectivement, elle s'était faite avoir comme une bleue. Mais juste histoire de se rassurer un peu et de se dire qu'en effet, Soo Mee n'avait aucun intérêt à arborer son tableau de chasse.

Le nom de Tao est rapidement soufflé. De quoi interpeller le terroriste, qui était convaincu que l'identité du grand manitou terroriste était encore inconnu au bataillon. Il en vient donc à interroger Soo Mee. Elle explique alors que l'intéressé était à l'origine du meurtre de son père... Et que de fait, l'entente était bien loin d'être bonne entre eux. Logique que de fil en aiguille, le terroriste ait cherché à se venger : ce qui était désormais choses faite, avec la mission confiée à Ga Ram. Ce dernier en apprenait tous les jours, décidément. A l'origine, il pensait que sa cible lui avait été confiée plus ou moins hasard. Peut-être pas tant que ça, finalement...

Un moment de battement s'en suit. Les regards se croisent, confus et navrés. Finalement, la jeune femme vient rompre ce silence, demandant à l’autre de s'approcher. Il hésite, mais capitule. Il vient s'asseoir doucement à ses côtés, dépose sa main blessée avec précaution sur celle de la brigadière. Son regard s'y échoue, avant que son autre paume ne vienne se poser sur le dos de la main bandée. Les yeux de Ga Ram, eux, restent planté sur le visage délicat de sa belle. Une esquisse de sourire épanouit ses lèvres. Des excuses. Il secoue doucement la tête : lui non plus, il ne voulait pas en entendre. Il souhaitait juste profiter de ce doux moment de flottement. Une caresse, lente et douce court le long de sa joue.

Elle vient à nouveau mettre un terme à ce mutisme. Imperceptiblement, Ga Ram caresse doucement la main de sa vis-à-vis de son pouce à peine mobile, pas moins attentif. Quand elle a finit, le jeune homme pousse un petit soupir, avant de pincer légèrement les lèvres. Que répondre à ça ? Il se risque à élever la main pour dégager une longue mèche de cheveux derrière l'une des oreilles de la jeune femme. « Je sais pas, Soo Mee. Mais j'aurais bien voulu. » Que ça dure et que ça finisse bien, s'entend.

Il lui adresse un maigre sourire, avant de se lever. « Je ne vais pas me risquer à rester plus longtemps. » Il hésite un instant. Mais avec toute la lenteur et la douceur du monde, il vient entourer le visage de Soo Mee de ses mains, avant de déposer un baiser sur son front, le temps de quelques secondes, yeux clos. A nouveau redressé, il récupère ses lunettes de soleil et les repose sur l'arrête de son nez, après avoir adressé un dernier regard à la brigadière. Talons tournés, il arrive à la porte dont il actionne la poignée. Et à défaut qu'un « à bientôt » soit adressé, un timide signe de main est fait, avant qu'il ne quitte la pièce.


Bien joué Soo Mee D::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITAINE
Emploi : Capitaine dans la brigade Anti-terrorisme △ Spécialisée en espionnage

MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   Sam Oct 25 2014, 20:36

Elle ne se serait jamais douté que Tao se venge de cette façon. La violence ou un autre acte terroriste, qu'importe lequel, mais une infiltration aussi poussée dans sa vie, ça elle n'y aurait jamais pensé. Garam n'avait pas l'air au courant du « lien » qui les unissait, la mort de son père et des choses dont elle n'avait pas envie de lui parler tant elle en avait honte désormais. Non il n'avait pas à l'être. Et surtout, elle ne lui devait plus rien pour le moment. Elle s'était sauvée elle-même en ne le dénonçant pas, mais quand bien même, elle aurait pu le dénoncer anonymement ou déclancher une enquête externe sur lui. Les enquêtes pour suspiçion de terrorisme était monnaie courante désormais. En tout cas ce qui était sur, c'est que si jamais elle tombait sur Tao seule à seule, elle n'hésitera même pas à lui tirer dessus, juste par vengeance. Son père n'aurait pas été d'accord, mais elle n'allait pas laisser cette attaque personnelle sans retour. Elle ne se laisserait plus faire.

Finalement, peut-être un moment de faiblesse ou non, elle lui avair demandé d'approcher ce qu'il avait fait après une petite hésitation. Leurs mains sont l'unes sur l'autre et le silence se fait roi dans la pièce, la jeune femme se contenta de glisser les doigts de sa main de libre le long des traits du visage du jeune homme. Il ne semblait pas vouloir d'excuse, tout comme elle. Soo Mee reste silencieuse un moment avant de se décider à parler, quelle finalité aurait-il espéré à tout ça réellement ? Cela n'aurait jamais pu bien se finir, elle l'aurait découvert un jour et vallait mieux maintenant quand leur vie commune n'en était qu'au début et non pas à son terme avec mariage et enfants. En y réfléchissant, elle ne savait pas si elle aurait vraiment réagi de la même manière. La brigadière n'a aucun mouvement de recul lorsqu'il élève sa main pour dégager une mèche de cheveux de son visage, son regard suit sa main avant que ses lèvres n'esquissent un léger sourire à sa réponse. C'était naïf et idéaliste.

« Au moins on avait presque rien construit tout les deux, les dommages auraient été plus importants si … ça avait été mis au jour plus tard. » Elle aurait bien voulu que ça finisse bien aussi, mais ils étaient de deux mondes ennemis. Elle secoua doucement la tête. « Ce n'est pas vraiment réaliste de penser de cette façon … mais ça aurait été bien oui... » avoua-t-elle. Malheureusement ça ne lui semblait vraiment pas possible.

Sur le point de partir, le lieu n'était pas sur pour lui quand on y pensait, mais personne ne le connaissait au final, la brigade ne connaissait pas encore son visage. Néanmoins oui, il fallait qu'il parte, Soo Mee ne pouvait pas réfléchir à ses côtés. Elle hocha simplement la tête et ferma les yeux quand il déposa ses lèvres contre son front, ne le repoussant pas. Elle serait presque tentée de lui dire qu'elle l'aimait, comme avant, mais elle le laissa partir sans dire un mot, répondant juste à son signe de main avant un demi-sourire. Fermant les yeux de nouveau, elle s'enfonça dans ses oreillers et les draps avant de lancer une autre dose de sa perfusion pour pouvoir dormir de nouveau. Les médicaments l'empêchaient de trop penser, de trop se morfondre, la visite de Garam l'avait replongé dans leur relation qui datait d'il y a peu de temps au final. Elle n'aurait pas du, mais ses sentiments étaient et sont encore beaucoup trop fort pour l'instant. Un vrai cercle vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram   

Revenir en haut Aller en bas
 

I won't listen you ∇ feat. Yang Ga Ram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Comment séparer le Yin du Yang
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  :: 
Around The World
 :: En ville ~ En guerre :: Hôpital
-